Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 17 août 2016

Le berger

J'ai eu mes petits agneaux alors qu'ils n'avaient que quelques mois. Trois mâles et une femelle. C'est avec un peu de honte que je dois avouer qu'ils n'étaient pas à moi normalement. Je les avais volés lors de vacances que je passais dans le sud, très loin de chez moi donc. Heureusement que j'étais venu avec la caravane, sinon il aurait été difficile de les ramener à la maison. Il fait très froid là où j'habite, alors j'avais peur qu'ils ne succombent rapidement à cause du climat régional, qui monte rarement au-dessus de 15°C. Je les ai donc installés dans la grange, dans laquelle j'avais préalablement préparé un bel enclos. Au début, je leur donnais le biberon. Qu'ils étaient adorables à téter comme des affamés. Mais ça grandit vite ces petites bêtes, trop à mon goût, ah ah.

C'est lors de la quatrième année que l'un des mâles est tombé malade. J'ai tout tenté pour le sauver, mais j'ai dû me rendre à l'évidence : le pauvre était condamné. Je l'ai donc conduit dans la cour, puis je l'ai attaché solidement et, finalement, j'ai écrasé une grosse pierre sur son crâne. Il a remué pendant quelques instants, avant de pousser son dernier souffle. Comme j'ai horreur du gâchis, je l'ai fait rôtir pour tuer l'infection bactérienne, et je l'ai mangé. Il était très savoureux, mais ça m'a quand même fait de la peine. Je crois me souvenir que j'ai versé une larme.

De longues années se sont écoulées sans autre incident. C'étaient de belles bêtes. Elles ne donnaient pas beaucoup de laine, mais chaque été, je leur passais un petit coup de tondeuse, histoire qu'elles n'aient pas trop chaud. Je dois dire que j'étais heureux durant cette période. Mais le bonheur ne dure jamais éternellement, n'est-ce pas ?

Sûrement à cause des hormones, les deux mâles restants ont commencé à régulièrement se battre. J'ai dû acheter une clôture de barbelés pour les séparer, mais ça n'a pas suffit. Un matin, je suis entré dans la grange et une odeur métallique m'a immédiatement agressé les narines. Un des mâles gisait là, baignant dans son sang, éventré. Ça m'a beaucoup peiné. Pourtant, le vrai drame s'est produit lors de la nuit suivante.

J'ai été brusquement tiré de mon sommeil par des hurlements déchirants. Heureusement que nous vivions en marge du village, car si nous avions eu des voisins, j'aurais sûrement été arrêté pour tapage nocturne ! Je suis descendu en quatrième vitesse pour voir ce qu'il se passait. Lorsque j'ai pénétré dans le bâtiment, j'ai rapidement compris la situation : le mâle tentait un accouplement, ce qui n'avait pas l'air de plaire du tout à la petite femelle. Elle beuglait et se ruait dans tous les sens. Si bien qu'elle est tombée dans les barbelés. La pauvre devait souffrir le martyre mais plus elle se débattait, plus elle s'enchevêtrait dans les fils coupants.

Elle est morte au petit matin, des suites de ses blessures. Je n'ai pas pu me résoudre à la manger. Je l'ai enterrée dans le champ, derrière la maison. Ensuite je suis retourné à la grange et j'ai égorgé la dernière bête. Ce genre d'animal, quand il est esseulé, devient rapidement fou et je voulais lui éviter cette souffrance. Après ça, j'ai décidé de ne plus jamais avoir d'animaux.



Voici les aveux d'Antoine-Côme Sardin, révélés avec une autorisation des autorités à deux jeunes scénaristes, dans le cadre de son biopic intitulé "Le Berger", actuellement en préproduction. L'homme purge actuellement une peine de réclusion criminelle à vie, après avoir été reconnu coupable d'enlèvements, séquestration et multiples homicides, à la suite de la découverte du corps de Lisa Mayrond, jeune fille de quatorze ans, disparue depuis l'âge de dix-sept mois, retrouvé en bordure de la propriété dudit condamné. Bien que l'un d'eux ait probablement été dévoré selon les dires du kidnappeur, les corps de Michaël Letel, Thomas Michon et de Marius Wazcilek n'ont pour l'heure pas été retrouvés. 



59 commentaires:

  1. OMG JE L'AI TROUVÉ A 12H14. DESOLE MAIS LA. FIRST.

    Et bonne pasta sinon, même si je m'attendais personnellement à un retournement de situation de ce type x)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai trouvé bien. Mais prévisible et ça c'est pénible.

    RépondreSupprimer
  3. J'imagine vivre depuis ses dix-sept mois comme ça, ça doit vraiment être horrible. Mais malheureusement, la fin était prévisible. ^^

    RépondreSupprimer
  4. fin trop prévisible même si c'est assez bien écrit ^^'

    RépondreSupprimer
  5. je lai bcp aimes mais maleuresement fin bcp trop previsible

    RépondreSupprimer
  6. Arrêtez avec vos "fin trop prévisible" vous n'auriez même pas fait mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Vous n'auriez même pas fait mieux", punaise mais moi c'est ce genre de commentaires qui me soulent. C'est pas un argument ou quoi, c'est débile de dire ça. A ce moment là plus personne ne fait de critiques négatifs en général, puisqu'on ne fait pas forcément mieux. On donne notre avis, c'est à ça que servent les commentaires. Si t'es pas content(e), tu les lis pas.

      Supprimer
    2. Chuuut u.u Laisse moi dans mon délire.

      Supprimer
  7. Moi perso je m'y attendais pas du tout à la fin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin des gens qui ne s'y attendaient pas ! o/
      Contente de savoir que je n'ai pas été la seule. :D

      Supprimer
    2. Perso je m'attendais à un retournement de situation mais pas du tout comme celui-ci... Je pensais plutôt à des monstres

      Supprimer
    3. Moi non plus, je ne m'y attendais absolument pas. Je me demandais quel était le rapport entre ce qui était en gras à la fin, mais j'ai finalement compris... C'était génial! :D

      Supprimer
  8. c'était l'histoire du kidnappeur vegan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben il est pas vegan, il a mangé de la viande...Quoique ptêt que les Vegans radicaux mangent des humains, faudrait que je me renseigne...

      Supprimer
  9. Mais genre, les chèvres en vrai c'était des humains ?

    RépondreSupprimer
  10. Mon Dieu! '0' Je ne m'attendais pas du tout à la fin! '0' Mais pas du tout! >.<

    Mais j'ai quand même beaucoup aimé!

    RépondreSupprimer
  11. Personnellement je n'ai pas trouvé la fin prévisible. Je ne m'attendais pas du tout à des humains. C'est rendu que vous trouvez toutes les fins prévisibles, c'est fort quand même xD
    Sinon bonne pasta !

    RépondreSupprimer
  12. Je crois que je lis trop de creepy pasta parce qu'en voyant la catégorie " shock ending" j'ai immédiatement compris. Du coup, oui, fin prévisible, mais ça reste bien écrit et assez malsain

    RépondreSupprimer
  13. Du même avis que beaucoup pasta appréciable mais à trop en lire je crains que certaines tournures de phrases nous mettent la puce à l'oreille et donne des fin prévisible ce qui gâche légèrement le tout

    RépondreSupprimer
  14. Pas mal du tout, au final on peut relire la pasta en ayant en tête que ce sont des humain et ça change vraiment tout! Très beau travail de la part de l'auteur

    RépondreSupprimer
  15. Je lis toutes les pastas depuis un an ou 2, ça dois jiuerecar dès le 1er paragraphe j'avais compris :/

    RépondreSupprimer
  16. C'est chiant bonne pasta mais je l'ai prédit des le début et sa commence à m'ennuyer sévère j'espère qu'un jour il y aura une pasta que je ne predirais pas des le début mais je dois avoué qur au moment de l'acouplement j'ai eu des doutes bon sinon merci à tripoda de toujours upload des pasta aussi bonne (:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est vraiment bien écrite mais oui, prévisible. En même temps si c'était que des moutons ça serait pas une creepypasta donc bon...

      Supprimer
    2. OUI tu a pas tort mais bon sa fait un moment que je les prédit et sa me gonfle !!

      Supprimer
    3. Sauf que c'est antinotice :)

      Supprimer
    4. Faut peut-être laisser les pastas un petit peu de côté pendant un moment, c'est ce que j'ai fait, tu as encore plus de plaisir après à les lire! :D

      Supprimer
  17. Je ne m'y attendais pas également, pas mal cette creepy.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai l'impression que peu importe la creepypasta, y aura toujours des gens pour dire "olol prévisible"...
    Elle était pas vraiment prévisible, pas pour moi en out cas.
    Bonne pasta sinon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement je ne les vois pas toujours venir, mais là je l'ai un peu sentie tout de même.
      Cependant je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il y aura toujours un mec pour prévu un truc (et le dire fierement par la suite), alors que bon - disons le - on en a rien a cirer que Pierre Paul ou Jacques ai trouvé telle ou telle creepypasta prévisible. Ce n'est absolument pas pour ce genre de commentaires qu'on viens voir l'espace commentaire. Donc oui, ça pollue totalement. :x

      Supprimer
  19. Perso je n'imaginais pas un retournement de situation pareil, je pensais que il y aurait une histoire de monstre/créature qui allait débarquer à un moment.
    Seul l'histoire du kidnapping(car c'est quand même bizzare de voler des moutons si tu es berger d'origine..) pouvait mettre la puce à l'oreille selon moi!

    RépondreSupprimer
  20. Je trouve que la chute se voyait grosse comme une maison, je l'avait deviné dès le début '-'

    RépondreSupprimer
  21. Non mais putain vos gueules bande de cons, vous êtes là à dire "ah fin trop prévisible" on s'en branle de votre avis de merde.

    RépondreSupprimer
  22. Disons qu'il y avait un indice au début (les gens qui volent de vrais agneaux en vacances sont euh, rares on va dire ^^) mais c'est franchement bien écrite, et quand on relit entre ce récit de moutons (déjà glauque en lui-même) après avoir appris qu'il s'agissait de vrais meurtres, ça fout des frissons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair ! Alors que kidnapper un gosse a pâques, qui n'a jamais fait ça, j'ai envie de dire ? :)

      Supprimer
  23. C'est une très bonne pasta, mais je dios avouer que j'avais vu la fin venir aussi. C'était le fait qu'il kidnappe des moutons, pratique peu courante, qui m'a mis la puce à l'oreille. Et aussi le fait qu'ils aient attendu d'avoir beaucoup plus de 4 ans pout enfin se battre pour la femelle, techniquement ça se produit bien avant !
    Mais c'est vrai que lorsqu'il a déchicté son adversaire, j'ai été un peu surprise. ^^

    RépondreSupprimer
  24. Perso, j'ai deviné la fin dès la deuxième phrase, mais la creepy est quand même excellente, et glauque à souhait ^^

    RépondreSupprimer
  25. Perso, je m'attendais à ce que ce ne soit pas des moutons, mais je pensais qu'il avait volé ce qu'il croyait être des agneaux, mais qui en grandissant, allait devenir carrément autre chose. J'ai pas reçu un choque non plus, mais je m'attendais pas à ça.
    Bonne pasta, merci ^^

    RépondreSupprimer
  26. J'adore cette creepypasta :D

    RépondreSupprimer
  27. Dès le début, le gars qui vole des agneaux, bah déjà c'est bizarre. x)
    Après c'est marrant de relire la pasta quand tu sais que c'est pas des agneaux.

    RépondreSupprimer
  28. Chute prévisible, mais la creepypasta reste tout de même bonne (:

    RépondreSupprimer
  29. Oui, tout le monde dit "gna gna fin prévisible, ben moi JE M'Y ATTENDAIS PAS TANT QUE ÇA PUTAIN

    (excusez-moi)

    RépondreSupprimer
  30. PUTEIN il l'est tonder a la fin du mois j'suis mort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais oublié le détail de la tonte, ça me choque encore plus maintenant XD

      Supprimer
  31. Trop prévisible .
    Si vous "petits agneaux" dans une creepypasta , soit on parle d'un pédophile soit d'un cannibale.
    Ou de ......pedobear-san

    RépondreSupprimer
  32. Je m'y attendais absolument paaas 😱 Excellente je l'ai adorée cette pasta merci :)

    RépondreSupprimer