Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 6 juillet 2015

Goule

Bonjour.

Je poste aujourd'hui un message sur ce site car je suis en quête de réponses. J'ai emménagé il y a tout juste deux mois dans mon nouvel appartement. Il y a environ une semaine, j'ai décollé le papier-peint pour peindre les murs, et je me suis rendu compte qu'à un endroit le papier-peint dissimulait un trou, dans lequel j'ai trouvé un carnet. Le trou était profond dans le mur, mais l'épaisseur du carnet comblait sa largeur, ce qui rendait le trou absolument invisible une fois recouvert.

Il n'y a aucun nom, ni aucune date dessus. Je n'en ai pas parlé au propriétaire parce qu'il est injoignable, et je ne peux pas contacter le (ou les) ancien(s) locataire(s) sans passer par lui... Si quelqu'un pouvait m'apporter un début de réponse quant à ce qu'il y a dans ce carnet, je lui en serais très reconnaissant.

Voici la retranscription de ce qui s'y trouve :





"Aujourd'hui, je suis descendu à la cave pour la première fois depuis que j'habite ici. Je voulais y amener mon vieux meuble-télé. Il n'est pas abîmé, mais j'en ai trouvé un qui me plaît mieux, alors j'ai voulu le descendre, des fois que je puisse le revendre ou le donner à quelqu'un.

En arrivant dans la cave, malgré le fait que la lumière soit très faible, j'ai trouvé mon box assez vite parce qu'il porte le numéro de mon appartement. Il était au fond du couloir, face à moi (pas comme les autres qui étaient disposés face à face, sur les côtés).

Juste avant d'ouvrir la porte, je me suis rendu compte qu'il y avait comme un ronflement qui venait de l'intérieur. J'ai attendu pendant au moins dix minutes, avant que ça s'arrête. À ce moment-là, j'ai regardé entre les planches de la porte, et j'ai vu quelque chose se déplacer à quatre pattes dans la largeur du box. Comme ses yeux reflétaient la lumière, j'ai pu voir que ça regardait vers moi. Ça respirait fort aussi, comme si ça avait la gorge prise.

Au bout d'un moment qui m'a paru long, c'est arrivé vers moi en rampant très rapidement, ça a collé sa tête à la porte, au niveau de la mienne, et ça m'a reniflé. Son haleine puait le rat mort, l'urine, et la terre humide. Je suis remonté chez moi à la vitesse de l'éclair. Je ne sais pas ce que c'est, mais ça me terrifie... Pourtant, j'ai tellement envie de savoir."




"Je n'arrive pas à arrêter d'y penser. Aujourd'hui, je suis redescendu à la cave avec une lampe-torche, pour essayer de voir un peu mieux cette chose à travers les planches de la porte. Quand je suis arrivé, j'ai regardé un premier coup sans la lampe. La chose était en boule, collée au milieu du mur du fond, et avait l'air de dormir. Ensuite, j'ai allumé la lampe et je l'ai collée contre la porte, à un endroit où les planches se séparent.

Je n'ai pu la voir qu'une ou deux secondes, avant qu'elle n'aille se réfugier dans un coin d'ombre, en rampant et en poussant un grognement. Une partie de la lumière lui était arrivée en plein dans les yeux et l'avait réveillée d'un coup.

Cette chose ressemble à une femme, vieille et desséchée. Sa peau est grise et craquelée, et elle est horriblement maigre, on dirait un cadavre ! J'ai même cru voir ses côtes et les os de ses coudes dépasser... Les ongles de ses mains sont noirs et cassés, pas étonnant vu qu'elle rampe en s'agrippant au sol et en poussant sur ses pieds. Mais le pire, ça reste son visage : son crâne est parsemé de touffes de cheveux longs et blancs, extrêmement fins. Tout le quart avant du côté droit de sa tête est dépourvu de peau. On voit son os dépasser, entouré par des bords de chair noire pourrie. Ses yeux n'ont pas de paupières, et ne sont que deux grosses billes noires luisantes, bien trop grosses, enfoncées dans son crâne. Elle n'a pas de nez non plus, pourtant la forme du trou qu'elle a à la place laisse penser qu'il devrait y en avoir un.

Et sa bouche... Mon Dieu, sa bouche ! Elle n'a pas de lèvres, et à peine quelques grosses dents cassées, jaunes ou noires, et très espacées. Certaines sont carrées, d'autres pointues, mais pas naturellement : comme si elle les avait cassées pour les rendre comme ça. En plus, elles ne sont pas du tout alignées.

Ses gencives sont rouge sombre et enflées, comme couvertes de tumeurs, et elles suintent d'un liquide à l'air poisseux, jaune sombre-vert, qui a l'air d'avoir fait comme une croûte à la base de ses dents.

L'expression sur son visage est une expression de colère, comme un prédateur qui s'apprêterait à attaquer... Cette chose a l'air dangereuse, je ne sais pas quoi faire ! De toute manière, qui me croira si j'en parle ?"




"Je n'arrête pas de penser à cette chose. Je retourne son image dans ma tête, et je l'imagine vivant dans ce box, mangeant les insectes qui passent à sa portée, et attrapant un rat de temps en temps. J'imagine ses dents entrant dans la chair du rongeur, la pression faisant éclater les tumeurs de ses gencives, et laissant échapper le liquide jaune-vert dans un petit craquement. Puis je vois ses dents tirer les entrailles du petit animal de son ventre, alors qu'il est encore vivant, se tortillant de douleur et de peur, et couinant comme un jouet en caoutchouc. Plus j'y pense, et plus je trouve à cette chose quelque chose de noble, de beau même."




"Ça fait plusieurs jours que je passe quotidiennement au moins une fois par la cave. Je tapote contre la porte, pour faire savoir à la chose que je suis là, et je m'assois en tailleur, le dos et la tête collés à la porte. Au début elle se méfiait, sûrement à cause du coup de la lampe, mais petit à petit elle s'est mise à s'approcher de plus en plus de la porte, pour finalement se mettre à me renifler. Hier, elle a même passé ses doigts entre les planches pour me toucher les épaules et les cheveux. Je crois qu'elle commence à s'habituer à moi. À vrai dire, même moi je m'habitue à elle. Et au final, son haleine n'est pas si dérangeante que ça."




"Je le savais ! Elle s'est habituée à moi, et ça fait même plusieurs jours que quand j'arrive, je l'entends venir à la porte pendant que je traverse la cave. Elle sait que c'est moi, elle a même l'air heureuse de me voir ! Maintenant, elle passe à chaque fois ses doigts entre les planches pour me toucher. Elle essaye même de passer son regard pour me voir ! En réponse, je touche ses doigts, comme ça elle sait que je suis en confiance. Je crois que je pourrais bientôt essayer d'entrer !"




"Je l'ai fait ! Aujourd'hui, j'ai ouvert la porte, et je suis rentré dans le box. J'ai bien sûr fait attention de bien refermer derrière moi. Je me suis mis en tailleur, au bout de la pièce. Ce n'était pas très confortable parce qu'il y avait plein de petits os au sol, sûrement les vieux repas de la chose...

Elle a rampé vers moi, puis elle s'est accroupie juste en face de moi. Elle a passé un bon moment à me renifler, mais elle a fini par toucher mon visage - comme un aveugle qui chercherait à se représenter quelqu'un - ce qui est bizarre parce que ses yeux brillent dans le noir. Ça voudrait dire qu'elle peut voir dans l'obscurité, normalement... Néanmoins, je l'ai laissée faire, et tout s'est bien passé."




"La voisine du premier m'espionne ! Aujourd'hui, en descendant l'escalier, elle a ouvert sa porte pile quand je suis passé devant chez elle. Elle m'a dit que ça suffisait, que tous les jours elle m'entendait descendre à la cave, et elle m'a demandé ce que je pouvais bien y fabriquer... Je lui ai répondu de s'occuper de son gros cul flasque, et de laisser les gens utiles à la société vivre comme ils le voulaient. Elle a tellement été choquée qu'elle est rentrée chez elle, et a verrouillé sa porte... Espèce de vieille pute ! J'ai aucun compte à lui rendre, non mais !!"




"Hier, ma pauvre petite chose avait l'air très mal en point. Je ne savais pas ce qu'elle avait... Elle était adossée au mur du fond, les bras le long du corps, quand je suis arrivé. Elle poussait comme des cris de douleur. J'ai essayé de comprendre ce qui n'allait pas. Elle n'avait pourtant pas l'air blessée, ou quoi que ce soit... En tout cas, elle a dû comprendre que je cherchais à l'aider puisqu'elle a fini par me regarder, et elle m'a montré sa bouche ouverte du doigt. J'ai tout de suite compris qu'elle avait faim.

Je lui ai donc descendu une entrecôte que j'avais dans le frigo. Je me suis dit qu'elle la préférerait crue, et j'ai eu raison ! Dorénavant, je vais lui apporter à manger tous les jours, comme ça elle ne manquera de rien. Et au moins, comme elle n'a pas l'air de déféquer (ou peut-être qu'elle est scatophage ?), je n'aurai pas à nettoyer !"




"Tout se passe bien avec ma petite chose, elle mange correctement, et elle a l'air en forme ! Le seul problème, c'est cette connasse de voisine : elle parle de moi aux autres locataires, mais comme ils doivent la croire à moitié folle, personne ne la prend au sérieux. C'est dingue ce qu'elle peut m'énerver avec son air accusateur, et la peau de son cou qui tremblote quand elle parle. J'ai envie de la cogner ! Et j'aime pas la façon dont elle me regarde. Je ne sais pas qui elle croit impressionner, cette espèce de vieille connasse !"




"J'ai discuté avec un voisin aujourd'hui, très sympa ! On a parlé de la vieille du premier. Il m'a raconté, avec un air amusé, qu'elle disait à tout le monde que je gardais quelque chose dans ma cave. Mais il m'a rassuré en m'expliquant que ce n'était qu'une vieille commère à moitié folle, qui ne cherchait qu'à se rendre intéressante, et que de toute façon personne ne l'écoutait vraiment (sur ce point-là, j'avais vu juste). Il a aussi dit que de toute manière je pouvais aussi bien héberger un troll là-dedans, que ça faisait des années que personne n'y descendait plus. Je lui ai quand même inventé l'excuse comme quoi je faisais des travaux de rénovation chez moi, et que j'entreposais les pots de colle et de peinture en bas, parce que je ne supportais pas l'odeur, histoire de ne pas éveiller le moindre soupçon..."




"Ma chose et moi commençons à être vraiment liés. Maintenant, quand je descends, elle vient se coller à moi, elle me caresse... Elle essaye même de m'embrasser le cou, mais forcément elle n'y arrive pas, comme elle n'a pas de lèvres...

Aujourd'hui, je lui ai rendu ses caresses. J'ai touché sa poitrine, elle était rêche et tombante. Pourtant, je crois qu'elle a aimé ça. Moi, par contre, je suis certain que j'ai aimé ça."




"Elle mérite mieux que de la viande morte ! Aujourd'hui, j'ai attrapé le chat de la vieille connasse du premier, pendant qu'il était sur sa fenêtre, et je lui ai apporté. Elle a poussé des grognements
de joie et des raclements de gorge en le voyant. Elle l'a mangé jusqu'au dernier morceau, elle n'a laissé que son squelette.

Quand elle a eu fini, elle m'a sauté dessus, et m'a pris dans ses bras, comme pour me remercier ! Je crois qu'il est temps de faire passer notre relation à l'étape supérieure..."




"Ça fait quelques jours que j'attrape des animaux dans la rue pour lui donner (des chats errants, des chiens mal surveillés...). À chaque fois elle est heureuse de manger de la bonne viande encore palpitante et saignante. Pourtant, je voudrais lui offrir quelque chose de vraiment spécial..."




"La soirée d'hier a été magnifique ! En rentrant chez moi, j'ai vu une mère qui cherchait quelque chose dans le compartiment de sa poussette. Comme elle n'avait plus les yeux sur son bébé, j'ai saisi l'occasion : j'ai pris le mioche, et j'ai couru le plus vite possible jusqu'à mon immeuble. Je l'ai entendue appeler aux secours derrière moi, mais j'étais déjà hors de sa vue. Elle n'a même pas pu me voir en fait, parce que juste après avoir pris le gosse, j'ai tourné derrière un immeuble.

Par contre, ce petit con n'arrêtait pas de gueuler ! En plus, il était vraiment moche, avec sa gueule de bouledogue, sa grosse tête, et la morve qui lui coulait du nez. Du coup, je l'ai frappé en plein visage pour le faire taire. Ça a marché ! Il avait le visage enflé et violet, il saignait même un peu, mais il a fermé sa grande gueule ! En même temps, il avait l'air à moitié inconscient...

Mais bon, passons. Je l'ai apporté à ma petite chose, elle a adoré ! Elle a même tenu à partager son repas avec moi ! Maintenant, je suis sûr qu'elle m'aime !"




"J'ai attrapé la vieille du premier dans la matinée, j'ai réussi à l'assommer. Là, elle est dans ma cuisine, un torchon en boule dans la bouche, pour pas qu'elle gueule si jamais elle se réveille, et du fil de fer serré en bas des épaules et en haut des cuisses. Ça va lui couper le sang dans les membres, et ça la rendra plus facile à mâcher. Car ce soir, j'offre à ma petite chose chérie le repas de sa vie !"




"C'était vraiment la plus belle nuit de ma vie. J'ai descendu la vieille vers 23h00, et on a commencé à manger. Ma petite chose avait l'air ravie ! En plus, pendant qu'on attaquait les intestins (et juste après avoir eu fini les deux bras et une jambe), la vieille est revenue à elle. En se voyant dans l'état où elle était, elle a essayé de crier, et elle s'est mise à sangloter. Ça m'a bien fait rire, et ça a plu à ma petite chose !

Comme elle devenait agaçante, au bout d'un moment on a décidé de lui ouvrir le crâne pour s'en partager le contenu. On se regardait droit dans les yeux en mangeant. Et finalement, arriva ce qui arriva... Je l'ai allongée sur le dos, et j'ai baissé mon pantalon pour lui faire l'amour.

J'avais mal en la pénétrant, ça accrochait et ça me coupait. Pourtant je ne pouvais pas m'arrêter, même alors que c'était difficile ! Elle tortillait ses membres en poussant des cris et des grognements inhumains, sa tête se balançait de gauche à droite, et sa langue - un grand morceau de chair noire - semblait bouger indépendamment en sortant de sa bouche.

Au bout d'un moment, j'ai fini par venir, et je suis sorti d'elle. Elle est restée dos au sol, respirant d'un souffle sifflant, et faisant de gros gargouillis avec sa gorge. C'était magique !"




"Les gens de l'immeuble se posent des questions sur moi... Il est temps de rejoindre ma petite chose chérie dans la cave. Je m'arrangerai pour sortir de temps en temps, parce qu'il faut bien se nourrir. Là au moins, ils ne viendront jamais me chercher !

Je ne vais pas détruire mes notes. Je vais me contenter de les cacher quelque part dans mon appartement. Notre histoire est trop belle pour être effacée ! Et qui sait... Peut-être qu'un jour quelqu'un lira ces lignes et comprendra ce qu'est le vrai amour ?"






Une fois que ce message sera terminé, j'amènerai ce carnet à la police. Pas question que je descende seul à la cave ! Il n'empêche que je ne comprends pas ce que j'ai lu, et que j'aimerais recueillir des avis, des idées... N'importe quoi... Pitié...



91 commentaires:

  1. On plonge parfaitement dans l'histoire, ce qui l'a rend génial

    RépondreSupprimer
  2. C'est super bien écrit, bravo à l'auteur, j'ai presque eu de la compassion pour la chose...

    salad-puncher

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Techniquement elle a rien fait de mal la chose

      Supprimer
  3. c'est beau l'amour <3

    RépondreSupprimer
  4. Honnêtement c'était inutilement dégueulasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui...en même temps je l'ai écrite dans l'optique de provoquer le dégoût... du coup elle est pas inutilement dégueulasse, c'est juste que c'est pas ton style d'histoires ;)

      Supprimer
    2. moi j'ai adoré, t'as poussé l'horreur très loin, (c'est assez rare d'ailleurs de voir ça), franchement chapeau et tout ça dans un style très simple donc très réaliste ^^

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Moi aussi.. J'ai pas compris pourquoi..

      Supprimer
    2. Moi aussi. Je pense que c'était les cadavres et la chair putréfié.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Laaa nnééé croooopphhhiiillliiiiiieeeeee
      c'essttt llaaaa vviiieeee
      comme la mecanophilie "j'en connais un veut une booonnnneeee vidange" XD

      Supprimer
    5. allez les enfants,tous avec moi ,oui, laa nééccrroopphhiilliiee, c'est quand tu baise des morts

      Supprimer
  6. Pourquoi elle n'est pas plus longue ?!??!?!!?! Elle est trop bien ! On plonge vraiment bien dans l'histoire en plus.j'aimerais avoir la même chose dans ma cave :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même chose, sans que ce soit une mocheté lèvres arrachées ect, ect...

      Supprimer
    2. Je crois que ça s'appelle un bébé quand y a pas de lèvres arrachées :) c'est tout doux,bon,un peu serré,c'est vrai,mais au moins ça accroche pas :D

      Supprimer
  7. Ça faisait longtemps qu'on avait pas eu quelque chose de si creepy.
    Bon, excusez-moi, je reviens, je vais vomir.

    RépondreSupprimer
  8. Cette pasta est fortement dégueulasse. Mais quand même bien sympa à lire, la fin m'intrigue vraiment et une suite serait sympatoche ! Pasta vraiment super.

    RépondreSupprimer
  9. Cette pasta est géniale.
    J'ai particulièrement aimé la scène de procréation, où j'ai pu remarquer la faute de traduction "venir" : c'est "éjaculer".
    J'aurais préféré qu'elle soit un peu plus longue, et qu'on ait plus de scènes comme celle-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement ce qu'il faut comprendre par " venir" dans un contexte comme celui-ci. Rien à voir avec une faute de traduction donc.

      Supprimer
    2. Je confirme, c'est pas une traduction...comment je le sais? C'est moi l'auteur ^^

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Géniale,cette histoire!!
      Heureusement que je n'étais pas en train de manger sinon bonjour la pizza 4 saisons directe (noooonnn je plaisante,il en faut plus que ça pour me dégouter) ;-)
      Mais,c'est un fake ou bien une histoire vraie?? Elle si bien écrite que ça porte à confusion ^÷^
      Encore plus d'histoires telles que celle-ci, elles sont super °÷^

      Supprimer
  10. J'ai adorée cette pasta est génial!
    Bravo à l'auteur!

    RépondreSupprimer
  11. Rien de tel que lire des pastas en buvant un bon café! :-3
    (Oui! Il est midi et alors?)

    RépondreSupprimer
  12. Fan du film "Dead girl" ?
    Sinon bonne pasta !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dead Girl? Ah non, désolé mais ça me dit rien du tout :|

      Supprimer
    2. Oh, je l'ai vu Dead Girl ! 'o' Il était GE-NI-AL ! :3 Sinon, Superbe Creepy, ça faisait au moins un an que je n'en avais pas lu une aussi bien ficelée.

      Supprimer
  13. Eh bin meme que moi defois je vomi ! XD nan en vrai bonne creepy bien glauque par contre je VEUX une suite

    RépondreSupprimer
  14. J'ai beaucoup aimé cette Pasta, mais bon... Comment il a pu coucher avec cette chose ? '-'

    C'est vraiment glauque >. <

    RépondreSupprimer
  15. C'était tout simplement déguelasse mais assez bien j'avoue...
    Par contre ce qu'il m'a dérangée c'est que le mec dit au début qu'il a aperçu 1 ou 2 secondes mais donne plein de détails qu'il n'aurais jamais pu voir en seulement 2 seco des.
    C'est tout ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse est logique....il a le sharingan

      Supprimer
  16. Pauvres petits chats et chiens... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste les chiens et les chats qui t'on marquer ? Et le mioche alors ??? xDDDDDD

      Supprimer
    2. C'est horrible à dire mais j'ai été plus choqué de la mort des chats que de celle du gosse >.<

      Supprimer
  17. J'ai juste adore cette creepy!
    Etrangement,elle m'a émue plus qu'elle ne m'a effrayée !
    En plus je m'attendais a ce qu'elle le tue,pas a ca!XD
    Non sérieux GG a l'auteur!

    RépondreSupprimer
  18. L'amour est aveugle ? Ouais, on va dire ça.

    RépondreSupprimer
  19. Pour moi, c'est pas vraiment une creepypasta ça! Il n'y a rien de flippant. Pour moi c'est juste une super histoire qui montre le vrai amour! Si l'auteur peux bien m'expliquer quelle chose est creepy la dedans?




    PS: Au passage, quelqu'un pourrait m'expliquer comment écrire une creepypasta s.v.p?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si pour toi s'en ai pas une c'est que tu ne sais pas ce qu'est une creepypasta ,
      la preuve tu demande comment on en ecrit....
      les regles je les avais vu sur le compte facebook du site y a qques jours va voir...

      Supprimer
    2. Aucun problème l'ami, je vais t'expliquer: en anglais "creepy" sert à désigner quelque chose de malsain, de dérangeant, de dégoûtant, ou d'effrayant dans certains cas.
      Du coup je pense que je suis dans le ton...

      Supprimer
  20. C'était deguelasse mais génial.
    Je veux la même chose dans ma cave, sans aller jusqu'à lui donner des bébés a manger ou lui faire l'amour !

    RépondreSupprimer
  21. Pour ceux qui connaissent, ça me fait penser à l'épisode "Jenifer" de la série Masters of Horror, dans lequel un homme se lie d'affection puis de désir avec une créature au visage horriblement défiguré

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément frérot je plusseois de ouf!!!

      Très bon épisode au demeurant et réaliser en plus par Dario Argento s'il vous plait!
      Et j'en profite pour enjoindre tout ceux qui n'ont pas vu cette série (de seulement 2 saisons :'( ) à les regarder!
      C'est du très bon et en plus il y en a pour tout les goûts!

      Supprimer
    2. Ben voilà je suis pas le seul à le penser, vraiment énormément de ressemblances, il y a même des scènes très proches (SPOILER SUR L'EPISODE : par exemple la scène du chat, l'enfant au lieu du bébé, les scènes de sexe etc...).

      Sinon d'accord, superbe série d'horreur, à voir pour tout les fans.

      Supprimer
    3. oui sauf que c'est pas une sirène mais une goule

      Supprimer
  22. je savais pas qu'on pouvait vivre en se faisant dévorer l'intestant ( la vieille elle était toujours vivante quand ils la bouffait)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intestin n'est pas un organe vital. Mais il est vrai que normalement on meurt peu après d'hémorragie.

      Supprimer
  23. J'ai ri quand j'ai imaginé la scène du repas romantique (quand la vieille se fait déguster *miam miam*). Un peu comme dans la Belle et le clochard les intestins en guise de spaghettis avec le sang (pasta sauce !) qui gicle partout <3

    RépondreSupprimer
  24. Ça me rappelé le zombie à moitié découper dans the walking dead
    le premier épisode

    RépondreSupprimer
  25. en vrai j'ai bandé à la scène de cul

    RépondreSupprimer
  26. L'amour est aveugle, comme un FALMER !

    RépondreSupprimer
  27. Sans la beauté extérieure toutes vos femmes meurent !!!
    Non sérieux la sweet svp cette pasta est juste géniale surtout pendant la scène gore mélangé à la procréation étonnamment j'ai eu une érections

    RépondreSupprimer
  28. Wow une belle preuve d'amour entre un psychopathe et une créature chelou!:p
    Bref très bonne creepypasta.

    RépondreSupprimer
  29. UNE SUITE SVP!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  30. excellente pasta ! il en faudrait plus ! bravo à l'auteur, on plonge vraiment dans l'histoire :3 bizzarement j'étais un peu excitée par la scène d'amour, mais j'crois que c'est mon côté psychopathe qui ressort *o*

    RépondreSupprimer
  31. Très bon pasta, bien inspiré par l'épisode de Master of horror: "Jennifer"; ce qui est un très bon point pour moi, vraiment très fun.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, désolé l'ami, inspirée par rien du tout; je regarde pas Masters Of Horror X)

      Supprimer
    2. Ben désolé je pensais que c'était le cas, dans ce cas je t'invites à regarder l'épisode en question, tu y verras énormément de similitudes.

      Supprimer
  32. Comment il a pu faire l'Amour avec cet chose mais bon c pas la beauté qui compte très bonne pasta

    RépondreSupprimer
  33. Merci pour vos commentaires les amis, je pensais vraiment pas que cette histoire aurait autant de succès! :D
    Par contre, désolé mais je pensais même pas faire une suite en l'écrivant...donc une option à mettre là-dessus...mais je vais tâcher de conclure l'histoire quand même :)
    d'ailleurs, j'en profite pour dire que je travaille sur la prochaine pasta, elle sera bien plus travaillée et plus longue ^^ elle sera écrite sur le même modèle que celle-ci (le carnet retrouvé avec des textes bizarres dedans) mais beaucoup plus développée et en beaucoup plus approfondie, je vais mettre un coup de collier pour essayer de la sortir le plus vite possible; en tous cas j'espère qu'elle vous plaira au moins autant que celle-là ^^

    RépondreSupprimer
  34. C cro mignon comme histoire

    RépondreSupprimer
  35. Génial !et les coms, Mdr, c'est la cerise sur le gâteau !c'est tellement degueu j'étais explosé de rire et j'ai adoré !

    RépondreSupprimer
  36. est que je suis le seul a penser a THE RAKE

    RépondreSupprimer
  37. Franchement c est génial bien que ce soit un peut dégueulasse on se plonge vraiment dans l histoire bravo !!!

    RépondreSupprimer
  38. ... '-'
    *relis la pasta*
    ... '-'
    oky c'était bien un porno d'horreur
    ...
    *relis la pasta*
    Pour être sûr ^^"

    RépondreSupprimer
  39. On savait que Baudelaire aimait trouvé le beau dans le laid avec sa Charogne mais là on atteint un tout autre niveau quand même ^^' bonne pasta, même si je serai jamais rentré dans ce ptn de box :)

    RépondreSupprimer
  40. Waouh ! Vraiment génial ! J'avais l'impression de plonger dans l'histoire et de tout voir ! Bon c'est un peu glauque (C'est normal pour une creepypasta ^w^) mais j'ai trouvé ça quand même mignon, c'est bô l'amour *w*

    RépondreSupprimer
  41. beurk cette histoire est horrible, répugnante, glauque, un peu gore bref tout ce que j'aime =D superbe pasta !!

    RépondreSupprimer
  42. J ai plus tres faim d un coup xD

    RépondreSupprimer
  43. Pouah c'est nul. Déjà parce qu'entre autres ca a rien d'une creepypasta à part le délire du journal intime retrouvé (vu, revu et re-revu) : d'abord en terme de fond, c'est pas effrayant, juste gore (et d'ailleurs plutôt de mauvais goût), ça inspire aucune crainte, aucune inquiétude chez le lecteur. Ensuite sur la forme, c'est pas exploitable en soit pour une transmission type légende urbaine / creepypasta, mais ça visiblement ici c'est pas évident à comprendre pour tout le monde.

    Sinon le délire bubons visage décomposés sexe pour essayer d'inspirer le malaise passé 14 ans ça marche plus trop. Le gore à outrance ca à tendance à tourner au ridicule et ici c'est bien le cas. Si vous avez l'occasion lisez Guts de Palahniuk et vous verrez qu'un peu de gore bien dosé ça peut reussir à vous nouer les tripes pour un bout de temps.

    M'enfin quoi qu'il en soit l'auteur, ne pense pas que j'ai envie de te basher plus que les autres parce que ton texte me plaît pas hein. La critique est acerbe mais pas gratuite et j'te souhaite de continuer à écrire tant que ça t'éclates. Ca fait juste un moment que j'traines ici et honnêtement plus le temps passe et plus j'suis gonflé de voir la banalisation des "histoires courtes gores" à la place des creepypastas.

    BckNights.

    RépondreSupprimer
  44. J'aime bien la pasta, mais pourquoi y avait cette chose dans sa cave?! Wtf xD Et puis il devient canibal du coups?

    RépondreSupprimer
  45. J'ai adorer cette creepypasta ! L'amour entre le mec et la Chose est...juste....magnifique.
    Je classe cette creepypasta dans mon recueil de Chef-d'œuvre(après chacun ses goûts).

    RépondreSupprimer
  46. Merci pour cette magnifique creepypasta, le jour même où je l'ai lu elle m'avait obnubilée. Le fait de mélanger ce côté malsain et cet érotisme (si on peut dire ça, enfin y'a des fragiles qui ont eu la nausée) la rend particulièrement addictive. Je comprends mieux tous ces jeunes hommes qui ont bandé :3

    RépondreSupprimer
  47. Cette creepy est juste immonde, mais tellement bien écrite ! J'en arrivais a avoir de la compassion pour la chose, mais n'empêche que cette creppy est sacrément dégueulasse et qu'il faut que je sois psychologiquement prête à la lire. C'est une que je trouve des plus malsaines, chapeau!

    RépondreSupprimer
  48. C'est juste immonde, dégueulasse. Mélanger la folie mêlé à un espèce d'amour et d'érotisme (si on peut appeler ça comme ça…) donne un rendu assez malsain. Ça ne fait pas peur dans l'ensemble, donc ce n'est pas qualifié de Pasta d'après moi, mais j'aime beaucoup quand même. Bonne histoire dans l'ensemble. (:

    RépondreSupprimer
  49. Ça m'a fait penser à Tourniquet de Marilyn Manson, magnifique <3

    RépondreSupprimer
  50. Honnêtement je ne comprend vraiment pas les personnes commentant des choses du genre "C'est beau l'amour" et blablabla. Sérieux le mec est devenu cannibal, il a tellement aucune pitié qu'il a même donné un gosse à bouffer. Alors franchement entre amour et humanité on n'a visiblement pas l'air d'avoir la meme vision des choses. Sinon j'ai trouvé le texte assez bien rédigé, j'ai bien aimé l'intrigue.

    RépondreSupprimer
  51. C'est romantique
    Je ne vivrais jms une aussi belle histoire (sans le canibalisme et les animaux)

    RépondreSupprimer