Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 22 novembre 2016

Souvenirs d'automne

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours été très joueur. Mes parents considéraient cela comme un vice qui nuirait à ma scolarité, mais c'est tout le contraire : les jeux de logique et de réflexion m'ont permis de développer un esprit extraordinairement aiguisé.
Énigmes, jeux d'enquête, j'ai tout essayé. Et j'ai tout réussi.
Internet m'a aussi apporté mon lot de défis à relever. Comme la Via Virtualis, ou bien ouverture facile. Ces sites proposent une série d’énigmes, de la plus facile à la plus ardue. Mais, comme tout, ça a été une partie de plaisir pour moi.

Petit à petit, j'ai gagné une grande réputation dans ma ville, puis dans mon pays. On me comparait souvent à un Sherlock Holmes des temps moderne. Ainsi, j'ai intégré la police très rapidement. On me confiait les enquêtes qui piétinaient, et je passais mon temps à analyser des scènes de crime, des pièces à conviction, et je décelais des indices là où les autres ne voyaient qu'un élément insignifiant, ce qui permettait généralement de résoudre l'affaire.
Pourtant, l'année dernière, j'ai fait face à l'affaire qui a détruit ma réputation, ainsi que ma carrière.

Plus d'une dizaine d'enfants avaient disparus, depuis le début de l'année. Tous avaient étés enlevés, depuis leurs lits, dans le domicile familial. La méthode était toujours la même. Les parents couchaient leurs enfants le soir, pour ne découvrir qu'un lit vide au matin. Aucune trace d'intrusion, cependant. Un vrai mystère. Personne ne comprenait comme cela était possible. J'ai donc hérité de l'affaire. Enfin un défi à ma hauteur, je me disais alors.

Pourtant, même moi, je ne voyais aucun indice. Aucun signe d'intrusion apparent. Aucun lien entre les familles victimes, ou les enfants enlevés. Rien qui ne reliait ces enlèvements à des cas similaires. Bref, c’était inexplicable, surtout qu'aucune rançon n’était réclamée. S'agissait-il d'un pervers ? D'un tueur en série? C’était impossible à dire avec les éléments à notre disposition.

C'est le matin où un autre enfant avait disparu qu'une lettre est arrivée à notre bureau. Une lettre qui m’était spécialement destinée. Dans celle-ci, une simple photo, avec au dos une inscription :


"Tic...Tac... :-) "

La photo était superbement prise, il faut l'avouer. Elle représentait une route, bordée de feuilles mortes, s’enfonçant dans une forêt. La photo était prise du centre de la route. Au milieu de celle-ci était posée un panier. L'angle de vue était tel qu'il était impossible de voir ce qu'il y avait dans celui-ci. Au bord de la route on distinguait de grands pins majestueux. En agrandissant l'image, j'ai pu noter que celle-ci était parsemées de petits grains de maïs.

C'est juste ce dont j'avais besoin pour retrouver l'endroit de la photo. En effet, je savais que dans la région, il y avait énormément de champs de maïs, mais il n'y en avait qu'un seul dont le chemin du retour à l'entrepôt passait par une forêt.

Et j'avais raison, nous avons rapidement trouvé l'endroit précis où avait été prise la photo. Mais il n'y avait plus aucune trace du panier. La police avait passé la forêt au peigne fin, ainsi que les champs de maïs environnants et les entrepôts. Mais aucune trace des enfants disparus. Au bout de deux journées de recherche intensive, nous avons fini par conclure que c’était une fausse piste. La photo avait sûrement été envoyée pour nous distraire des pistes qui nous mettrait sur les traces du criminel.

Pourtant le lendemain, je sentais que je n'en avais pas fini avait cette photo. Je l'ai analysée une nouvelle fois, un détail m'avait peut être échappé... Et c’était le cas. C’était tellement gros, que ça ne m'avait pas sauté aux yeux de suite. Je suis tellement habitué à flatter mon ego en trouvant des indices indécelables pour la plupart des gens, que les choses évidentes ne m'interpellaient plus. Et ça a été ma plus grande erreur.

En regardant la photo, c'est les feuilles mortes qui m'ont semblé bizarres... Sur le côté de la route, il y avait des pins. Les pins ont des aiguilles. Pas des feuilles. Et les aiguilles ne tombent pas en automne.
Nous sommes retourné sur les lieux et avons creusé à l'endroit ou étaient les feuilles mortes sur la photo. Nous avons retrouvé 10 crânes d'enfants, dont un dans un panier. Avec eux, était aussi enterré un petit cercueil, dans lequel se trouvait le cadavre d'une petite fille. Une note était attachée à ses vêtements :

« Il y avait assez d'air pour qu'elle tienne une journée. Vous auriez pu la sauver. »

39 commentaires:

  1. Réponses
    1. Vous êtes chiant avec vos "first" ça devient lourd au bout d'un moment.

      Supprimer
  2. Et la petite fille étant en réalité l'inspecteur. La boucle est bouclée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non pourquoi tu dis ça ? Faut pas chercher aussi loin x'D

      Supprimer
  3. Dommagr que cette enquête a détruit sa carrière mais heureusement, il a pu se consoler en empaillant le corps de la fille découverte pour l'utiliser comme un sextoys plus vrai que nature. Chaque fois où il se remémore l'échec de l'affaire des enfants disparu, il n'a qu'une envie, purifier son corps dans le maccabé de la fille tout en criant "PARDONNEZ-MOI JE SUIS MINABLE ! MINABLE !"
    Paux et amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça fait penser à death the kid dans soul eater,le "je ne suis qu'un minable,un minalbe" XD

      Supprimer
    2. Je n'ai qu'une chose à dire....







      Berk

      Supprimer
  4. Réponses
    1. box ! ... PastaBox... Tuez-moi.

      Supprimer
  5. Ah ouais, dur. J'adore l'évidence des feuilles mortes, c'était bien trouvé. Par contre c’est ça quand tu te forges une réputation, si tu échoues alors qu'on attend quelque chose de toi, on te juges. Pourtant le mec a quand même trouvé la solution en deux jours, je parie que tous les autres policiers auraient trouvés en plusieurs semaines x)

    RépondreSupprimer
  6. Booooum xDD j'adore les creepys comme ça *-*

    RépondreSupprimer
  7. RIP pour la petite fille, et super pasta en passant ! :p

    RépondreSupprimer
  8. Woo putaing ....PUTAIIIIING JE ME SUIS RÉGALÉ

    RépondreSupprimer
  9. C'est moi le tueur vous êtes tous nul

    RépondreSupprimer
  10. Mais on peut pas etre viré de la police pour ca, si ? Perdre sa reputation je veux bien mais la il a seulement pas pu sauver l'enfant a temps, ca arrive mais ca justifie pas un licement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a pas été viré, enfin ce n'est pas dit ! Quand on attend beaucoup d'un "génie", qui se vante de pouvoir résoudre n'importe quelle affaire, quand il se plante et ne réussi pas a sauver un enfant alors que finalement c'etait super simple, sa réputation en prend un coup, et du coup sa carrière à tendance a stagner après ça (plus dévolution, quoi)

      Supprimer
  11. D'habitude ce n'est pas moi. Je vous le jure, ce n'est pas moi qui sors cette phrase en premier. Mais là...

    Je n'ai pas compris... Quelqu'un pour m'expliquer ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait le gars se croit capable de régler toutes les enquêtes mais à cause d'une petite erreur, il a perdu trop de temps et le gars qui a tué les enfants le nargue à cause de ça

      Supprimer
    2. Oui...Car en fait, le tueur devait connaître la réputation de cet enquêteur...
      Il lui a lancé un défi en laissant à la petite fille une journée d'oxygène...
      Comme pour dire: "S'il est si fort, la petite fille devrait survivre..."
      Mais pas cette fois. Il a échoué. Excellente pasta...

      Supprimer
    3. ça ressemble presque à un affrontement Batman, Homme-Mystère ^^

      Supprimer
    4. Mdrrr xD c'est vrai que vu comme ça t'a pas tord ^-^

      Supprimer
    5. Moi c'est le seul shock ending que j'ai compris du premier coup :ç

      Supprimer
  12. Géniale ! Très sympa comme creepy.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis sûr que le mec qui enlève les gosses c'était Peter Pan!

    RépondreSupprimer
  14. Enfin du nouveau, vraiment cool comme histoire, l'intrigue, la fin, le déroulement ect :D

    RépondreSupprimer
  15. Juste E-NOR-ME, j'ai kiffé tellement c'est original

    RépondreSupprimer
  16. Ma-gni-fique! C'est rare une pasta de qualité pareille! Vraiment bien pensée, je félicite l'auteur.
    La partie "enfant enlevé dans leur lits sans traces" m'a fait penser à Laughing Jack et les champs de maïs m'ont un peu fait pensé aux Enfants du maïs de Stephen King.
    Encore une fois, génial!

    RépondreSupprimer