Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 27 mars 2016

Flappy bird

Un sujet curieux et un poil étrange. J'ai l'habitude de visiter le deep web de temps en temps, et, même s'il devient de plus en plus connu, il existait déjà avant, il a toujours existé. Il y a quelque temps, j’étais tombé sur quelque chose que je trouvais intéressant, mais qui n'avait aucun rapport avec ce que je cherchais. Du coup, je n'y ai pas trop prêté attention sur le moment. Mais là, j'ai passé la matinée à chercher des trucs sur ce que j'avais vu, car j'ai pensé que vous aimeriez connaître une histoire que je qualifierais de "coïncidence intrigante".

Avant de commencer cette histoire, je vous fais un bref résumé de ce qu'est le deep web : beaucoup connaissent déjà ou en ont entendu parler, j'en suis certain. Les contenus du deep web ne connaissent pas les limites du web "conventionnel", et les choses bizarres et même inhumaines sont abondantes. En résumé, sur le deep web, on peut trouver tout ce que Google et les autres moteurs de recherchent condamnent, et ça pour une bonne raison, le contenu du deep web étant généralement illégal.
 

Pour naviguer sur le deep web, vous avez besoin d'un navigateur spécifique, mais ce que la majorité des personnes ne sait pas, c'est que le deep web possède plusieurs niveaux de profondeur, et même certains logiciels conçus spécifiquement pour la navigation sur le deep web ne sont pas capables d'atteindre ces niveaux. Ce dont je veux parler, c'est du niveau le plus profond du deep web : le Mariana's Web.

À côté de Mariana, le deep web, ce n'est que le sommet de l'iceberg. Beaucoup pensent avoir eu accès à des informations privées et bizarres sur le deep web, mais la vérité est que la majorité des choses qu'ils ont vues sont des fakes. Une "petite vidéo" d'un personne qui se fait décapiter, un animal se faisant brûler vif. En ayant vu ça, beaucoup pensent avoir atteint les tréfonds du deep web, mais c'est une erreur, le tréfonds est tellement difficile d'accès que même le FBI peine à y accéder. Sans une connaissance suffisante, sans une personne de l’intérieur pour vous donner les instructions, et sans l'aide de logiciels spéciaux, vous ne saurez pas atteindre le fond du deep web. Si vous êtes têtu, et que vous tentez le coup - ce que je ne recommande pas - et que vous avez un PC uniquement pour ça, sachez que là-bas, on ne rigole pas.
 





Maintenant que j'ai fait ce résumé, je vais vous raconter une petite histoire...
Dans le Mariana's web, il existe un site d'un groupe appelé "Devil Mate". Il s'agit d'une secte satanique bien différente de ce que vous pensez connaitre. Pour commencer, leur local est un forum, et ils acceptent n'importe qui comme membre. Ceux-ci doivent évoluer pour avoir accès à diverses informations, et l'unique moyen d’évoluer au sein de ce groupe est la pratique de rituels bizarres, qui devront être filmés, pour prouver que cela a bien été fait. Les membres possèdent un niveau allant de 1 à 66. Les membres de niveau 1 ne peuvent pas faire de rituels, ce sont basiquement des "lecteurs". Après un temps, la personne décide si, oui ou non, elle veut faire partie de la secte, et obtient le niveau 2. À partir de là, les choses sérieuses commencent.



Boire le sang d'une poule noire, manger cru un cœur de porc, boire les règles d'une jeune fille vierge, voici quelques-unes des obligations qu'ont les membres afin de progresser au sein de la secte, et croyez-le ou pas, il existe beaucoup d'autres rituels encore plus macabres et cruels chez eux.
Mais la question est : pourquoi quelqu'un ferait-il ça ? Ou mieux : en échange de quoi ? La réponse est : l'argent, et la gloire. Le but de Devil Mate est de former un groupe de personnes qui ont bien réussi financièrement. Enfin, c'est là leur raison d'exister. C'est toujours au prix de rituels bizarres et glauques, mais on dirait que les membres sont globalement satisfaits du résultat.

Cela fonctionne de cette façon :
Pour chaque niveau, le membre pratique un rituel. Après ça, les anciens (je pense que ce sont les modérateurs ou les chefs de la secte) transmettent au membre une espèce de manuel détaillé des actions à accomplir pour garantir son succès financier. Par exemple, si la personne gère un fast food, il lui suffira de suivre certaines règles et rituels pour que son affaire soit prospère.
J'ai vu beaucoup de membres traîner là-bas, mais il y en a un, plus que les autres, qui a retenu mon attention.




Le membre "Gnod"... Ce membre paraissait avoir un niveau assez avancé. Sur un post du forum, Gnod avait reçu une tâche finale pour atteindre le premier niveau de prospérité. Il avait déjà dû accomplir d'autres tâches avant, mais avec celle-ci, il passerait au niveau 27, et il semble que c'est à ce niveau-là que les choses commencent à vraiment avancer.
Après avoir accompli cette tâche, il avait reçu la liste de ce qu'il devait faire pour atteindre le succès. Ces instructions sont cryptées, et ne peuvent être lues qu'avec l'aide d'une clé spécialement conçue par les Devil Mate. Seuls les membres de confiance y ont accès. Avant que vous me demandiez comment j'ai réussi à y accéder : non, je ne suis pas un membre et je ne suis impliqué dans aucune de leurs actions. J'ai juste réussi, c'est tout ce que vous devez savoir.

Le texte crypté contient, entre autres, le code source d'un logiciel que Gnod devait développer. Le code n'est pas complet, mais ce logiciel devait rapporter beaucoup d'argent à Gnod. Cette discussion remontait à fin 2012, et il s'agissait d'un jeu qui devait tourner sur les plateformes iOs et Android. Après la sortie du jeu, Gnod devait accomplir un nouveau rituel, et à partir de là, son succès serait absolu. En d'autres termes, Gnod aurait réussi financièrement.
Maintenant, voici la raison pour laquelle ce sujet a attiré mon attention. Voyez l'image ci-dessous : 



Vous remarquez quelque chose de familier ?
Le dessin d'un petit oiseau sur cette image est le même que celui d'un jeu appelé Flappy Bird. Le jeu a été un franc succès et son créateur a gagné énormément d'argent (et en gagne toujours) grâce à lui. Et, aussi fou que cela puisse paraître, sans motif, cause ou raison communiquée, le développeur a décidé de publier sur son compte Twitter que le jeu allait être retiré de la vente.
Il ne donne aucune raison, juste : "Je ne peux plus le supporter".




Les coïncidences sont nombreuses. Les instructions sur le forum des Devil Mate incluent le sprite de Flappy Bird, bien longtemps avant la sortie du jeu. Il faut aussi noter que "Gnod", lu à l’envers, donne "Dong". Le jeu Flappy Bird ayant été développé par Dong Nguyen.

Gnod et Dong sont-ils la même personne ? Pourquoi Flappy Bird, qui rapportait des millions de dollars par jour, a-t-il été retiré du marché avec une simple phrase, "je ne peux plus le supporter" ?
Cette histoire n'est-elle qu'une suite de coïncidences, ou y a-t-il quelque chose de louche derrière tout ça ?
Pensez ce que vous voulez, je ne fais que des suppositions, mais si tout ceci a bien un lien, on peut se demander ce qui serait arrivé si Gnod était allé jusqu'au bout de son entreprise.







Traduction : Kamus

Creepypasta originale ici.

mercredi 23 mars 2016

Fallout 3 : les stations de nombres


Fallout 3 contient plusieurs stations radio in-game. La radio la plus importante et la plus diversifiée en termes de contenus est "Galaxy News Radio", ou GNR. La plupart des joueurs ayant un mauvais karma savent que tuer Three Dog aura pour effet de le remplacer à son poste par une technicienne nommée Margaret. Ce n'est pas un personnage charismatique et elle n'a que peu de dialogue, semblant ne pas aimer son nouveau boulot d'annonceuse publique. De plus, elle n'apparaît jamais en personne et ne peut donc pas être tuée. Une fois Three Dog tué, vous êtes coincé avec Margaret.

Ce que la plupart des joueurs ne savent PAS, c'est que dans certaines circonstances, GNR va devenir une "station d'émission de nombres". Également appelée en anglais "numbers station". Ce nom est attribué à une station de radio qui diffuse régulièrement un message codé sous forme de suites de nombres. Il en existe dans le monde réel, et les hypothèses quant à leur fonction veulent que ce soit des réseaux de contrôle des représailles nucléaires. Allez tout simplement sur Wikipédia pour davantage d'informations. Revenons à Fallout 3...

Personne n'est vraiment sûr des actions à effectuer pour entendre les nombres dans Fallout 3. Il semble nécessaire de tuer Three Dog car personne n'a rapporté avoir entendu les nombres avec Three Dog en vie. Il semble également qu'il faille ignorer la quête "Galaxy News Radio" où vous aidez à booster le signal pour qu'il puisse être relayé au delà de la zone de DC. C'est assez facile de passer cette quête et de faire avancer l'intrigue, que ce soit en parlant aux PNJs ou en regardant sur internet. Pour finir, il apparait qu'il soit nécessaire de détruire Raven Rock. C'est le vrai déclencheur pour changer GNR en station d'émissions de nombres, ce qu'elle restera jusqu'à la fin du jeu. Cependant, la vaste majorité des joueurs ayant réalisé ces trois actions continuent d'entendre les émissions normales de GNR, ce qui semble indiquer qu'il faut le faire dans les bonnes circonstances, circonstances que la communauté cherche encore.

Si vous êtes suffisamment chanceux pour avoir aligné tous les paramètres nécessaires, juste après la destruction de Raven Rock, le message "signal radio perdu" s'affichera, suivi, quelques secondes plus tard, par "signal radio trouvé". Quoi que vous fassiez, vous ne pourrez pas écouter GNR immédiatement après, car n'ayant pas encore boosté le signal, vous êtes hors de portée du réseau à la sortie de Raven Rock. Heureusement, Raven Rock est situé dans les montagnes, tout près d'un des rares endroits hors de DC à être situés assez haut pour capter le signal. Jusqu'à maintenant, les endroits confirmés pour entendre le signal sont :

1 : La zone de DC évidement... Ça marche tout le long du jeu pour le signal typique de GNR.
2 : Au sommet de la grande roue dans point lockout
3 : Au sommet des relais de télécommunications SATCOM au nord-ouest de la carte.
4 : Au sommet de Tempenny Tower, qui se situe dans la zone de réception normale du signal.
5 : Au plus haut point du pont cassé de Arefu... Encore une fois dans la zone de réception normale.
6 : Aux quelques plus hauts points des montagnes aux alentours de Raven Rock. C'est évidement le plus facile d'accès pour entendre pour la première fois la station de diffusion de nombres.

Quand vous réglerez le signal sur GNR, vous entendrez une voix familière... Three Dog, en dépit du fait que vous l'aurez tué avant. Cependant, vous remarquerez rapidement qu'il ne semble pas être "dans son rôle". Ce n'est sans doute techniquement pas Three Dog ; peut-être ont-ils juste repris l'acteur qui lui donne sa voix, Erik Dellums. Il lit une série de nombres d'une voix monotone et vide d'émotion. Une simple suite de 9 à 12 chiffres. Par exemple : "neuf-trois-sept-neuf-un-sept-deux-zéro-trois-quatre." Il n'utilise jamais de nombres à plusieurs chiffres tels que "onze" ou "quatorze". Ces nombres sont suivis par des longueurs très variables de code morse, puis le message se termine sur la chanson "I don't want to set the world on fire". Toutes les autres chansons semblent être absentes des émissions de nombres.

Le morse a été la partie du mystère la plus facile à déchiffrer, les codes étant tellement récurrents que la plupart les connaissent par cœur. Une longue liste de messages en anglais a rapidement été dressée. Certains semblent totalement banals, voire même comiques, comme "lavé la voiture aujourd'hui, ce soir peut être du chinois pour le dîner" ou "tu as regardé ma vidéo sur Youtube ? on m'y voit en train de mettre un coup de pied dans les boules d'un clochard".

Vous vous dites peut-être : "mais attends, Youtube n'existe pas dans l'univers de Fallout", et vous avez raison. Pour tous ceux qu'on connait déjà, les messages en morse sont inspirés de notre réalité dans les alentours des temps présents.

Ces messages sont, pour certains, plutôt sinistres : "La reine est morte aujourd'hui. Le monde est en deuil. Dans un jour comme celui-ci, on est tous Anglais." Ou bien : "Je ne peux pas croire qu'ils aient fait ça. Il nous reste peu de temps. Le son, je ne peux pas entendre ce son une seconde de plus. J'ai un pistolet dans le grenier."

Tout récemment, un joueur a rédigé un texte faisant la lumière sur la significations des messages. Il lisait un sujet qui collectait tous les messages connus traduit du Morse à l'anglais et a vu la ligne : "un-deux-zéro-cinq-cinq-deux-huit-deux-zéro-un-zéro. De quoi parlez-vous ? Vous allez nous manquer." Il a alors réalisé qu'il s'agissait d'une référence à la mort de Garry Coleman et comprit que les nombres étaient l'heure et la date de sa mort. 


Il s'est alors lancé à la recherche de davantage d'exemples de ce qui semblait être des prédictions de l'avenir. Le message suivant l'a choqué et l'a poussé à lister, avec l'aide des autres usagers, la signification des codes. Le message était : "neuf-quatre-cinq-quatre-deux-zéro-deux-zéro-un-zéro. Accident dans le golfe, nombreux morts. Marée noire apparemment évitée." Il réalisa qu'il s'agissait de l'explosion d'une plateforme de BP, et de la première évaluation de la structure qui avait conclu que le puits ne fuyait pas.

À partir de ce point, tous les nombres seront traduits en nombres et dates.

Plusieurs membres du FalloutWiki ont depuis commencé à regarder les autres messages pour voir si d'autres prédictions étaient cachées. Ils se sont rapidement rendu compte que la plupart des dates étaient situées après la sortie du jeu, même si, bizarrement, certaines étaient antérieures. Par exemple : "22:15 15 avril 1865, il est mort et le blâme seras jeté sur cet acteur, Booth. Johnson ferait mieux de pas se foutre de moi pour le paiement." Cela apporte de nouveaux doutes par rapport à la version officielle de l'assassinat de Lincoln.

Aussi vite que la communauté a commencé à chercher du sens à tout cela, les modérateurs du site ont banni simultanément tous ceux qui avaient posté sur le topic ou même l'avaient simplement lu. Toute référence au sujet de la station d'émissions de nombres a été censurée du FalloutWiki, et des filtres ont été mis en place pour éviter que de nouveaux topics soient ouverts. De plus, Bethesda a nié avoir placer ces messages. Une poignée de personnes a tout de même continué, échangeant par mail les traductions des derniers messages et attribuant leurs dates aux messages existants.

"La reine est morte aujourd'hui. Le monde est en deuil, dans un jour comme celui ci, on est tous anglais. 04:20 19 mars 2014"

"
Tu as regardé ma vidéo sur Youtube ? On m'y voit en train de mettre un coup de pied dans les boules d'un clochard. 00:16 24 décembre 2012"

"Je ne peut pas croire que Britney ait gagné un oscar ! 21:33 27 février 2023"






Quant au suivant, c'est actuellement le seul message n'étant pas précédé par une série de nombres. 

"Je ne peux pas croire qu'ils aient fait ça. Il nous reste peu de temps. Ils ont été prévenus mais ont continué à repousser les limites de la science. Le son, je ne peux pas entendre ce son une seconde de plus. Et la lumière, bon dieu ! L'univers s'effondre autour de nous. Je ne vais pas attendre la mort. J'ai un pistolet dans le grenier." 



Il est peut-être bon de noter que la date la plus lointaine dans tous les messages est le 6 Juillet 2027, 01:27.





 Traduction : dr.lama

Creepypasta originale ici.

dimanche 20 mars 2016

annie96 est en train d'écrire...

Cette traduction provient de cette image

En m'amusant sur WhatsApp, je suis tombé sur l'historique d'une discussion assez bizarre entre deux personnes que je ne connais pas. Ça m'a fichu la trouille. Quand j'ai essayé de le retrouver, l'application a commencé à crasher continuellement.

Heureusement, j'avais pensé à faire une copie.

annie96
01.31
tu dors???
mcdavey
01.31
non... toi non plus à ce que je vois :p
annie96
01.32
je peux pas... à cause du vent... on dirait des chats qui se battent, c'est quoi ton excuse? :p
mcdavey
01.32
révisions :(
annie96
01.32
alors c'est comme ça qu'on appelle le porno maintenant? :p
mcdavey
01.32
annie wtf!!!
annie96
01.34
tu ne le nies pas? :p
mcdavey
01.36
J'arrive toujours pas à croire ce que Johnny a fait aujourd'hui!!
annie96
01.36
moi non plus.. ce garçon a des problèmes..
annie96
01.36
wtf le vent souffle si fort, il fait pas un bruit normal lol
mcdavey
01.36
Pas de vent ici. Juste de la pluie.
annie96
01.37
Chanceux. j'ai besoin de mon sommeil réparateur! :p
mcdavey
01.37
T'as bien raison ;)
annie96
01.38
quoi? tu veux dire que j'ai l'air
annie96
01.38
merde je crois avoir attendu des bruits de pas dehors
mcdavey
01.39
Envoie ton taré de père vérifier :p
annie96
01.39
je suis toute seule à la maison! ma famille est en vacances, tu te souviens? je te l'avais dit!
mcdavey
01.40
Vraiment? Jusqu'à quand? On devrait sortir :D
annie96
01.40
on dirait vraiment des bruits de pas mais c'est bizarre.. je devrais regarder par la fenêtre mais mon lit est si chaud!!
mcdavey
01.41
t'es sûre de vouloir regarder par la fenêtre alors que t'es toute seule? Tu vas faire quoi s'il y a vraiment quelqu'un dans ton jardin en train de te regarder? :p
annie96
01.42
C'EST PAS DRÔLE DAVID
mcdavey
01.42
wow calme.. Je suis sûr que c'est rien
annie96
01.42
je vais vérifier je reviens tout de suite
mcdavey
01.43
si y a qqch d'étrange dans ton quartier
mcdavey
01.43
Tu vas appeler qui?
annie96
01.45
David y a quelqu'un dans le jardin!!!
mcdavey
01.45
Vraiment ?
annie96
01.45
OUI. je vois un homme de dos...
mcdavey
01.46
Qu'est-ce qu'il fait?
annie96
01.46
il... cherche quelque chose? il est à quatre pattes dans les buissons...
mcdavey
01.46
haha il doit.. sûrement chercher sa drogue :p
annie96
01.48
david c'est sérieux! qu'est-ce que je dois faire??
mcdavey
01.49
rien? Il va sûrement s'en aller par lui-même :)
annie96
01.49
omg maintenant il creuse à mains nues.. il détruit le jardin!
annie96
01.50
merde il se retourne
mcdavey
01.50
À quoi il ressemble ?
annie96
01.51
DAVID WTF C'EST PAS DRÔLE
mcdavey
01.51
Quoi??
annie96
01.51
COMMENT TU FAIS ÇA?
mcdavey
01.52
De quoi tu parles??
annie96
01.54
je peux voir que c'est toi! dans mon jardin! comment t'écris sans toucher à ton téléphone? regarde au-dessus! je suis à la fenêtre tu m'entends pas frapper dessus?
mcdavey
01.54
putain annie tu me fais peur aussi maintenant.. je suis pas du tout dans ton jardin. Ce n'est pas moi.
annie96
01.54
ARRÊTE DE FAIRE LE CON. je peux voir ton visage. et tu portes cette stupide veste de foot dont tu es si fier!
mcdavey
01.55
ça doit être quelqu'un qui me ressemble.. honnêtement annie je suis à la maison. Je ferais jamais le con comme ça.. :)
annie96
01.55
ça doit être un de tes amis david.. qui fait une mauvaise blague.. sinon comment il pourrait porter ta veste??
mcdavey
01.55
il y a des tas de vestes comme ça! mes amis ne me ressemblent pas du tout... tu m'as juste en tête ;)
annie96
01.55
il creuse de nouveau
annie96
01.56
putain il est déjà plus là!!!
mcdavey
01.56
annie, t'as un fusil chez toi?
annie96
01.56
ne sois pas stupide david. je ne tirerai sur personne
mcdavey
01.57
tu ne dois pas l'utiliser. montre juste que tu l'as
annie96
01.57
y a pas ton nom sur ta veste?
mcdavey
01.58
oui tous les joueurs de l'équipe ont reçu une veste avec leur nom derrière
annie96
02.00
je peux voir ton putain de nom!!!
mcdavey
02.00
quoi
annie96
02.01
C'EST QUOI CE BORDEL DAVID
mcdavey
02.04
annie cette veste est dans mon placard...
annie96
02.04
PUTAIN IL M'A VU
annie96
02.04
POURQUOI IL SOURIT COMME ÇA
annie96
02.04
IL ARRIVE
mcdavey
02.04
APPELLE LES FLICS!!!
mcdavey
02.05
ANNIE?!
mcdavey
02.07
ANNIE REPRENDS-TOI
mcdavey
02.12
j'ai appelé les flics. je leur ai dit qu'on essayait de te cambrioler. ils ont dit qu'ils sont en chemin mais ils vont prendre une demi-heure pour arriver
mcdavey
02.15
annie t'es là?
annie96
02.17
c'est dans la maison. je peux pas parler je dois rester calme. j'ai éteint la lumière. je suis dans un placard avec un couteau. c'est dur d'écrire ça fait trop de bruit
mcdavey
02.17
putain putain accroche-toi annie la police sera là d'ici 20 minutes.. tu sais où il est?
annie96
02.17
ÇA. pas il. comment il m'a regardé David.. personne pourrait avoir un regard comme ça..
mcdavey
02.17
seigneur ça sait où t'es?
annie96
02.17
non j'ai pris un couteau quand je l'ai vu courir vers la maison et je suis entrée dans le placard quand j'ai entendu que ça rentrait
mcdavey
02.17
ok bien tout ira bien.. un drogué n'a pas le cerveau pour trouver quelqu'un caché dans un placard.. la police sera bientôt là!
annie96
02.18
oh mon dieu c'est en train de m'appeler
annie96
02.18
on dirait pas ta voix david
annie96
02.18
sa voix est si grave
annie96
02.18
elle envahit la maison
annie96
02.18
elle envahit ma tête
mcdavey
02.18
il dit quoi
annie96
02.19
"sors annie."
annie96
02.19
"je veux juste te voir"
annie96
02.19
ça répète ça encore et encore
annie96
02.20
est-ce que je suis devenue folle david?
annie96
02.20
c'est comme ça qu'on le ressent?
mcdavey
02.21
encore 10 minutes annie! t'es pas seule! tu es si forte tu vas t'en sortir!
annie96
02.21
ça monte les escaliers mais si.. lentement.. ça marche bizarrement
annie96
02.21
pourquoi ça te ressemble david? pourquoi toi??
mcdavey
02.21
je sais pas annie!! crois-moi s'il te plaît
annie96
02.21
tu peux l'arrêter?
annie96
02.21
arrête ça s'il te plaît?
mcdavey
02.22
si je pouvais je l'aurais fait je te le promets
annie96
02.22
c'est au fond du hall
annie96
02.22
david j'ai rien dit à mes parents quand ils sont partis
annie96
02.22
j'écoutais de la musique
annie96
02.22
c'était la dernière fois que je les voyais?
mcdavey
02.23
annie
annie96
02.23
ça a un rapport avec toi David.. il n'y a que toi qui peut l'arrêter.. réfléchis vite..
mcdavey
02.25
JE NE SAIS PAS ANNIE MON DIEU
annie96
02.25
s'il te plaît...
mcdavey
02.27
c'est peut-être... parce que je pense beaucoup à toi
mcdavey
02.27
je pense à toi tout le temps
annie96
02.28
donc arrête
mcdavey
02.28
je ne sais pas comment faire
annie96
02.29
c'est en train de gratter sur les murs ça se rapproche.. s'il te plaît david..
mcdavey
02.29
j'essaye. j'essaye de toutes mes forces
annie96
02.31
Ça ralentit. Essaye plus fort.
annie96
02.32
Peu importe ce que tu fais, ça a marché.
annie96
02.34
Ça s'est arrêté. Je n'entends plus rien.
mcdavey
02.34
vraiment?? ne sors pas encore! reste caché jusqu'à que la police arrive!
annie96
02.34
Qu'est-ce que je pourrais leur dire s'il est parti?
mcdavey
02.34
TOUT annie TOUT ce que tu m'as dit
annie96
02.34
Je ne savais pas que tu éprouvais ce genre de choses pour moi, David :)
mcdavey
02.35
je suis si content que ça s'est arrêté
annie96
02.35
Est-ce que tu pourras venir dans la matinée David? J'ai vraiment besoin de te voir :)
mcdavey
02.36
bien sûr annie je serai là
annie96
02.38
Super! Je suis impatiente!
mcdavey
02.40
annie...
mcdavey
02.42
annie qui me dit que c'est bien toi?

annie96 s'est déconnectée

Traduction : Kowai


vendredi 18 mars 2016

L'épouvantail

J’ai récemment acheté un terrain, composé d’un champ, d’une grange et d’une maison. Le prix était vraiment bas, j’étais plutôt content de mon achat.

Lorsque j’ai pris possession des lieux, j’ai vite remarqué que des oiseaux pillaient le champ. J’étais dégoûté, ils allaient ruiner la future récolte. Pour les faire fuir j’ai immédiatement pensé à un épouvantail. J’ai exploré la grange de fond en comble avant d’un trouver un, mais pas n’importe lequel.

Un épouvantail massif, qui était à la limite du malsain. Ses yeux semblaient me suivre. Et son sourire, j’en frissonne encore. Au début, je n'osais pas le toucher, je m'attendais à ce qu'il me saute dessus. Mais j'ai fini par le prendre.

J’ai eu beaucoup de mal à le mettre en place, puisqu’il me mettait mal à l’aise et surtout puisqu’il ne tenait pas en équilibre. Pour qu’il tienne, je lui ai enfoncé une tige métallique (que j’avais aussi trouvée dans la grange) dans le corps. Maintenant, il tenait parfaitement.

Mais quelque chose a attiré mon attention.

Du sang s’écoulait de l’épouvantail.

mercredi 16 mars 2016

Godzilla NES (5/5)

Suite et fin de la creepypasta sur Godzilla. Ces chapitres ont été traduits par Tripoda. Bonne lecture !


8/ Final
1/2

"Seigneur Dieu."

C'est la première pensée qui m'est venue à l'esprit quand j'ai compris que je devais combattre "Red", la bête rouge qui m'avait tourmenté tout au long du jeu. Comment j'étais supposé battre une créature capable de me tuer d'un seul contact ? C'était totalement impossible.

Heureusement, Red n'avait plus cette capacité. Mais malgré ça, ça restait de très loin le combat le plus difficile que j'avais eu à mener. Que ce soit dans ce jeu-ci, ou n'importe quel autre dans mon répertoire. Si j'avais réellement su ce qui m'attendait avant de commencer, jamais je ne me serais lancé.

J'ai vite découvert quelle terrible erreur j'avais faite en m'engageant. Red s'est rué sur Godzilla et lui a porté un coup de griffe. Et quand ses serres se sont refermées, je les ai senties.


Je sais que c'est commun pour un joueur stressé de crier un coup quand il se fait toucher ou qu'il perd une vie. Mais je vous le jure. C'était de la vraie douleur.

Quand la douleur m'a atteint, j'ai immédiatement appuyé sur pause. Je n'avais jamais subi de blessures sérieuses, mais c'était comme si on venait de me transpercer l'épaule avec un harpon. J'avais vu et subi beaucoup de choses désagréables jusqu'ici, mais me faire physiquement du mal était au-delà de tout ce à quoi j'aurais pu m'attendre. Pour sûr, je serais un peu déçu au fond de moi de ne jamais voir la fin - mais après ? Les risques à prendre ne valaient vraiment plus le coup. J'étais sur le point de me lever pour prendre un dernier screenshot, quand j'ai réalisé autre chose -

Je ne pouvais pas me lever.

J'étais paralysé sur mon siège. Je ne pouvais bouger que mes doigts. Alors que je commençais à paniquer, un message est apparu à l'écran.


TU N'IRAS NULLE PART

J'ai essayé de crier, mais seul un faible râle est sorti de ma gorge. J'ai tenté désespérément de faire bouger mon corps, mais j'étais toujours coincé. Je regardais anxieusement dans toutes les directions, quand mon regard a croisé mon ordinateur.
Je ne sais pas comment, mais dès l'instant où j'avais commencé le combat, l'ordinateur avait commencé à prendre des captures d'écran de lui-même, sans que je fasse rien. J'ignore toujours comment et pourquoi. Quelque chose dans le jeu avait dû provoquer ça.


Vu que Red pouvait entendre ce que je disais, j'ai essayé de l'implorer de me laisser partir. Mes souvenirs de ce moment sont assez flous, étant donné que j'étais soumis à un stress intense, mais de ce que j'arrive à me souvenir, voilà ce que j'ai dit :

"Je suis désolé. Je suis désolé de t'avoir insulté. Je ne le pensais pas. Je ne savais pas que tu le prendrais tant au sérieux. Si tu me laisses partir, je te promets que je ne le dirai à personne, je n'allumerai plus jamais le jeu. PITIÉ !"

Et Red m'a répondu.


PAUVRE LARVE.
C'EST TROP TARD MAINTENANT


SEUL UN DE NOUS SURVIVRA.

Ça n'aurait pas pu être plus clair. Si je ne pouvais pas tuer Red, c'est lui qui me tuerait. Comme un idiot, j'avais traversé toutes les épreuves d'une chose que je ne comprenais pas, et à présent ça allait me coûter la vie.

J'ai cessé de tenter de me libérer. J'ai accepté ma situation. Il n'y avait qu'un moyen de se sortir de ce pétrin vivant. Je devais tuer cette chose.

Tout s'est passé si vite. Sans ces screenshots, je ne me souviendrais sans doute de rien. Red bougeait terriblement vite, exactement comme dans les niveaux de poursuite. Je n'avais pas un seul instant pour réfléchir à quoi faire.


Et de ce fait, je n'avais pas le temps de mettre au point une stratégie. Je devais m'en remettre à mes seuls réflexes. Pour ne pas arranger les choses, il n'y avait aucun moyen de prévoir quelle action Red allait accomplir, et je devais rester constamment à la fois sur la défensive ET l'offensive.


J'ai ressenti tous les coups que Godzilla s'est pris. Tous les coups m'ont tordu de douleur. J'essayais vraiment de les éviter, mais cette douleur cuisante me rendait encore plus vulnérable à l'attaque suivante. Et ça ne faisait qu'empirer.


Red m'est sauté par-dessus, et s'est immobilisé à gauche de l'écran. Et ses yeux se sont mis à luire.J'ai reculé aussi vite que je pouvais, mais il n'y avait aucun moyen d'éviter cette attaque-là :


J'ai hurlé de douleur. J'ai hurlé si fort qu'on a certainement dû m'entendre au voisinage. Du moins, j'aurais bien voulu. Rien que de regarder ce screen me rappelle cette sensation si réelle, si violente, d'être brûlé vif.

J'ai fait pause pour me laisser le temps de me remettre. Mais Red y a immédiatement mis fin pour continuer à m'attaquer.

J'ai réagi furieusement. Ma contre-attaque a été immédiate : j'ai aligné un jet de flammes après l'autre, jusqu'à totalement vider ma barre de puissance. Je voulais que Red souffre comme il m'avait fait souffrir.



Juste avant que le temps soit écoulé, Red s'est changé en sa forme aquatique. Je ne pensais pas que la limite de temps serait encore active sur un tel combat. Je suis heureux que ça soit le cas. J'avais droit à quelques minutes pour me remettre de mes "blessures" et réfléchir à quoi faire ensuite.

J'ai choisi d'affronter les différentes formes de Red avec les monstres qui les avaient combattues précédemment. Anguirus était le suivant. Ce n'était sûrement pas une très bonne idée, mais c'est ce que j'ai fait.


J'ai sauté, et je lui ai hurlé en pleine face. C'est après ça que Red s'est déplacé hors de l'écran, où je ne pouvais pas l'atteindre. Après ça, une vague de mines s'est mise à tomber sur Anguirus.


C'était déloyal. J'ai articulé péniblement : "Tu veux tricher ? Dans ce cas empêche-moi juste d'utiliser la manette, qu'on en finisse !"


PEUX PAS BRISER LES RÈGLES.

Immédiatement après, il s'est rué sur moi depuis le coin de l'écran.


"BORDEL !" À présent je ne pouvais même plus savoir par où il attaquerait. Red a répété cette action plusieurs fois, je bougeais constamment pour avoir une chance de lui échapper.



Quarante secondes à peine et Anguirus était presque à bout. Mais ensemble, nous étions parvenus à forcer Red à prendre sa forme volante. C'était le tour de Mothra.


Combattre Red avec Mothra était une très mauvaise idée. Il l'a immédiatement dominée, et elle était presque morte en à peine une quinzaine de secondes.


Quand il ne lui est plus resté que deux barres dans sa jauge de vie, Red a fait quelque chose d'horrible que je n'avais pas vu venir.


Il s'est avancé, a empoigné Mothra, et l'a dévorée.

J'étais submergé par la douleur, comme si j'étais sur le point de mourir - comme si je m'étais fait piétiner à mort. Mothra avait été tuée pour ma stupidité, et pour ça je devais partager sa douleur. Il y a eu peu de temps entre ma défaite et mon retour sur la map, mais ce court instant m'a semblé être une éternité.

La douleur, et l'impossibilité de bouger étaient insoutenables. Je voulais tellement que ça se termine. Je n'avais jamais autant voulu que quelque chose se termine.

Mais il y avait encore de l'espoir. Il me restait un monstre en parfaite santé pour engager Red. Salomon. Si un seul d'entre eux avait des chances de me sauver la vie, c'était lui.


C'est là que j'ai découvert qu'ils se connaissaient.


TRAÎTRE
JE T'AI TOUJOURS HAÏ
TU VAS MOURIR COMME TOUS LES AUTRES


PLUTÔT MOURIR QU'ÊTRE TON SERVITEUR


Red a pensé me prendre par surprise en déclenchant son feu infernal pour la deuxième fois. La douleur était aussi atroce sinon plus que la première fois, mais en réalité, cette action était à mon avantage : Salomon avait commencé le combat avec une barre de vie à bloc, et avait donc pu encaisser le coup. Red, de son côté, venait de vider ce qui restait de sa barre d'énergie. Il était condamné.

Presque à bout, Red s'est placé face à l'écran, tentant de voler de haut en bas dans une vaine tentative d'écraser Salomon.



N'y étant pas parvenu, il a tenté de dévorer Salomon comme il l'avait fait avec Mothra. Mais il n'allait pas y arriver cette fois-ci.



J'ai cru que j'avais gagné. Mais quelque chose n'allait pas. Red ne glissait pas vers le bas de l'écran, et moi je ne pouvais toujours pas bouger. Red était encore en vie...





JE N'EN AI PAS ENCORE FINI AVEC TOI




*********************************************





2/2

J'avais cru le battre. Mais je me retrouvais face à ce titan, sa "forme finale", le tout dans un décor infernal. Ça ressemblait beaucoup à celui de notre première rencontre. À ceci près qu'à l'instar des pouvoirs de Red, il était horriblement réel. La musique était devenue un hurlement saturé, un tambour furieux et infernal.

Face à cette barre de vie démesurée, ma fin était imminente.


Salomon était le plus puissant de tous mes monstres. Mais même lui n'a rien pu faire. C'était comme essayer de battre une montagne.


En quelques secondes, Salomon, dépassé, était à terre. Red s'est alors mis à le piétiner. Ce démon pervers a pris tout son temps pour briser chacune des vertèbre, chacun des os de Salomon comme des brindilles sèches. Je pouvais sentir à quel point il appréciait notre douleur.



TU ES FAIBLE
TES MONSTRES SONT FAIBLES
VOUS ALLEZ TOUS MOURIR

"C'est sans espoir. Je suis déjà mort."

Je n'avais d'autre choix que d'envoyer un autre monstre à une mort certaine. Nous allions tous mourir. J'espérais juste qu'ils me le pardonneraient.


Après avoir enlevé à Red une part dérisoire de sa jauge de vie, Anguirus a été brisé à son tour. Red a déchaîné une trombe d'aiguilles brûlantes droit sur son visage, jusqu'à ce qu'il s'effondre.


Une nouvelle fois, j'ai senti l'indescriptible sensation d'agoniser. Puis le néant, tandis que mon allié disparaissait.


TU NE PEUX PAS GAGNER, ZACHARY

En plein désespoir, j'ai demandé à Red comment il connaissait mon nom.

Et il m'a tout dit.


JE TE CONNAIS DEPUIS LONGTEMPS
JE VAIS TE DIRE UN SECRET


J'AI TUÉ MELISSA

Pendant des années, elle avait été torturée par un mal qu'aucun médecin n'avait pu comprendre. À présent, je savais quel était ce mal.

À présent, je savais pourquoi le jeu savait pour Melissa, et je savais pourquoi il jouait avec mes sentiments. Parce qu'IL savait, parce qu'IL était le responsable. Et cette fois-ci, c'est moi qu'il allait tuer.


ENVOIE-MOI TON DERNIER MONSTRE
JE VAIS EN FINIR AVEC CETTE CONFRONTATION FUTILE

J'ai été ramené à la map pour envoyer Godzilla à son dernier combat. Il n'y avait presque plus rien sur la carte, si ce n'est Godzilla, Red, et...


...le cinquième monstre.

Au milieu de tout ce qui s'était passé, j'avais complètement oublié son existence. J'ai essayé une fois de plus de le sélectionner. J'ai juré, j'ai supplié, j'ai crié pour qu'il me vienne en aide. Qu'il fasse quelque chose, n'importe quoi pour que je ne sois pas condamné.

Il n'y avait qu'une chose à faire.





Je savais que Godzilla n'avait pas plus de chances de s'en sortir que tous les autres. Mais peut-être... qu'à présent que tous les autres étaient partis, le cinquième monstre me serait enfin accessible.

J'ai réussi à sélectionner l'icône du monstre, et j'ai appuyé sur A aussi vite que j'ai pu. L'icône a commencé à trembler, comme si le monstre essayait désespérément de bouger...

C'est là que Red a décidé qu'il avait été suffisamment fair-play, et avant que je puisse lancer le monstre contre lui, il a entrepris de m'achever. Il a tenté de paralyser mon coeur.

Mes mains sont devenues engourdies et insensibles, ma vision a commencé à se brouiller, mais je continuais d'appuyer sur A.


Il brisait une de ses propres règles, mais il devait penser qu'en me tuant rapidement, il se mettrait à l'abri de toute conséquence négative pour lui. Il pensait avoir déjà gagné.

Il avait tort.





Le pouvoir de Red était défié par une autre force. Contraint à lutter, il a cessé son étreinte sur mes muscles, et tandis que je reprenais conscience, j'ai rencontré un regard familier.


Zach
Nous n'avons pas beaucoup de temps

"Qui es-tu ?"


Tu me connais déjà
Je suis Melissa

"Mais comment ? Red m'a dit qu'il t'avait tuée..."


C'est vrai
Même dans la mort il continue de me torturer


Si tu ne l'arrêtes pas, il te fera la même chose

"Mais comment je peux l'arrêter maintenant ?"


Je ne peux pas combattre Red
Mais lui le peut.
Je vais le libérer de l'emprise de Red.


N'abandonne pas.
Je t'aime.

Ses mots ont réveillé quelque chose en moi. Je n'allais pas mourir comme ça. J'allais combattre plus pour la sauver elle que pour ma propre vie. Pour sauver Melissa et le monde qu'elle habitait.

Grâce à son aide, le cinquième monstre était enfin libéré : Acacius, la lumière dorée.


Il était temps d'en finir, une bonne fois pour toutes. Ensemble, nous allions mettre fin à l'existence de ce rejeton des enfers.



IL NE PEUT PAS TE SAUVER.

Acacius était, de loin, le plus puissant des monstres jouables du jeu. Il fallait qu'il le soit, si je voulais avoir la moindre chance de survivre. Ses coups consistaient à changer ses mains en lames, ce qui causait à Red des dommages considérables. Mais il avait plus qu'assez de barres de vie pour supporter ce sacrifice. Finalement, notre combat s'est réduit à de la pure maîtrise des commandes.








En un ultime coup de lame, Red fut détruit. Son corps s'est désintégré avant de s'écrouler sur lui-même, accompagné par une musique de triomphe. Peu à peu, l'étreinte de la bête s'est relâchée, et j'ai été capable de me lever à nouveau.






Nous avions réussi. La mort de Melissa avait été vengée, et le bonheur m'inondait... jusqu'à ce que je me souvienne tout ce qui m'avait permis d'arriver jusque là. Tous les autres monstres qui avaient combattu et étaient morts pour moi. J'allais honorer leur sacrifice, mais le jeu devait d'abord se terminer.






Des larmes de joie ont coulé sur mes joues, je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer. Je n'avais pas pleuré aussi fort depuis des années, peut-être même pas dans ma vie entière. Tout ce que j'avais traversé, tout ce que j'avais découvert, et maintenant le jeu touchait à sa fin. Mais avant qu'elle et les autres s'en aillent, Melissa avait encore une chose à me dire.


Tu nous a sauvés.
Nous te serons éternellement reconnaissants.


Nous serons à nouveau ensemble

Un jour...







Épilogue

Au moment où j'écris ce récit, cela fait trois semaines depuis la nuit où j'ai joué à Godzilla NES.

Dès l'instant où j'ai été capable de bouger à nouveau, j'ai débranché la NES, retiré la cartouche, et ai placé les deux objets dans des tiroirs séparés.

J'ai jeté un œil à mon ordinateur. Tous les screens que vous avez pu voir jusqu'ici étaient enregistrés. Avant d'éteindre l'ordinateur, j'en ai fait une sauvegarde sur un disque dur externe, juste au cas où. Après ça, je me suis mis au lit et je me suis assoupi immédiatement. Ce n'était pas un sommeil paisible, mais reposant, ça, ça ne fait aucun doute ; j'étais exténué : je ne suis jamais resté aussi longtemps endormi que cette nuit-là.

Et quelle drôle de journée ça a été, le lendemain. La première pensée qui m'est venue à l'esprit en me réveillant, c'était : "bordel, qu'est-ce qui m'est arrivé ?" Je suis resté un moment sans trop savoir quoi faire, quand j'ai soudainement pensé à contacter la personne par qui j'avais obtenu le jeu. Billy. Je lui ai passé un coup de fil, en lui disant simplement de passer me voir, ce qu'il a fait.

Je lui ai montré les captures d'écran, et lui ai brièvement résumé ce qui s'était passé. Au début, il a pensé que je lui faisais une blague, mais il a vite compris que ce n'était pas le cas. Il était sans voix. Il m'a assuré qu'il n'était pas à l'origine des altérations du jeu, qu'il n'aurait même pas su comment faire.

C'est à ce moment que je me suis posé la question la plus évidente. Où il s'était procuré la cartouche ? Évidemment, il n'en savait pas grand-chose - il la tenait d'un de ses amis avec qui il échangeait des jeux régulièrement. Il m'a juré que cette personne était digne de confiance, et qu'il n'avait jamais eu le moindre souci avec les jeux qu'il obtenait de lui. Il l'a contacté tout de suite après ; en apprenant ce qui s'était passé, celui-ci s'est révélé aussi surpris et choqué que Billy quand je lui ai montré les screens, à ceci près qu'il nous a immédiatement raccroché au nez. Cette piste ne nous mènerait clairement nulle part.

Avant que Billy ne prenne congé ce jour-là, il m'a demandé si je voulais qu'il reprenne la cartouche. J'ai refusé sèchement. Il s'est demandé comment je pouvais encore avoir envie de posséder cet objet, et je lui ai répondu que j'avais besoin de temps pour y réfléchir. On ne s'est pas beaucoup parlé depuis l'incident. Je lui ai bien fait savoir qu'il n'y était pour rien, mais j'ai toujours l'impression qu'il se sent coupable pour ce qui m'est arrivé.

Après son départ, j'ai beaucoup réfléchi au sujet du jeu. Je ne pouvais pas tellement faire autrement - il restait tellement de questions en suspens. Qu'était vraiment Red ? Melissa était-elle vraiment dans le jeu ? Comment elle s'était retrouvée là-dedans ? Pourquoi tout ça était arrivé avec CE jeu précis ? Mais de toutes ces questions, une plus que les autres m'a tenu éveillé de nombreuses nuits. Comment Red me connaissait ? Encore aujourd'hui, je ne peux pas me défaire de cette sensation d'être surveillé - de l'avoir eu à mes côtés tout ce temps.

Cette partie m'a fait me questionner sur la mort, sur la réalité, sur ma propre existence, d'une manière que je n'aurais souhaitée à personne. Je ne suis plus sûr de grand-chose. Penser à ça constamment n'a pas tardé à avoir des répercussions néfastes sur ma vie : j'étais totalement obnubilé par ces questions. En comparaison, toutes mes activités quotidiennes me paraissaient absurdes et vaines.

En fin de compte, j'ai décidé qu'il n'y avait que deux issues possibles. Essayer le jeu une seconde fois, ou le détruire. J'ai essayé plusieurs fois de me convaincre de tenter la première solution, mais je n'ai jamais réussi à aller plus loin que simplement rebrancher ma NES. Le seul fait de toucher la cartouche me rappelait la douleur que j'avais endurée pendant mon duel avec Red.

Je me suis demandé si le fait que je joue à nouveau au jeu par moi-même ne risquait pas de provoquer quelque chose de terrible. Ça peut peut-être sembler stupide dit comme ça, mais j'avais vu cette chose à l’œuvre, j'avais vu de quoi elle était capable ; et pour autant je n'avais aucun moyen de prédire quel serait son comportement. De toutes façons, je pense que je n'aurais même pas supporté d'y jouer à nouveau, quand bien même le jeu se serait révélé parfaitement normal.

Aussi, mon choix s'est porté sur la deuxième option. J'ai voulu sortir prendre l'air. J'ai pris le jeu avec moi et je me suis rendu au lac, en pensant l'y jeter. Je me suis approché de la rive, la cartouche dans mes mains, je l'ai regardée... et j'ai repensé à Melissa. Si ce que le jeu m'avait montré était purement, complètement réel, ce que j'y avais accompli avait été pour son âme la seule échappatoire à une éternité de torture. Dans un sens, ce jeu bugué avait sauvé son âme...

Bon dieu. Dès que cette pensée m'a traversé l'esprit, j'ai su que je serais incapable de sauter le pas et de détruire la cartouche. Je me suis juste assis sur un banc, pensif, et j'ai rêvassé en contemplant le lac pendant une bonne heure. Finalement, j'ai résolu d'adopter une troisième option : vendre la cartouche sur Ebay.

Ça peut paraitre vénal de ma part, mais je vous jure que je ne fais pas ça pour l'argent. Je me moque de la somme que ça me rapportera, croyez-moi. La seule raison pour laquelle ça pourrait être égoïste, c'est que je refuse de porter plus longtemps la responsabilité de posséder un tel objet. Je ne peux pas ressasser ces pensées éternellement, et la seule façon pour moi de passer à autre chose, c'est tout simplement d'éloigner le jeu de ma personne.

Ce qui m'amène aux principales raisons pour lesquelles j'ai pris le temps de rédiger ce récit. Premièrement, fixer les événements tant que c'est encore frais dans mon esprit. Deuxièmement, faire en sorte que la personne qui héritera du jeu sache ce qui l'attend. Je ne peux pas garantir la sécurité de ce futur joueur, pas plus que je ne peux prédire ce que le jeu contiendra pour lui. Mais au nouveau propriétaire : rappelez-vous ceci. Si jamais vous sentez le froid, l'anxiété, la nausée vous envahir sans explication pendant que vous jouez. Si jamais vous sentez que le jeu vous manipule l'esprit, de quelque manière que ce soit. ÉTEIGNEZ-LE SANS ATTENDRE.




Fin alternative