Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 14 mai 2015

11 kilomètres

Y a t-il quelque chose que tu désires plus que tout au monde ? Quelque chose pour lequel tu serais capable d'aller jusqu'au bout du monde, voire de risquer ta propre vie ? Eh bien c'est ton jour de chance : il existe un moyen d'obtenir ce que tu cherches, et tu n'auras pas besoin d'aller jusqu'au bout du monde pour l'avoir. Mais tu auras bel et bien besoin d'aller quelque part, et cet endroit peut se révéler hors d'atteinte pour certains. Ce n'est pas si loin, c'est même plus proche qu'on pourrait le croire, mais cela nécessite certaines exigences auxquels certains ne pourront répondre.

Premièrement, qu'importe ce que tu cherches, sache que tu dois réellement désirer ce que tu cherches à obtenir: comme si cette chose était vitale pour toi. Si tu commences le voyage sans être dans cet état d'esprit, tu échoueras, puisqu'il est quasiment impossible de retourner en arrière lorsque le voyage commence. La deuxième condition est de posséder un véhicule, n'importe lequel. La voiture est préférable, car c'est le choix le plus confortable. Certains ont déjà utilisé des petits véhicules non fermés, comme un vélo ou une moto, mais ce choix se révèle peu avantageux par la suite, car les conditions de voyage peuvent se révéler incommodantes.

N'utilise pas un véhicule trop large ou trop voyant, car la pénombre de la nuit te sera utile pour une sécurité maximale. Précisons que, si n'importe quelle voiture peut faire l'affaire, il ne serait pas très judicieux de choisir la voiture la plus chère, ou celle que tu préfères. Libre à toi de choisir ta nouvelle Mercedes noire rutilante si tu veux, mais ne t'attends pas à la voir revenir en parfait état. Pense à vérifier que le plein a bien été fait avant de te mettre en route.

La première tâche à accomplir est de localiser la route. Elle n'a pas de nom, elle n'est sur aucune carte, et techniquement, elle n'existe même pas. Elle n'apparaîtra que si tu la cherches au bon moment, et tu ne la repéreras que si tu sais quoi chercher. Bien entendu, tu devras être seul(e) durant ce voyage. Tu ne pensais quand même pas que tu pourrais partir en groupe ?

La nuit doit être tombée quand tu commences. Choisis l'heure où les routes sont le moins fréquentées. Conduis dans n'importe quelle direction, le principal étant que ta route soit en ligne droite, et entourée de bois. Lorsque tu chercheras la route, elle apparaîtra, à condition que tu sois attentif(ve) au moindre indice, afin de bien la choisir. Lorsque tu t'en approcheras, tu le verras ou le ressentiras : ajoutons que les signes dépendent de ce que tu cherches. Par exemple, si tu recherches la richesse, tu apercevras peut-être des reflets éclatants sur les branches des arbres, comme s'ils provenaient d'or ou de diamants ; si tu recherches l'amour, des pétales de rose sembleraient danser doucement devant tes yeux, sous une brise légère, se déplaçant dans la direction de la route. Si c'est la revanche que tu désires, il est probable que tu ressentes un puissant sentiment de colère, ou une forte sensation de chaleur, qui augmentera lorsque tu te rapprocheras de la route. Le tout est de savoir ce que tu veux vraiment, et tu n'auras pas de problèmes à la trouver.

Lorsque tu seras sûr(e) d'avoir trouvé la bonne voie, prends une grande inspiration et prends-la.
 

À partir de ce moment, tu viens officiellement d'aborder la route sans nom qui te mènera, durant 11 kilomètres, vers ce que tu cherches, qu'importe ce que c'est. Chaque kilomètre testera la force de ton désir, et révèlera si tu es vraiment près à tout pour le satisfaire. Avant que tu ailles plus loin, arrête ta voiture et écoute ces quelques consignes :

N'allume pas la radio pendant la conduite.

N'utilise pas non plus de téléphone (de toute manière, il n'y aurait pas de réseau).

N'ouvre pas la fenêtre pendant le voyage. Vérifie qu'elle soit bien fermée avant de continuer. Si tu conduis un véhicule sans fenêtre ou sans capot, prépare-toi au pire: toutes les chances seront contre toi.

Ne quitte ton véhicule SOUS AUCUN PRÉTEXTE.

Ne conduis pas au dessus de 30 km/h, à moins que tu ne souhaites finir dans le décor...

Et pour finir, le plus important, comme pour n'importe quel trajet : attache bien ta ceinture.

Prends le temps de te préparer si tu en ressens le besoin, et sois sûr(e) d'être prêt(e). Une fois que tu te seras engagé sur la route, le temps se sera arrêté, tu n'as donc pas à t'inquiéter de perdre une nuit de sommeil. Tu ne le remarqueras peut-être pas, mais tu ne seras plus dans le monde que tu connais. Rends-toi bien compte qu'une fois le premier kilomètre parcouru, il n'y a plus de retour en arrière possible. De toute manière, si ce fait t'inquiète, tu ne devrais même pas participer à une telle épreuve. Cela fait, tu peux reprendre ton trajet.

Lors du premier kilomètre, tu ne remarqueras pas de changements particuliers. La route continuera de défiler, coupant à travers bois. À l'approche du prochain kilomètre, l'air commencera pourtant à se refroidir : il est donc conseillé d'allumer le système de chauffage si ton véhicule en a un. Plus tard, il ne faudra pas que tu regardes autre chose que la route. C'est donc le moment pour se détendre un peu et admirer le ciel nocturne. Ce dernier sera magnifiquement étoilé, jamais tu n'aurais pensé en voir autant ! Tu constatera d'ailleurs que, si le temps était nuageux avant, le ciel sera désormais clair et dégagé.

Lors du second kilomètre, l'air deviendra encore plus froid. Ceci démontre pourquoi il est si difficile d'effectuer le voyage avec un véhicule ouvert. Plus tu avanceras sur la route, plus la température chutera, et ceci en toute saison. Si le froid te devient vraiment insupportable, la seule solution est d'accélérer. La route deviendra également de plus en plus complexe, contenant davantage de virages et de passages dangereux. Concentre-toi donc sur ton trajet si tu veux éviter l'accident. Heurter quelques pierres et nids de poule ne t'empêchera pas de progresser, mais tu préféreras garder les meilleures conditions de voyage le plus longtemps possible... Si ton véhicule est obligé de s'arrêter à cause d'un problème technique, tu seras certain(e) de mourir gelé.

Lors du troisième kilomètre, tu commenceras peut-être à apercevoir des silhouettes et des formes humaines entre les arbres. N'y prête pas attention, même s'ils semblent se rapprocher. Ce sera dur de résister à la tentation de regarder ces êtres à l'étrange présence, mais sache qu'ils se révèleront d'eux-mêmes bientôt. À ce point, la route se sera muée en un chemin de terre . Il est vivement conseillé de rouler le plus possible au centre, car le chemin deviendra tantôt large, tantôt serré, et ce, de manière aléatoire. Petite remarque : si tu retournes sur tes pas (malgré les précédents avertissements), tu seras coincé(e) sur une route sans fin. Il est fort probable que tu n'aies plus suffisamment de carburant, et tu serais condamné(e) à mourir de froid.

Arrivé au quatrième kilomètre, en plus de voir les silhouettes, tu commenceras à les entendre - en quelque sorte : dans ta tête, un faible murmure inintelligible résonnera. Ça ne sera pas en permanence, mais tu ne pourras rien faire pour empêcher ces voix de t'atteindre. Si elles finissent par te fatiguer ou te distraire, essaye de te concentrer sur l'objet de ton désir afin de les oublier. Prêter attention à ce murmure et vouloir en saisir les propos ne fera que les attirer davantage, et sois certain(e) que tu voudras être le plus loin possible d'elles. Elles seront plus proches de toi plus tard, pas la peine de vouloir les ramener aussi tôt...

Lors du cinquième kilomètre, tu atteindras une clairière. À ta gauche, le sillage des arbres disparaîtra pour laisser place à un lac sans fin, avec une  pleine lune éclatante au-dessus de l'eau. La lumière provenant de cette lune sera si spectaculaire que tes phares ne seront plus nécessaires. Mais ne t'attarde pas à l'admirer : si tu fixes sa lumière pendant plus de quelques secondes, la route s’arrêtera brutalement, précipitant le véhicule dans l'eau, où tu mourras d'hypothermie en quelques minutes. Pour ce kilomètre, les voix seront absentes, mais ne te réjouis pas trop vite. Elles reviendront.

Lors du sixième kilomètre, prends bien note que tu as déjà fait plus de la moitié du chemin. Malgré ça, tu perdras peut-être espoir à partir d'ici. Les étoiles disparaîtront, transformant le ciel en un abîme noir et vide. La clairière se finira, et tu te retrouveras à nouveau dans les bois. La seule lumière que tu auras sera celle des phares de ton véhicule, mais ils vacilleront de temps en temps, même s'ils sont en parfait état.
Si tu possèdes une radio, elle s'allumera automatiquement (si tu ne l'avais pas éteinte avant, un hurlement strident en sortira et te fera dévier du chemin). Une voix douce commencera alors à parler de tes plus grandes peurs, de ce qui te traumatise le plus. Elle parlera de telle manière que tu visualiseras chaque mot dans ton esprit, ne l'écoute donc surtout pas. Sinon, les horreurs décrites auront raison de toi et tu ne seras plus en sécurité sur la route. Essayer d'éteindre la radio ne fonctionnera pas. Accélère si tu le juges nécessaire, et surtout, fais en sorte autant que possible de ne pas y prêter attention. Lorsque ce kilomètre se finira, la voix finira par se taire. Tes oreilles seront enfin en paix (pour le moment).

Lors du septième kilomètre, les voix des silhouettes reviendront. Ce ne seront plus des murmures, mais des cris distants, gagnant en puissance à chaque seconde. Pendant ce kilomètre, l'un de ces cris résonnera à ton oreille, comme si l'un d'eux était juste derrière toi. C'est parce que l'une des silhouettes aura réussi à s’introduire dans ton véhicule. Ne te retourne pas. Voir son visage te laisserait dans un état catatonique, faisant sortir le véhicule de la route. Si tu sembles ne pas t'en occuper, il se désintéressera de toi et partira. Ces choses seraient les malheureux qui ont tenté le voyage par le passé, mais ont échoué. Ils sont condamnés à vivre dans les ténèbres et la souffrance pour l'éternité, leur seul but étant d'entraîner d'autres voyageurs avec eux. Il a été dit d'après d'autres expériences qu'ils ne peuvent pas t'atteindre physiquement. Donc, tant qu'ils ne te feront pas avoir un accident, tu n'auras rien à craindre d'eux.

Lors du huitième kilomètre, ralentis si tu conduis trop vite. La route prendra ici des virages très serrés, qui te feront basculer dans le fossé si tu les prends trop à l'extérieur. Le froid est ici presque mortel. Si tu avais à boire un verre ou une bouteille de n'importe quel liquide dans ton véhicule, il gèlerait en quelques secondes. Le système de chauffage deviendra complètement obsolète. Tes lumières de phare vacilleront de plus en plus, voire se stopperont durant quelques instants. Si cela arrive, ralentis, mais ne t'arrête pas complètement. Les silhouettes, qui continuent de te suivre, entoureront ton véhicule et le piégeront si tu t'arrêtes trop longtemps. Tu entendras leurs cris à travers tes portes, sonnant parfois comme des rires de fous. Leurs mains grifferont tes fenêtres, désespérées d'atteindre et de sentir quelque chose de vivant. Ne les regarde pas. Ils ne bloquent pas ton champ de vision ; et tu ne voudrais sûrement pas te retrouver piégé avec eux. Il serait largement préférable pour toi de mourir de froid.

Lors du neuvième kilomètre, ton véhicule calera. Les phares s'éteindront, ainsi que tout système allumé à l'intérieur. Tu ne pourras rien faire pour empêcher ça. Il faudra alors que tu fermes les yeux et que tu essayes de redémarrer immédiatement le véhicule. Les silhouettes t'entoureront de toutes parts, alors garde bien les yeux clos. Le bruit du moteur qui redémarre les effrayera, et les éloignera temporairement. Ceci te donnera une chance pour repartir. Si tu commences à entendre les fenêtres se briser sous leurs efforts, n'y prête pas attention. Si ces être peuvent endommager ton véhicule, ils ne peuvent pas te faire du mal physiquement. Leur voix sembleront résonner à tue-tête dans ton esprit, comme s'ils étaient une douzaine, ou une centaine après toi maintenant. Quand tu redémarreras le véhicule, vas-y plein pot. Maintiens la cadence aussi longtemps que possible pour rester sur le chemin. Une fois ce kilomètre passé, les êtres disparaîtront.

Lors du dixième kilomètre, leurs voix s'arrêteront également. Si tu regardais dans le rétroviseur (il est évidemment hors de question de le faire), tu les verrais derrière toi, toujours en train de te suivre, mais plus comme s'ils te poursuivaient. Plutôt comme s'ils te regardaient. Pendant ce kilomètre, la route te paraîtra plus agréable, comme si tu était revenu au premier kilomètre. Les silhouettes seront à nouveau situées au bord du chemin. Elles ne seront pas après toi cette fois-ci : elles te regarderont simplement passer. Certains ont cru que les êtres étaient impressionnés, admiratifs de voir quelqu'un réussir là où ils avaient échoué... C'est faux. En vérité, ils sont heureux. Ils le seront, car ils sauront que tu t'approches du dernier kilomètre. Il seront heureux de te voir avancer tout droit vers la mort.

Lors du onzième et dernier kilomètre, tout dans le véhicule s'arrêtera à nouveau, comme pour le neuvième kilomètre. Le véhicule serait normalement immobile, mais tu continueras à avancer : une force inconnue te tirera vers l'avant. Dans l'obscurité, tu apercevras une lumière rouge au loin, comme si c'était une lumière à la fin d'un tunnel.

Ferme tes yeux, et couvre-les. Sois sûr(e) de faire ce qu'il faut pour que tu ne voies rien de ce que tu  t'apprêtes à traverser. Couvrir tes oreilles serait également utile, mais bloquer ta vue sera ici une bien plus haute priorité.

La lumière rouge provient d'une autre clairière, mais cette-fois ci, il n'y a pas de lune ou de lac. Une fois entré(e), des bruits incessants et inconcevables pour l'homme retentiront de toutes les directions. Ni le courage, ni le conditionnement mental ne t'épargneront de ces sons atroces. Le froid se changera en une chaleur impitoyable, brûlant toutes les parties du véhicule. Tu ressentiras l'illusion que ta chair se consume, se détache de tes os. Tu sentiras chaque partie de ton corps se détruire alors que tu avanceras à travers les cris et une insoutenable douleur. Mais tant que tu auras les yeux fermés, et que tu résisteras à l'envie de regarder autour de toi, tu seras sauf(ve). Ce moment ne durera que 31 secondes, mais beaucoup ne parviennent pas à garder leurs yeux fermés jusqu'au bout, et subissent alors le pire sort imaginable sur cette route. Où se situe ce kilomètre ? Ceux qui ont survécu ne savent pas. Certains l'ont nommé " la transmission de l'enfer ", mais ce lien à l'enfer reste discutable.

Après le dernier kilomètre, le courant reviendra. Arrête le véhicule
un moment. Prends un peu de temps pour recouvrir tes esprits. Laisse mourir les cris dans tes oreilles, et pense que tu as presque fini ce voyage, le plus dur étant derrière toi.

Respire, et reprends ta route.

Après un petit moment, ton véhicule arrivera à un cul-de-sac. Arrête-toi là et ne bouge plus. Rien n'arrivera à ce moment-là, mais ne soit pas déçu. Relaxe-toi et ferme doucement les yeux. Visualise dans ton esprit ce que tu as désiré si fortement pendant tout ce voyage. Tu ressentiras presque la même chose que lorsque tu as commencé, mais la sensation devrait normalement s'être amplifiée. Prends pleinement conscience de ce pour quoi tu as affronté ces difficiles et terrifiantes épreuves, et imagine-le dans tes mains, ou bien dans une situation si l'objet de ton désir n'est pas matériel.

Après l'avoir complètement visualisé, ouvre lentement les yeux.

Tu te retrouveras à l'entrée de la route sans nom, là où tout a commencé. Ça te perturbera sûrement, mais sache que tu as fini. Tu as réussi le voyage.

Tu chercheras alors ta récompense. Si ce que tu désires est matériel, regarde sur le siège arrière de ton véhicule, ou bien dans le coffre. Si la chose est relativement petite, pense à vérifier dans ta poche : elle doit déjà y être. Si ce que tu désires n'est au contraire pas matériel, ne sois pas déçu si le changement n'est pas immédiat. Retourne chez toi, reprends ta vie, et tu verras que ce que tu recherchais est désormais là. Tu auras peut-être rencontré l'amour de ta vie. Tu auras peut-être obtenu des pouvoirs inimaginables et surnaturels. Tu seras peut-être également parvenu(e) à faire subir à ton ennemi une exquise revanche. Une chose est sûre : tu auras mérité ce que tu as obtenu.

Bien ! Maintenant que la tâche est accomplie, que se passe-t-il ? Le véhicule est-il maudit pour toujours ? Y a t-il quelque chose que tu vas perdre ? Ta mort est-elle imminente ? La réponse à tout ça est non, bien sûr. Tu as remporté le challenge. Tu as prouvé que tu méritais l'objet de ton désir. Il est vrai que les sons du onzième kilomètre continueront de résonner dans ton esprit, pouvant te causer de violents et perturbants cauchemars. Mais ceci représente peu de chose comparé à ce que tu auras gagné.

Maintenant, une dernière question: y a t-il autre chose que tu souhaiterais obtenir ? Est-tu insatisfait(e) ? Après tout, tu seras retourné(e) au début de là ou tu as commencé le voyage. La route sera devant toi. Seras-tu prêt(e) pour une nouvelle traversée ?



 

Si oui, libre à toi de reprendre la route : pense juste à bien attacher ta ceinture.



Illustration par Misha Samos, gagnant du concours de dessins organisé en juillet 2016.




Traduction : Flower Eyed

Creepypasta originale

84 commentaires:

  1. Avant de lire cette creepypasta je voulais manger un bonbon au cola, j'en ai plus envie bizarrement...
    Jolie pasta avec une bonne écriture, ces petits ''tutos'' se faisaient rares

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement c'est bizarre x)

      Supprimer
    2. Ah je ne suis pas la seule à aimer les creepy tutos..

      Supprimer
    3. super la creepypasta elle est geniale bravo j'ai failli ne pas dormire.(lol)

      Supprimer
    4. genial mais efrayante j ai fallis moi aussi pas dormir !!!!!!!!
      lol

      Supprimer
    5. Tu prendrais la route pour un bonbon ? Mais tu es CrazyMan

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé cette Pasta, j'ai été absorbée par l'histoire et je ne suis pas déçue de ce que j'ai lu ^^ Bravo à l'auteur !

    RépondreSupprimer
  3. C'était magnifique !! Je m'y suis cru ^^

    VtImpaler

    RépondreSupprimer
  4. je jure que le jour ou j'ai une bagnole je fait ça, en tout cas tres bonne pasta j'etait a fond dedans :)

    ~Phoenix

    RépondreSupprimer
  5. On est sensés au début ressentir une sensation différente selon ce que l'on souhaite,Ok mais j'ai une question



    Qu'est-ce qu'on ressent si on veut le Death Note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une présence a coté de toi qui mange une pomme ^_^ ?

      Supprimer
    2. et surtout sur les feuilles et question si on veux le masque de majora il y a quoi sur les feuille et on ressens quoi

      Supprimer
    3. Une forte envie de manger des pommes ��

      Supprimer
    4. Qu'est ce qu'on ressent si on veut avoir des pouvoirs inimaginables, Genre ceux du super vandread?
      Lien:http://gallery.minitokyo.net/download/56213

      Supprimer
    5. Peut être que Light Yagami est sur la banquette arrière de la caisse. Qui sait ?

      Supprimer
  6. J'adore ces creepypasta "mode d'emploi".

    RépondreSupprimer
  7. o oui je suis pres a l'affronter ;)

    RépondreSupprimer
  8. Moi pas besoin de sa j'ai tout a porter de main
    Un couteau
    Des gen inoscent
    Sa me suffi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il te manque quelque chose d'autre...

      Supprimer
    2. je crois qu'on pense à la même chose tous les deux...
      une édition collector du Bescherelle

      Supprimer
  9. moi je veux bien faire cette route si en échange j'ai un CDI dans l'hôpital où je veux bosser, je suis tellement désespérée que je ferai n'importe quoi pour avoir un job, mais bon je n'ai pas le permis :/ sinon j'ai adoré la pasta c'est bien écrit bravo à l'auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton blaz ne serait il pas Montana par exemple??

      Supprimer
  10. Pour les cris , j'ai la solution : On prend deux crayons, on se les mets dans les oreilles et on se perce les tympans !
    Au cas ou les cris sont télépathiques, la bonne vieille solution des conspirationnistes : Le casque en papier d' alu ! Voila, maintenant vous êtes protéger de tout son venant du monde surnaturelle ( et du monde réelle ) .Merci qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, Anonyme! On va avoir le swag avec notre casque en alu.. :3

      Supprimer
    2. Sinon pour pas entendre les cris y'a les boules quies aussi ^^

      Supprimer
    3. Ou alors, on prend les casques audio, on les mets sur les oreilles et on met la musique de notre portable en marche pour qu'on puisse, au pire, mieux supporter les cris du dernier kilomètres.

      Supprimer
    4. On a pas le droit d'utiliser un téléphone.

      Supprimer
  11. Super pasta, au début je me suis dit bon elle a l'air Chiante... Mais finalement après quelques lignes, elle est vraiment top. Bravo

    RépondreSupprimer
  12. Je me demanderais toujours ce qu'il y a eu dans ce onzième kilomètre. En fait, je crois que je serais trop sensible pour le faire. Même si je que je veux, je le veux de tout mon être.







    Je veux être un tueur en série comme Jeff,
    Je veux me venger de mes proches comme Clockwork,
    Je veux me venger de mes ennemis comme Jane,
    Je veux pouvoir être complètement dingue comme Nina,
    Je veux pouvoir faire souffrir les gens sous un maque, comme Masky
    Je veux pouvoir faire souffrir sans regrets comme Laughthing Jack
    Je veux pouvoir partir et disparaître après mes méfaits tout comme Sally.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allô la police ? Oui, il y a une jeune fille qui s'enfonce, on a besoin de vous.

      Supprimer
    2. en parlant sur la creepy de sally est ce que elle est sur le site

      Supprimer
    3. je parle de la creepy pas de la personne si dans les deux cas c'est non bah je vais me demerder

      Supprimer
    4. Lady Jack Russel23 mai 2015 à 17:28:00

      Difficile à croire étant donné que ton avatar représente une fille douce et timide :)
      Nina, Nina d'AS ? Ouais, elle est assez psychopathe dans son genre.

      Supprimer
    5. On est pas dans la merde. Moi, Ce que je veux, c'est la puissance du super vandread.
      lien:http://th07.deviantart.net/images/PRE/i/2002/52/d/e/Super_Vandread.jpg

      Supprimer
    6. Moi depuis Marble Hornets j'ai une vision toute différente de Masky, pour moi, Masky c'est Tim, c'est le grand frère qui a protégé Jay jusqu'au bout, et qui, quand le pire a fini par arriver pour son meilleur ami, a fait souffrir le martyr à celui qui a fait vivre l'ENFER à lui et ses compagnons. C'est le meilleur perso de la meilleure série qui ait jamais existé. Voilà ma vision de Masky.

      Supprimer
    7. Moi, je veux être comme toi. Adopte moi comme soeur ? S'te plaaaaaît c:

      -Croa

      Supprimer
  13. Au début je pensais le faire pour conquérir le garçon que j'aime. Mais, en fait, non, ça ira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours essayer. Par contre, faut que t'aie vraiment envie. Si tu le sens bien, Vas-y fonce.

      Supprimer
  14. Je pars ce soir les gars ! Je veux devenir le maître du monde. Priez pour que je n'y arrive pas, parce que si j'y arrive.... ! :)

    KenOh Sama

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon... R.I.P ça nous fera un dictateur en moins :/

      Supprimer
  15. JE VOUDRAIT UN PUTAIN DE DEATH NOOOOOOOTE YEAH ET RESSEMBLER A SLENDER AUSSI.....Mais ça s'est mon jardin secret....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. MOI AUSSI JE VEUT LE DEATH NOOOOOOOOOOOOTE !!!!

      Supprimer
  16. Réponses
    1. ON TE JUGE PAAAAAAAAAAAAS !

      Supprimer
    2. Je penses que je serai prête à faire cette route si ça me permettai de retrouver ma joie de vivre et de sortir de la déréalisation...Ce truc m'a rendu insensible de toute façon.

      Supprimer
  17. Moi je voudrais:
    -un death note
    -pouvoir devenir invisible quand je le souhaite
    -que najat vallaud belcassem ne supprime pas la classe euro
    -et être pyromane comme bob lenon !

    RépondreSupprimer
  18. Moi je voudrais les yeux du dieu de la mort. Juste ses yeux, sans le death note. Et sans payer la moitié de ma vie, ça serait bien.

    RépondreSupprimer
  19. Moi je voudrais les yeux du dieu de la mort. Juste ses yeux, sans le death note. Et sans payer la moitié de ma vie, ça serait bien.

    RépondreSupprimer
  20. La seule raison à mes yeux qui justifierait un tel voyage c'est la perte d'un proche.

    RépondreSupprimer
  21. ça me donne vraiment envie de la faire....

    RépondreSupprimer
  22. J'adore ces creepypasta : ils peuvent être très spychologiques et montrer à quel point c'est difficile d'avoir ce qu'on veut. Il faut persséverer et penser à rien d'autre même si des gens disent que c'est impossible et affronter une épreuve pour chaque souhait.

    RépondreSupprimer
  23. En un mot : Géniale. Cette Creepypasta m'a rappelé un passage dans le film Event Horizon qui m'a particulièrement perturbé étant enfant. Cette concordance avec l'enfer m'a surpris parce qu'elle relate également ce que je pense. Je m'explique : Dans le cas où l'enfer existerait, rien ni personne ne pourrait le décrire car l'enfer des uns n'est pas celui des autres. C'est pourquoi il faut bien sur laisser place à l'imagination du lecteur et c'est juste brillant. Certainement une des meilleures de sa catégorie (Du moins pour ce que j'en pense). Ma note personnelle : 9/10

    RépondreSupprimer
  24. Bah ça va, se challenge est pas si dur en fait... Je le trouve même intéressant et je vais le relever hi hi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va te démanteler les os au dernier kilomètre et tu en reparlera

      Supprimer
  25. Eh bah enfaite on peut facilement niquer le système. Bien sur on doit toujours le faire mais si on demande "pouvoir exaucé tout ses vœux" pas besoin de recommencer et on peut effacer les souvenirs qu'on a de ceci. voili voilou easy win

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah si tu demande de tout oublier de ton voyage tu vas même oublier le fait que tu peux exaucer tous tes voeux

      Supprimer
  26. Ceci est la Creepypasta qui m'a donné envie de m'inscrire sur le forum *o* C'est la meilleure que j'ai jamais lu, sérieux ! qui a pondu cette oeuvre d'art, je veux son nom !

    RépondreSupprimer
  27. Super vraiment super j'applaudis son auteur cette histoire me fait penser au défis fantastique qui sont également super à lire vous savez livres dont vous êtes le héros les livres s'appellent comme ça

    RépondreSupprimer
  28. Punaise mais vous avez tous des rêve qui veulent tuer les gens . Moi si ce voyage existe je ferai en sorte qu'il n'y est pas de tunnel des enfer ^^ comme sa t'a plus qu'a recommencer et le tour est jouer. Au passage surperbe histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas con. Mais du coup, ça s'appellera plus 11 kilomètres mais 10 Kilomètres.

      Supprimer
  29. Trop bien!! J'ai rien vraiment d'autre a dire mais j'ai adoré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ci ta rien a dir alore ta guele

      Supprimer
    2. Pitié Anonyme du 8 à 08:42:00, si c'est pour écrire comme ça, mais la ferme ! Vrraiment. Même un gosse de 8 ans écrit mieux.

      Supprimer
  30. J'ai bien flipper, bravo à l'auteur :D

    RépondreSupprimer
  31. Je me suis tellement imaginée dedans :'). Très bon travail!

    RépondreSupprimer
  32. En tout cas, ça dissuade pas mal ceux qui veulent jouer aux cons

    RépondreSupprimer
  33. C'est pas mal j'ai bien aimé le style malgré tout quelque petites incohérences viennent perturber la qualité du scénario
    Celle qui m'a le plus perturbé : tu n'exclue pas l'emploi d'un velo pour la traversée seulement comment une entité peut se trouver sur le siège arrière ? Comment la radio peut elle s'allumer ?
    Ca peut paraitre con mais ça traduit un manque de serieux dans la rédaction de la trame narrative d'autant plus que ça affecte la robustesse du scénar autant exclure carrément le vélo et préconiser l'utilisation de la voiture exclusivement

    Sinon la pasta reste bonne voir plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis c est prevue et fait exprès, car je pense qu il n est pas possible d atteindre le point de la radio en velo a cause du froid et des être (et de la distance mais sa c'est personnel) donc aller jusqu'au bout comme sa me semble très fortement compromis ^^

      Supprimer
  34. Ma préféré avec Listen to the clock

    RépondreSupprimer
  35. Bravo a l'auteur pour cette pasta. J'adore les rituel est celui ci est original.Merci au traducteur.
    NOTE:9/10

    RépondreSupprimer
  36. Sans doute ma creepypasta préférée !! :) magnifiquement décrite, je ne sais pas comment l'auteur a fait, mais chaque mot résonnait dans ma tête & me faisait m'imaginer les scènes avec beaucoup de précision ! Bravo, vraiment ! (à l'auteur : tu devrais penser à écrire des nouvelles, tu as le truc pour ça :))

    RépondreSupprimer
  37. Faudra penser aussi à remettre sa voiture respective en état si quelqu'un veut le refaire.

    RépondreSupprimer
  38. Cette pasta m'a fait penser à deux choses. La première, qui est le film Dead End (très spécial mais je l'ai trouvé excellent). Et la seconde... A un putain de pacte avec le Diable. Une phrase du texte m'a mis la puce à l'oreille : "Certains l'ont nommé " la transmission de l'enfer ", mais ce lien à l'enfer reste discutable". Je me suis toujours dis que dans les œuvres écrites plutôt courtes, rien n'était laissé au hasard. Si cette épreuve n'avait rien à voir avec une quelconque diablerie, je pense que l'auteur n'en aurait même pas parlé. On est dans un univers clairement paranormal et je trouve que l’hypothèse concernant l'Enfer est plutôt crédible !
    Si on réfléchit bien, l'endroit est rempli d'âmes, l'endroit est glacial, mais si on se concentre sur l'objectif, tout sera OK pour nous. De plus, se mettre en danger pour un désir profond, c'est le principe du pacte au final.
    A méditer. En tout cas, cette pasta est géniale. Je suis rentré dedans dès les premières lignes et franchement, niveau crédibilité (même si c'est un fake) on y croit. Quand je 'ai lue, j'avais envie de prendre ma bagnole et d'aller arpenter des petites routes de campagne ^^
    Vraiment très efficace. Bravo à l'auteur, c'est du bon boulot.

    RépondreSupprimer
  39. ALERTE ROUGE! Il faut sauver les creepypastas!

    Lien:http://www.skyrock.com/r?url=http%3A%2F%2Fpetitions.moveon.org%2Fsign%2Fsave-the-creepypasta%3Fsource%3Dc.em.cp%26amp%3Br_by%3D15637338

    RépondreSupprimer
  40. Ouah,je suis bouche bée tellement elle est super!!!
    L'auteur a fait un super boulot!!! :o 👍

    RépondreSupprimer
  41. Oh mon dieu !! J'adore ! J'aimerai bien les faire ses 11 km :)
    Bravo à celui qui a écrit cette creepypasta

    RépondreSupprimer
  42. J'apprécie cette creepypasta, déjà bien écrite, et des petites touches qui ne sont pas désagréables, j'aime vraiment ! ~ ♥

    RépondreSupprimer