Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 9 octobre 2017

SAR (Partie 6)

Ça fait bien trop longtemps depuis mon dernier message, et j’en suis vraiment désolée. J’ai aussi eu un peu de mal avec les nouveaux paramètres de formatage de texte sur la board, mais je m’en suis sortie. Les prochaines histoires vont donc être postées d’une manière un peu différente ! Elles seront dans l’ordre chronologique, et je ferai le maximum pour les enchaîner autant que je peux pour éviter d’omettre trop d’éléments.

Quand j’ai commencé à travailler, personne ne m’avait parlé du job en termes de choses bizarres qui pourraient arriver. Je suppose que c’est principalement pour éviter que je ne flippe et abandonne le parc. Mais après quelques mois dans mon service, alors que j’étais toujours une bleue, un ami et moi étions saouls à une fête, et il a laissé filtrer quelques infos : 

« Ouais, ça peut devenir un peu dingue ici, je suppose. Je crois que le pire, c’est quand les gens meurent alors que ça ne devrait pas être possible, tu vois ce que je veux dire ? Ou alors quand on les trouve mort dix minutes à peine après que quelqu’un nous dise les avoir vu pour la dernière fois. « Ils allaient bien quand je les ai fait prendre cette route, je vous le jure ! » Ce genre de conneries. Genre, regarde ce gars que j’ai retrouvé un printemps sur une piste très populaire. Quelqu’un arrive dans la base en hurlant à propos d’un mec étendu au milieu du chemin dans une mare de sang géante. Alors on y accourt, et on le trouve bel et bien mort. Et c’est bien ce qu’il est censé être, vu que l’arrière de son crâne ressemble à de la purée. Le crâne est réduit en miettes, la cervelle en sort comme d’un gâteau fourré à la crème, et le gars est âgé, donc on se dit que ouais, il est probablement tombé et s’est cogné la tête. Les personnes âgées tombent tout le temps, ce n’est pas nouveau. Sauf que la zone où il est tombé n’a PAS le moindre gros rocher. Il n’y a même pas de souche ou de grosse branche. Et pour couronner le tout, il n’y a pas de traînée de sang, donc il est forcément mort là où on l’a trouvé.
C’est là que tu commences à imaginer un meurtre, mais il y avait des gens avec lui à peine plus loin. Si quelqu’un s’était approché par derrière et l’avait assassiné, ça aurait été totalement impossible qu’on ne l’entende pas. Et encore une fois, même si ça avait été le cas, il y aurait eu une traînée de sang répandue tout autour. Mais tout le monde sur place a dit que ça avait été exactement comme s’il était tombé et s’était fendu le crâne sur une pierre. Alors, putain, sur quoi il s’est frappé la tête ? 
Et puis il y a cette femme que j’ai trouvée dans un autre parc il y a environ cinq ans, à l’époque où j’étais dans le nord. On l’a trouvée au milieu d’un bosquet de gros genévriers, enroulée autour du tronc, comme si elle lui faisait un câlin. On l’attrape pour la bouger, et une vraie cascade sort de sa bouche en trempant mes pompes. Ses vêtements sont secs, ses cheveux sont secs, mais la quantité d’eau qu’on a trouvée dans ses poumons et son estomac était phénoménale. C’était complètement irréel, sérieux. L’analyse du médecin légiste ? Ça dit que la cause de la mort était la noyade. Ses poumons étaient complètement remplis d’eau. Ça, même si on était en plein milieu du désert, et il n’y a pas le moindre point d’eau sur plusieurs kilomètres. Pas de flaque d’eau, que dalle. Pas de trace de qui que soit d’autre à cet endroit. Je veux dire, ouais, c’est possible qu’on les ait butés. Mais pourquoi sortir des sentiers battus à ce point et le faire comme ça ? Pourquoi ne pas simplement les poignarder et basta ? Je n’en ai aucune idée, ça me perturbe juste. »

Bien sûr, ça m’a fait un peu flipper. Mais on était complètement ivres, et je pense que je l’ai juste considéré comme un hasard extraordinaire. Je me suis aussi dit qu’il y avait un peu d’exagération là-dedans, vu que, voilà, on était bourrés.

Ensuite, je dois dire que je n’aime pas trop parler de l’affaire suivante. C’en était une vraiment horrible, et j’ai fait de mon mieux pour l’oublier, mais c’est bien sûr plus facile à dire qu’à faire. C’est arrivé environ six mois après ma conversation avec mon ami au bar, et jusqu’à cette époque il ne m’était rien arrivé de particulièrement étrange. Deux ou trois trucs par-ci par-là, et bien sûr les escaliers, mais c’est incroyablement facile de s’habituer à ce genre de choses quand on les traite comme si c’était normal. Ce cas-là était un peu différent.

Un gars d’une vingtaine d’année, atteint de trisomie 21, a disparu après que sa famille a perdu sa trace sur une des pistes principales. C’était déjà bizarre en soi, parce que ce garçon ne quittait jamais sa mère d’une semelle. Elle était totalement convaincue qu’il avait été kidnappé, et malheureusement un ranger qui ne fait plus partie du parc a insinué que personne ne risquait de kidnapper qui que ce soit… eh bien, avec ce genre de handicap. Ça manquait de tact, c’est le moins qu’on puisse dire. On a perdu beaucoup de temps à essayer de la calmer suffisamment pour obtenir des informations sur lui, et ensuite on a lancé un avis de recherche officiel. À cause de la gravité de la situation, étant donné qu’il était incapable de se débrouiller tout seul, on a fait appel à la police locale pour nous apporter de l’aide. On ne l’a pas retrouvé la première nuit, ce qui était vraiment affligeant. Aucun d’entre nous ne voulait l’imaginer seul, dehors. On s’est dit qu’il avait continué à se promener, et qu’il avait juste un peu d’avance sur nous. 

On a fait venir les hélicos le jour suivant, et ils l’ont retrouvé dans un petit canyon. J’ai aidé à l’en sortir, mais il était mal en point, et je pense qu’on savait tous qu’il n’allait pas s’en sortir. Il était tombé et s’était brisé la colonne vertébrale, et ne pouvait plus sentir le bas de son corps. Il s’était aussi cassé ses deux jambes, une au niveau du fémur, et il avait perdu beaucoup de sang. Il avait été désorienté et terrorisé alors qu’il était dehors, il avait donc probablement aggravé ses blessures en se traînant un peu plus loin. 
Je sais que ça paraît stupide, mais alors que nous étions dans l’hélico, je lui ai demandé pourquoi il s’était éloigné. Je voulais simplement quelque chose à dire à sa mère, pour pouvoir lui dire que ce n’était pas sa faute, parce qu’il perdait pied avec la réalité à une vitesse alarmante, et je ne pensais pas qu’elle aurait l’occasion de lui poser la question elle-même. Il pleurait et a dit quelque chose à propos du « petit garçon triste » qui voulait qu’il vienne jouer avec lui. Il a dit que le petit garçon voulait « faire un échange » pour qu’il puisse « rentrer chez lui. » Il a ensuite fermé les yeux, et lorsqu’il les a rouverts, il était dans le canyon. Je ne suis pas sûre que ce soit exactement ce qu’il a dit, mais c’est ce que je pensais être l’idée générale. Il continuait de pleurer, demandant où était sa maman, et je tenais sa main en essayant de le faire garder son calme. « Il faisait froid là-bas. » Il n’arrêtait pas de dire ça. « Il faisait froid là-bas. Mes jambes étaient gelées. Il faisait froid là-bas. Il fait froid à l’intérieur de moi. » 
Il s’affaiblissait de plus en plus, alors je lui ai demandé d’arrêter de parler, et il a fermé ses yeux pendant un moment. Ensuite, alors qu’il ne restait plus que cinq minutes jusqu’à l’hôpital, il m’a regardée droit dans les yeux, avec de grosses larmes qui roulaient sur ses joues, et a dit « Maman ne me verra plus. J’aime ma maman, je souhaiterais qu’elle soit là. » Et il a fermé les yeux et… il ne s’est juste jamais réveillé. C’était horrible, et je n’aime pas parler de ça. Ce cas est un des premiers qui m’ont réellement choquée.

Ça m’a tellement affectée que j’ai pris contact avec un ranger expérimenté, qui s’est retrouvé à m’aider à m’en remettre. Comme le temps passait et qu’on a appris à mieux se connaître, il a fini par me partager une de ses propres histoires. C’était perturbant, mais ça m’aidait de savoir que je n’étais pas la seule qui était affectée par les évènements qui se produisaient. 

« Je pense que ça s’est produit avant que tu n’arrives ici, parce que je suis sûr que si tu avais été là, tu t’en rappellerais. Je sais que, pour une raison ou pour une autre, ça n’a pas été raconté aux infos, mais je pense que tous ceux qui sont là depuis suffisamment longtemps en ont entendu parler. Le parc a vendu une portion de terrain à une entreprise d’abattage, ça avait vraiment été une décision controversée. Mais cette parcelle n’était pas si grande ou ancienne, et c’était juste après la récession, alors on avait terriblement besoin d’argent. 
En tout cas, ils étaient en train de couper les arbres sur cette parcelle, et on a reçu un coup de fil comme quoi ils avaient besoin de voir nos responsables immédiatement. Je ne sais pas pourquoi, mais au final ils m’ont envoyé avec quelques autres gars pour accompagner les chefs, je suppose pour l’effet du nombre, pour voir ce qui se passait. On arrive là-bas, et ils sont tous rassemblés autour d’un arbre qu’ils viennent juste d’abattre. Ils sont tous furieux et un peu en train de flipper, et le contremaître vient nous voir et dit qu’il veut savoir ce qu’on croit qu’on est en train de faire. « Qu’est-ce que vous croyez que c’est, bordel, une putain de blague ? Vous en avez une sacrée paire de faire ça, on a acheté ce terrain honnêtement ! » 
Évidemment, on ne sait pas de quoi il parle, alors il nous amène jusqu’à cet arbre et le pointe du doigt et nous dit que quand ils l’ont coupé, tout était exactement comme ça, et que le diable les emporte si c’était eux qui l’avaient mis à l’intérieur. L’intérieur de l’arbre était tout moisi et creux à un endroit, et quand ils l’ont coupé ça a révélé ce petit compartiment, et à l’intérieur il y a une main. Genre, une main tranchée nettement. Et on dirait qu’elle a fusionné avec l’intérieur de l’arbre. Alors à ce moment on pense que c’est EUX qui sont en train de se payer notre tête, et on leur dit qu’on n’aime pas trop se faire arnaquer comme ça, et on commence à s’en aller, mais ils nous disent qu’ils ont déjà appelé les flics, et qu’ils iront directement voir les médias si on ne reste pas. Ça a retenu l’attention des chefs, alors ils restent et ils parlent à la police. 
Tout le monde dément avoir mis la main dans le tronc, et en plus, comment est-ce que qui que ce soit ce serait débrouillé ? C’est clairement une vraie main, mais elle n’est pas momifiée, et ce n’est pas juste les os. Elle est toute fraîche, elle n’est probablement même pas vieille d’un jour. Et elle fait bien partie du tronc, on peut voir qu’elle en sort. Les bûcherons insistent qu’ils ne l’ont pas mise là. D’une manière ou d’une autre, cette main humaine s’est retrouvée à l’intérieur de cet arbre vivant et a fusionné avec. Les flics ont fait couper cette portion de l’arbre pour pouvoir la déplacer. Puis ils ont embarqué la main et la zone a été bouclée. Il y a eu une grosse enquête, mais je sais qu’ils n’ont rien trouvé. Maintenant c’est devenu une légende, et de ce que je sais, on n’a plus jamais vendu aucune portion de terrain pour l’abattage. »

Comme vous le savez, je suis allé à un stage de formation récemment, et j’y ai entendu des trucs incroyables et horribles. Un des gars à qui j’ai parlé quand j’étais là-bas m’a raconté une histoire quand nous étions tous autour du feu de camp un soir. On était tous les deux pas mal ivres, vous allez finir par penser que c’est une habitude, et on s’est échangé des histoires. Il m’a raconté celle-ci : 

« Un autre mec et moi étions sur le terrain parce que des campeurs avaient rapporté avoir entendu des hurlements pendant la nuit. Alors on va là-bas pour chercher le putain de puma qui se serait aventuré dans la zone, et ça m’énerve. On en a eu trois qui se sont pointés dans les zones de camping seulement cette année, et j’en ai marre de devoir en permanence m’en occuper. En plus, je ne les aime pas de toute façon. Ils sont hyper casse-couilles et ils sont hyper bruyants et ils me font grave flipper. Saloperies de chats. Bestioles de merde. Je râle contre eux et me plains au gars qui est avec moi, et il pense qu’il doit vraiment y avoir une meute. 
Et on voit plein de banches cassées et ce qui ressemble à des tanières, et on est quasiment sûrs de là où la bestiole est allée. J’appelle et ils me demandent de confirmer si possible, et tu sais que ça veut dire qu’ils veulent que tu marches dans un tas de merde et que tu te serves de ça comme preuve. Cela dit, je n’en vois pas un seul, alors je leur dis d’aller se faire voir et que j’en ai fini avec ça. On sait que ce truc est dans les parages, quelque part, même si je ne mets pas le pied dans ses déjections ou que je ne tombe pas face à sa gueule, ou je ne sais quoi. Le mec avec qui je suis s’éloigne pour aller pisser ou faire ce qui lui chante, et je reste derrière à observer ce petit tunnel sous un arbre pour voir si, peut-être, un renard ou autre chose ne vivrait pas dedans, parce que je kiffe les renards. Ils sont méga adorables. 
En tout cas, je regarde cet arbre et je commence à entendre les branches craquer, et ça vient de l’opposé de la direction dans laquelle est allé mon partenaire. Alors bien sûr j’ai mon flingue, mais toi comme moi savons que ça ne va rien faire face à un de ces félins. Je le charge et je gueule à mon pote de ramener son cul, mais il est trop loin et ne peut pas m’entendre. Je me lève et regarde vers l’endroit d’où la chose vient, et je ne te raconte pas de conneries, je me suis presque pissé dessus. Il y a ce gars qui vient vers moi, et il se déplace en faisant des sauts périlleux en arrière entre les arbres. Genre, au lieu de marcher, il ne fait que ces putains de sauts périlleux de taré, et je jure devant Dieu qu’il a évité toutes les souches et les buissons sur son chemin, c’est comme s’il savait exactement où il mettait les pieds. Je crie à ce gars de s’arrêter là où il est, que je pointe un flingue dans sa direction, mais il continue à s’approcher, et je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai tiré dans la terre devant lui, et c’était complètement débile de faire ça, mais sérieux, je ne voulais pas ce gars où que ce soit à proximité de moi. 
Quand j’ai tiré, il était à moins d’une cinquantaine de mètres de moi, et au moment où le coup part, il fait un tour sur lui-même et repart dans l’autre sens, en faisant des sauts périlleux vers les bois. Mon partenaire entend mon tir et revient à la hâte, il me demande ce qui se passe, et je lui dis qu’il y a un malade mental dans le coin qui saute partout sur Dieu sait quoi, et qu’il faut qu’on se tire d’ici. Je raconte toute l’histoire aux flics, et je n’ai pas eu d’emmerde pour avoir tiré, mais sérieux, je ne sais pas sur quoi était monté ce taré, mais je n’ai jamais rien vu de ce genre avant. Cette histoire était complètement ouf. »

Je pense qu’on peut tous s’accorder à dire qu’il y a des choses qui se passent dans les bois, et bien que je ne compte pas avancer d’histoire farfelue là-dessus ou imaginer une quelconque théorie, ce que je veux que les gens retiennent de tout ça, c’est qu’il est extrêmement important de rester en sécurité quand vous vous y promenez. Je sais que beaucoup d’entre vous pensent que vous êtes invincibles, mais le fait est que vous POUVEZ mourir là-dedans, ou être blessé, ou disparaître. C’est bien plus facile que ce que vous croyez.

Je m’excuse pour ce message relativement court, je vais faire de mon mieux pour continuer cette série aussi vite que possible. Merci à tous de continuer à me soutenir, vous ne savez pas à quel point ça me touche !


Traduction : Magnosa

Source
Partie 1
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5
Partie 7
Partie 8 (à venir)

29 commentaires:

  1. Hmmmmmmmmmmm bien (anti-first lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ce qu'on raconte, j'ai plein de vidéos ASMR sur ma chaîne youtube

      Supprimer
    2. Si tu veux vraiment copier mon compte, mets une photo, ah oui, tu ne doit être assez développé intellectuellement pour pouvoir le faire, que c'est triste.

      Supprimer
    3. J'ai un QI de 241 parce que je regarde Rick et Morty.

      Supprimer
    4. Cool votre vie les gars, vraiment, trop, wow

      Supprimer
  2. Je protège cette creepypasta contre l'horrible Rabadu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es un mauvais chaman, désolé de te le dire.

      Supprimer
    2. Bah, même le meilleur shaman du monde ne rien faire contre toi... trop peu de matière grise ^^

      Supprimer
    3. regarde ton pseudo, regarde moi...

      Supprimer
    4. Trop peu de matière grise ? Qui ça ? Le shaman ? XD

      Supprimer
  3. Barrière �� anti Rabadu et ses conneries

    RépondreSupprimer
  4. Bill est revenu avec sa Weirdmagedon....
    J’apelle Dipper!

    RépondreSupprimer
  5. Cette pasta (comme les autres de l'univers SAR) sont super !!

    RépondreSupprimer
  6. C'est pas la meilleure de la série mais le gars qui se déplace en saut périlleux à bien augmenter le niveau, sinon pour le grand père qui s'est fendu le crâne, ça aurait très bien pu être les gens qui l'accompagnait qui étaient de mèche pour l'éliminer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou bien un mec de 20 ans qui se nomme Jonathan et qui habite à Watterloo hihi

      Supprimer
    2. t'es pas loin mais c'est pas ça, essayes encore mon ami.

      Supprimer
  7. Je trouve que c'est bien écrit et plutôt facile et agréable à lire mais pour moi, c'est un peu lassant les histoires à rallonge, on sent qu'elle s'éloigné de sa zone de confort et parle plus de choses bizarres que gore mais ça retire à la crédibilité parce qu'on se dit qu'il y a trop évènements étranges pour une seule forêt. En outre, je dirais qu'il ne faut pas abuser des recettes qui marchent mais si, pour l'instant, le concept fonctionne mais Dieu sait pour combien de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que SAR est finit (:
      C’est juste une traduction celle la (;

      Supprimer
    2. C'est une traduction depuis le début...

      Supprimer
  8. DakJi : Euh non deux autres parties sont à venir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc l’auteur anglophone n’a pas finit? Et il est vraiment agent du SAR ou c’est purement fictif?

      Supprimer
    2. J'espère que t'es pas sérieux là dakji...

      Supprimer
  9. J'avais un peu décroché de cette série mais cette partie m'a réconciliée, l'auteur sait rendre les choses intriguantes...

    RépondreSupprimer