Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 31 juillet 2017

Imagination Land

Je suis capable de lire dans les pensées depuis que je suis toute petite. Ce n'est pas vraiment comme montré dans les films, cependant. Ce n'est pas écouter une sorte de radio. C'est tellement plus immersif que ça. C'est comme si je vivais les pensées. Que j'étais dedans. C'est une expérience passionnante lorsque vous lisez les bonnes pensées. Le problème est justement d'en trouver qui valent le coup.

Honnêtement, lire des pensées d'adultes est aussi barbant que de déclarer ses impôts. Les pensées d'enfants, bien au contraire, sont exceptionnelles. Elles ne sont pas encombrées par le travail, le stress et les insatisfactions. L'esprit d'un enfant est rempli d'imagination et d'aventure. C'est pourquoi je suis devenue professeur de maternelle.

Je reste assise à mon bureau, regardant les enfants colorier. Je souris alors qu'ils griffonnent sur le cahier, avec leurs crayons. Je m'approche doucement et je regarde à travers leurs pensées. En un instant, je décolle avec Carlos dans une fusée, à travers des galaxies tourbillonnantes.  Je visite de lointaines planètes remplies d'extraterrestres ressemblant à des blobs et de Martiens à 2 têtes. Je souris, et je passe à Marcy. Je peux sentir les cannes à sucre et les dragées alors que je suis entrainée dans un véritable monde de sucreries, parsemé d'arbres en chewing-gum et de cascades de caramel liquide. Marcy joue à la marelle avec un bonhomme de pain d'épice, riant de son petit rire si mélodieux.

J'étais sur le point de passer à Thomas, quand j'ai senti quelqu'un tirer sur ma robe. J'ai regardé vers le bas et j'ai vu Sarah. C'était une des plus adorables petites filles que j'avais jamais vues. De beaux cheveux blonds et bouclés, de grands yeux bleus et un sourire radieux.

"Madame Dupree, j'ai fait ça pour vous !" s'était-elle exclamée, me tendant un papier. Je l'ai pris dans les mains pour voir dessus un dessin me représentant en petit bonhomme, avec au-dessus la phrase "J'aime Mme Dupree" répétée plusieurs fois avec des couleurs différentes.
"J'adore ton dessin !", lui avais-je répondu, en la serrant dans mes bras. 

Sarah n'était dans ma classe que depuis quelques jours, alors je n'avais pas encore eu l'occasion de lire dans ses pensées, afin de voir un aperçu de ses rêves et espoirs. Je me suis approchée et je me suis plongée dans son esprit. Et j'ai presque vomi de dégoût.

Je m'étouffais alors que j'étais assaillie par des vagues de puanteur. La fétide puanteur de la mort. L'œil de mon esprit était aveuglé par une obscurité qui semblait presque vivante, qui se répandait à travers mon cerveau, cherchant à effacer tout ce qu'elle touchait. Dans le néant, je sentais des tentacules gluantes autour de moi, s'enroulant autour de ma jambe, sur mon visage, appartenant à une bête gigantesque qui semblait à la recherche de nourriture. Puis, le silence a été brisé par un affreux tumulte, m'éclatant presque les tympans. Les cris de milliers d'âmes, pleurant de désespoir. Implorant la libération de la mort.

Puis, l'instant d'après, j'étais de retour dans ma classe. J'ai quitté l'esprit de Sarah, espérant qu'elle n'ait pas remarqué mes tremblements.

"C'est... un très beau dessin, Sarah", lui avais-je dit, presque en chuchotant. "Maintenant, retourne à ton bureau et prépare-toi pour le déjeuner, d'accord?"

Elle a hoché la tête et sautillé vers son bureau. Alors que je la regardais s'en aller, je me suis dit que les pensées d'un enfant sont les choses les plus merveilleuses sur Terre.

Mais, quelle que soit la chose dans cette robe bleue, ce n'était certainement pas une enfant.

Traduction : Kamus

Source

52 commentaires:

  1. Waouh! J'ai adoré cette pasta! D'habitude j'aime les plus longues mais vraiment pas mal.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas bien compris la fin mais c'est agréable à lire et la fin surprend un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bha en gros, en lisant dans la tête de la petite fille, elle s'est rendue compte que c'était un monstre.

      Supprimer
    2. Comment fais tu pour arriver à ne PAS comprendre un texte aussi simple que celui ici présent?

      Supprimer
  3. En gros une sorte de demon deguisé en petite fille ce qui expliquerait ces pensées de mort et de souffrance (l'enfer peut-être).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isokayy c'est une metaphore hein, l'histoire de monstre

      Supprimer
  4. Je m'attendait pas à la chute, bonne pasta

    RépondreSupprimer
  5. Ça m'aurait plus d'avoir plus de détails et d'horreur dans l'esprit de cette chose, superbe pasta

    RépondreSupprimer
  6. Alala , les hentais touchent tout le monde,que voulez-vous?

    RépondreSupprimer
  7. Sinon, les enfants de maternelles n'ont certainement pas de bureau et en plus ne passent pas leur journée à dessiner. C'est quoi cette histoire remplie de clichés ? (Comme de par hasard la gamine angelique a des cheveux blonds et bouclés. Plus stéréotypé tu meurs

    Très déçue par cette histoire pas réaliste du tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les bureaux, ça dépend de l'établissement et du pays
      Pour les dessins, c'est pas dit qu'ils le font si souvent que ça

      Supprimer
    2. le terme bureau est peut-être utilisé pour dire des pupitres (ou même les tables) et j'en avais en maternelle, des bêtes tables avec des chaises où on allait dessiner, bricoler et j'en passe.

      C'est pas cliché de dire qu'ils dessinaient, nous aussi on le faisait. Et pour la gamine, c'est cliché mais c'est pas important. Parce que dans ce gars "cliché elle lit dans les pensées" "cliché la meuf est en robe et la gamine tire dessus" "les prénoms bien clichés aussi" et j'en passe. c'est pas un problème pour l'histoire

      Supprimer
    3. La petite fille" Angélique" c'est le "monstre" qui prend la forme clichée. Je pense.

      Supprimer
    4. "Sinon, les enfants de maternelles n'ont certainement pas de bureau et en plus ne passent pas leur journée à dessiner." c'est exactement comme ça que les maternelles se passent dans mon coin.

      Supprimer
  8. Le titre m'a fait penser a un épisode de south park , qui est comme cette pasta , trés agréable.

    RépondreSupprimer
  9. Tinou le prophète des pâtes1 août 2017 à 11:51:00

    Des tentacules ? Un brouillard ?
    ON A RETROUVÉ CTHULU !

    Sinon bonne pasta ^^ !

    RépondreSupprimer
  10. Je m'attendais à des pensées sombres, mais du type pédophilie, etc... trucs du genre ^^ Mais ça aussi c'est sympa, agréable à lire cette creepypasta :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop cliché, ça ne plait qu'au faible de ton genre l'ami.

      Supprimer
    2. En quoi aimez une pasta c'est être faible ? Sinon nn je vois pas ou est le clicher ? Pour la fille angélique c'est sûrement le monstre/démon qui prend une apparence cliché?

      Supprimer
    3. Pas toutes les pastas mais le fait d'aimer qu'une pasta soit axé sur de la pédophilie.

      Supprimer
  11. Hentai tentacle incoming. Sinon y a une faute de conjugaison à la fin. "Ce n'étais" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi "je me suis dis"

      Supprimer
  12. Je trouve l'histoire "trop facile" et bien trop prévisible. Ça ressemble plus à un scénario de film d'horreur récent qu'une creepypasta, je suis déçu.

    Et niveau lisibilité, faites un effort. On a l'habitude de textes aérés, c'est quoi ce gros pavé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réponds aussi au commentaire sur les fautes. Nous rencontrons, semble-t-il, des problèmes avec notre hébergeur, qui n'enregistre qu'une partie des modifications que nous effectuons sur les articles. Nous essayons de régler cette situation.

      Supprimer
    2. Suite à votre annonce globale du site et forum, je remarque tout de même une grosse baisse de qualité depuis quelques mois. Mis à part les textes issus de faits réels (comme le dernier posté ci-dessus), on remarque de plus en plus des clichés de films d'horreur pour ados, et non des creepypastas.

      Supprimer
  13. Étonnamment je n'ai pas trop apprécié, moi qui d'habitude adore toute les creepypastas même les plus wtf, je ne serais pas dir exactement ce qui me dérange, mais je m'attendais un un peu plus de suspens, peut être un souvenir qui toucherait directement le personnages principal (ou une suite?)voila voila, c'est mon avis personnel alors il n'ai pas objectif

    RépondreSupprimer
  14. J'adore! Ça laisse un peu de suspense et c'est bien écrit je trouve!

    RépondreSupprimer
  15. Encore un coup des reptiliens !!!!

    RépondreSupprimer
  16. Simple mais efficace. Comme je les aimes.

    RépondreSupprimer
  17. Simple mais efficace. Comme je les aimes.

    RépondreSupprimer
  18. Simple mais efficace. Comme je les aimes.

    RépondreSupprimer
  19. Prévisible, mais ce sont les vieux clichés tous pourris sur les rêves d'enfants qui m'ont le plus ennuyé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement mon ami cela accentue le rêve cauchemardesque de Sarah ^^

      Supprimer
    2. Ça n'accentue rien du tout, ça rend juste la pasta caricaturale, qui perd en effet de réalité...

      Supprimer
    3. Qu'est ce que tu en sais que les enfants ne pensent pas à sa ?

      Supprimer
    4. Les enfants sont des êtres insouciants qui n'ont pas conscience des atrocités du monde. Il se focalise sur leur petit monde à eux. :)

      Supprimer
    5. MarbeL J'ai jamais dit qu'un enfant devait avoir conscience des atrocités du monde, juste que les pensées enfantines ne sont pas aussi simplettes qu'on veut bien se les représenter une fois qu'on a tout oublié sur sa propre enfance...

      Supprimer
    6. Enfant, je me souviens d'avoir eu des pensées tristes, tortueuses, torturées et même noires. Après, cela n'a rien à voir avec des pensées d'adultes évidemment, sauf une fois l'adolescence entamée (et encore...). Mais le cliché du petit enfant tout innocent ne songeant qu'à la pureté et à de jolies aventures, c'est largement un cliché.

      Supprimer
    7. Votre expérience personnelle ≠ la majorité.
      Ce n'est pas parce que vous que vous pensiez à mort que la majorité des enfants pense de la même manière.

      Supprimer
    8. Je ne fais pas de mon cas une généralité. Je n'ai pas vécu dans une grotte cependant, et sans aller jusqu'à des pensées morbides, j'ai rencontré suffisamment de camarades dans ma jeunesse prouvant que les clichés sur cette période sont largement le fait d'adultes qui, paradoxalement, ont totalement oublié cette période de leur vie.

      Supprimer
    9. Les enfants ne sont pas tous aussi innocents que citez dans le texte, c'est un fait.

      Supprimer
  20. Cette pasta est vraiment cool! Le seul point noir sur le tableau, c'est que le passage dans les pensées de la "petite" et vraiment éxagéré mais sinon, j'ai bien aimé.

    RépondreSupprimer
  21. La curiosité est un vilain défaut, c'était mérité.

    RépondreSupprimer
  22. C'est assez étonnant comme fin! Je reste cependant sur ma faim, mais c'est une bonne pasta!

    RépondreSupprimer
  23. Elle aurait pu être bien plus intéressante sans les clichés gonflants sur les rêves des enfants au début.
    Elle aurait pu être bien plus immersive en tant que creepypasta -je parle de la découverte du monstre- si seulement elle ne reposait pas déjà à la base sur un "pouvoir magique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait un petit côté Lorraine Warren dans conjuring ;)

      Supprimer