Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 22 mai 2012

Une hantise bien trop collante

Je viens pour vous conter ce qui m'est arrivé IRL.

En effet, je me suis découvert des talents de médium, à mon grand regret.

Je voit régulièrement une femme, que je ne connais pas, et qui est visiblement morte.
Le phénomène à démarré il y a environ le 11 ou le 12 mars, je ne sais plus trop.
De toute manière j'ai pas pensé à prendre les dates dans mes rapports, je me réfère à la date de création des documents words et des articles sur un forum ou je parlait de mes problèmes.
C'est d'ailleurs ces articles que je vais poster et que vous allez pouvoir lire.

Voila ce que je me suis empressé d'écrire, quelques jour après la première apparition, courte mais intense.

J'ai profité d'avoir la mémoire encore fraiche pour pouvoir parler avec précision à mes amis ésotéristes de la nature de mon problème.


Citation:

Vous le savez déjà, je vois des "entités" nébuleuses habituellement dans mon atelier.
Mais là c'était pire.
Je rangeais mon établis, quand j'ai eu une soudaine envie d'uriner.
Jusque là, aucun problème.
Je sors de mon atelier, et là, j'ai froid.
Ça, c'est inhabituel. Je n'ai froid d'habitude que lorsque j'ai de la fièvre.
Je peux courir tout nu dans la neige par -10 degrés, je ne sentirai rien.
Mais là, je me sentais glacé. Il me touche le front, je ne suis pourtant pas malade. Je touche le radiateur, il est bouillant.
Je continue, et je vais vers le garage, où sont placés les toilettes du rez de chaussée.
Et là, quand je rentre de la buanderie, où le passage est nécessaire pour accéder au garage, je vois une forme humaine, blanche, tranchant beaucoup avec le noir ambiant.
(Je n'allume jamais les lumière chez moi, je suis nyctalope.)
La forme se rapproche très vite de moi en produisant un râle inquiétant, et je me rend compte que c'est une femme aux traits tirés, aux cheveux noir (pourtant très blanc pour des cheveux noirs).
Je laisse s'échapper un cri, je recule de quelque pas, et j'allume la lumière au moment ou elle lève sa main à quelques centimètres de mon visage.
Pendant une demie seconde, le râle s'était changé en crissement à mi chemin entre la surprise et la colère, et puis pouf, plus rien.
Je me suis mis à me tenir la poitrine tant j'ai frôlé la crise cardiaque.
Ma mère à l'étage m'a demandé si j'allais bien, avec le cri elle a cru que j'étais tombé dans les escaliers.


Petite remise en contexte: Mon atelier, est en fait la salle de jeu/chambre d'ami/bureau qui est aménagé dans un ancien garage au rez-de-chaussée de chez moi. J'appelle cette pièce "mon atelier" car je suis un Wargamer et que c'est là que je travaille mon hobby. Depuis que j'ai emménagé dans cette maison, la nuit dans cette pièce je vois des petits nuages cotonneux étranges, flottant là nuit ça et là. Je m'y suis habitué, et a force c'est comme si je ne les voyait plus. Ils sont là, ils mènent leur petite vie indépendamment de ma présence. J'ai parlé à mes voisins, le précédent propriétaire de la maison était un médium réputé. (Sans déconner, je vis dans une Creepypasta de A à Z ! XD)

La seconde fois ou la chose m'est venue, ce n'était pas IRL, mais en rêve.

Du moins, j'en ai eu l'impression. Le lendemain j'ai mis à l'écrit mon rêve, qui était très précis comme le souvenir que quelque chose de réel.


Citation:

Alors je faisais un rêve tout à fait ordinaire. Lorsque soudain, je sens quelque chose qui me réveille.
Je me réveille, et quelle ne fût pas ma surprise que de voir la femme, dans ma chambre, me fixant avec intensité, mais sans expression du visage.
Je suis terrifié, mais je ne bouge pas, attendant la suite. Elle me regarde une dizaine de seconde, puis elle part, passant par la porte de ma chambre.
Je comprends instinctivement qu'il faut que je la suive. A chaque fois que je suis près d'elle, j'entends distinctement un son, semblable à un souffle, et j'ai froid.
Je la suis, elle descend l'escalier, et va dans la pièce qui me sert d'atelier, là ou je l'ai vue pour la première fois. Elle se retourne, et me fait face une fois dedans. Elle reste dans cette position encore un temps indéterminé. Une fois complétement dans la pièce, je la regarde.
Elle détourne le regard, puis elle se tourne et avance vers la fenêtre du jardin. Je la suis une fois de plus.
Je regarde dans la même direction qu'elle. A ce moment, le souffle s'arrête. Il n'y a plus que le silence.
Je regarde à côté de moi, le "spectre" n'es plus là.
Par compte dans le jardin, juste a quelques mètres derrière la fenêtre, elle est bien là, et elle à surtout l'air vivante, et triste.
Elle est grande, elle porte une espèce de chemise de nuit blanche, elle a des cheveux très noir.
Elle me regarde, le visage plein de tristesse, elle tend sa main vers moi.
Et à ce moment je suis pris d'un vertige, et je me retrouve "téléporté" dans mon lit, je suis en sueur, et je respire difficilement.
J'ai eu du mal à me rendre compte que je venais de me réveiller.
Je me sentais perplexe, mais pas menacé, je n'avais pas l'impression que cette dame me voulait du mal.


Le plus étrange, c'est que je n'ai pas fait ce rêve chez moi. Mais à Paris, chez ma petite amie.
Je fais depuis toujours des crises de somnambulisme, et il parait que cette nuit là, j'ai été effrayant d'après les dires de ma petite amie.


La troisième apparition à été celle qui m'a le plus marqué, car c'est la première apparition prolongée de l'esprit.
Je suis resté en son contact pendant plusieurs heure, la regardant déambuler en pleine nuit dans mon atelier alors que je suis sur le lit de la pièce, pétrifié devant mon PC. La seule personne qui est au courant de la totalité des événements est l'amie ésotériste que je me suis débrouillé pour garder avec moi sur MSN ce soir là.
Elle a passé la soirée à me rassurer en me demandant de décrire ce que faisait l'esprit.
J'ai pas rédigé ce que j'ai vu, car j'étais trop secoué, et franchement rien que d'y repenser le lendemain me faisait partir dans un rictus nerveux assez agaçant. Depuis j'ai un peu oublié ce qu'il s'est passé ce soir là, mon subconscient à sans doute du faire son job de protecteur en enfouissant ces souvenirs trop dérangeant.


La quatrième fois, ou la seconde et dernière fois que je l'ai côtoyé de manière prolongée, fut le 26 mars. (me semble t-il)

J'ai tout rédigé le lendemain même, pour ne pas répéter l'erreur de la troisième fois. De plus, même si j'étais juste terrifié, je m'étais rendu à l'évidence. Elle ne semble pas me vouloir de mal, et si je veux plus d'avis sur la question, je DOIS noter tout ça. (Note, je Kustom' c'est comme ça que j'ai pour habitude d'appeler la conversion de figurine, un de mes aspects du hobby favoris.)


Citation:

Je commence à être habitué, et le phénomène m'angoisse désormais plus qu'il ne me terrifie, comme il le faisait au début.
Cet esprit, à cependant toujours des mouvements déplacés, qui me font peur.
Elle apparait dans mon dos quand je peint, je sens le froid qu'elle dégage dans mon dos.
C'est lorsque les lumières sont éteinte qu'elle est la plus "présente"
Avant elle se contentait d'être là, mais a partir de la troisième fois ou je l'ai vu, elle bouge des objets.
Une des pires soirées de ma vie. J'avais l'impression d'être dans paranormal activity 4.
Elle a ouvert la porte de l'atelier, en agrippant la poignée, et vers la fin de la soirée elle a récidivé, et a tripotée mes rideaux quelques seconde, sans doute pour essayer de les ouvrir.
L'expérience est assez traumatisante. Voir les objets bouger, poussé par quelque chose qui jusqu'à maintenant.
La quatrième fois je l'ai aperçu par la fenêtre dans mon jardin, pousser le pot de fleur suspendu pour le faire se balancer.
Je vais vous expliquer ce qu'il s'est passé en détail, la dernière nuit ou elle m'est venue.
Au début de la soirée, je faisais du kustom'.
J'ai fais les figurines que vous n'avez pas encore pu voir parce que je ne les ai pas posté, la suite des conversions de figurines classiques.
Quand aux alentours de 23 heures, je décide d'arrêter, je prend mon courage à deux mains, j'éteins les lumière, me couche sur le lit qu'il y a dans l'atelier.
(Oui, il y a un lit dans mon atelier. Ma maison secondaire XD)
Je met mon PC sur mes genoux, et je contacte via Skype mon amie Esotériste.
Après avoir discuté pendant environ un quart d'heure avec elle, au bout du lit, je sens mes pieds envahit par cette sensation de froid si caractéristique.
Les yeux aveuglés par la lumière du PC, sur mes genoux, je ne peux pas voir si c'est bien elle qui me fait froid, mais je le sais, car j'entends également le "souffle" habituel.
Je reste comme ça à discuter avec mon amie, qui me préconise de l'ignorer pour l'instant.
Mais stressé, je regarde quand même. Je décale le PC sur le côté droit de mes genoux pour regarder. Elle est bien là, et elle me regarde.
Au final je l'ignore, car je ne suis pas très rassuré.
Il se passe bien un quart d'heure/20 minutes, et j'entends un "Poffff".
Je sursaute comme un malade, et je comprends vite qu'elle à attrapé le lustre de ma grand mère (Qu'on a déménagé récemment pour qu'elle aille vivre dans un institut spécialisé pour soigner son Alzheimer.) qui était posé au pied du lit, et elle l'a lâchée sur les coussins du bout du lit, juste à côté de mes pieds.
La, je pense vraiment qu'elle voulait mon attention.
Je la regarde, et elle ne fait rien. Elle reste là à me fixer avec son regard sans expression.
Il se passe encore du temps ou elle est là sans rien faire, puis elle se déplace, et va au milieux de la pièce, ou elle ne me regarde plus.
Par contre, elle fixe la table à rallonges démontée, posée sur le meuble. (Encore un truc qui viens de chez ma grand mère.)
Je décide de lui parler, sur les conseils de mon amie.
"Qui est tu ?" Elle se retourne et me regarde.
"Pourquoi es tu là ?" Pas de réaction.
Je réfléchis aux question que je vais lui poser.
J'attends un certain moment, pendant ce temps je débat avec mon amie de quelles question lui poser.
Une heure plus tard, je me rend compte qu'elle est de nouveau en train de regarder la table démontée.
Je lui demande:
"Veux tu que je t'aide ?"
Elle se retourne.
"Comment ?"
Pas de réponse.
"Souhaites tu quelque chose qui viens de moi ?"
Et là elle a fait un truc qui m'a glacé le sang instantanément. Elle à hoché sa putain de tête !
Elle s'est approchée de moi, elle était là, à un mètre à peine. Du bras, j'aurai pu la toucher.
J'étais terrifié, j'ai eu un mouvement de recul dans lequel j'ai par réflexe fermé le capot de mon pc.
J'étais dans un noir quasi complet, avec un spectre tout proche de moi...
J'attends quelques seconde, et là je ré-ouvre mon PC.
Le temps que cette antiquité se remette de son mode veille m'a paru une éternité.
Je reprends contact avec mon amie qui était morte de trouille a cause de ma déconnexion soudaine, je la rassure.
La femme est toujours là, mais quand je parle, elle regarde autour d'elle, et s'éloigne de quelques "pas".
Je profite de la situation pour me détendre. Je glisse ma main dans mon boxer, en effet, ça me grattait un peu...
Et là la seconde d'après la femme était de nouveau près de moi, mais cette fois ci PENCHÉE sur moi, et elle l'endroit ou ma main était.... Je retire ma main, et je m'aperçois qu'elle observe ma main avec insistance.
Je lui demande avec la voix qui tremble:
"Tu veux ma main ?"
Là elle tend son bras vers ma main, à deux doigt de la toucher je la recule en hurlant "NON NON NON NON JAMAIS T'AURAS MA MAIN !"
Je tremble de tout mon corps, j'ai la chair de poule, je me recroqueville dans mon petit coin de lit.
Elle recule, et va se placer au centre de la pièce.
Je respire difficilement, je décide de me calmer en regardant des images rassurantes sur mon PC en inspirant profondément.
Image de figurines, photos de mes amis... Tout y passe.
Je parviens à me calmer, et j'explique alors ce qu'il viens de se passer à mon interlocutrice Skype.
Elle se demande ce qu'il s'est passé aussi, elle n'a aucune idée de ce qu'un esprit peut faire avec une main.
Pendant un instant, j'ai cru que l'esprit avait disparu. Le souffle s'était arrêté brusquement, la sensation de froid en moi s'atténuait petit à petit.
Mais en regardant autour de moi, je me suis rendu compte que je m'en débarrasserai pas si facilement cette nuit là.
Elle était dans le jardin, et elle me regardait de loin par la fenêtre.
Au moins, elle était plus loin de moi.
Et là mon amie me dit "J'ai trouvé !"
Interloqué je lui demande pourquoi, et elle me réponds "L'écriture automatique ! elle veux posséder ton bras pour te faire écrire un message. Surtout quoi qu'il arrive, n'accepte jamais, c'est dangereux."
En effet, les cas de possession du peu que j'en sache, c'est rarement bon.
En tout cas, on avait bien l'impression qu'elle cherchait à ce que je la suive... Ouvrir une porte et attendre, me regarder depuis le jardin...
Mon amie m'a formellement interdit de suivre l'esprit tant que je n'ai pas de protections adéquate, on ne sais jamais même si il a l'air pacifique.
(C'est pour ça que ce soir je vais chez elle à Bailleul, je fais le déplacement exprès pour tirer les cartes du tarot pour essayer de savoir ce qu'elle me veux. Elle va aussi me donner des pierres, obsidienne noire pour protéger ma chambre et Oeil de Tigre pour m'éviter tout effet néfaste si je viens a toucher l'esprit.
J'ai pas tout compris de ses explications, mais elle m'a dit que c'est une question d'énergie.)
Par la suite, l'esprit s'est mis à faire des choses étrange.
Il est resté très longtemps dans le jardin. Elle s'est mise au milieu du jardin, à levé ses bras en l'air et les à agité d'une manière que j'arrive pas a décrire, un peu comme si elle avait eu des convulsions uniquement dans les bras...
Ensuite elle est allé vers le pot de fleur suspendu à la corde a linge, et elle l'a poussé a trois reprise, pour le faire se balancer doucement.
On a pensé qu'elle faisait des conneries pour me rassurer, mais ça marchait pas vraiment...
Elle a disparue vraiment et je ne l'ai plus revu de la soirée vers 1h 30 du matin.
Après je suis resté dans ce lit là, de peur de la recroiser sur le chemin de ma chambre, mais à 2h 15 je suis finalement parti me coucher.


C'était la dernière chose que j'ai écris.
Après, il est arrivé des choses dans ma vie qui ont fait que les phénomènes étaient bien là, mais que je n'avais pas le temps de les noter ou quoique ce soit. (Problème sentimentaux vous voyez le genre ? De ceux qui pompe un max de temps et d'énergie et de moral.)
Mais c'est pas pour autant que les phénomènes se sont arrêté.
Une après midi ensoleillée, je regardais par la fenêtre de la cuisine et je l'ai vu se déplacer en pleine lumière, pour aller de l'abri-bûche du fond du jardin jusqu'à la porte du garage, passant à côté de ma mère, totalement indifférente à sa présence.
Je pensais que cette femme hantait juste ma maison, mais non en fait, c'est moi qu'elle hante.
Je l'ai revue sur le pallier de l'appartement de ma copine la semaine dernière. Elle me suit, elle a l'air triste de voir que je ne veux plus passer de temps tout seul dans mon atelier la nuit.
Le dernier phénomène en date, c'était avant hier.

Je testais mon nouvel ordinateur quand je me suis levé pour aller me coucher. J'ai appuyé sur l'interrupteur pour éteindre, et là soudainement alors que la lumière était théoriquement éteinte, elle s'est mise a clignoter de manière étrange, et la femme était là, à chaque fois plus visible à chaque fois que la lumière se ré-éteignait. Elle s'est un peu approchée de moi, puis lorsque je suis arrivé devant la porte de ma chambre en avançant à reculons, elle s'est retournée et s'est en allée. (Enfin, à disparu d'une manière trop chelou comme à chaque fois.)
Que vais-je devenir si tout cela continue ?
Deviendra t-elle plus agressive ? Seul l'avenir nous le dira...
Auteur : Litrik

samedi 12 mai 2012

Ben est derrière toi ! [CONCOURS TERMINÉ]

Concours un peu plus rapide car seulement trois images proposées, c'est l'image de Quentin qui a été élue à 78%. Bravo à lui !


Auteur : Tom Hannane

samedi 5 mai 2012

Concours : Avec les plus grands !

Un concours les amis, imaginez-vous, en compagnie de Jeff The Killer, Slenderman, le Husky de Smile.jpg, Ben...
Concours Photoshop, où vous devez faire en sorte que sur votre photo, vous soyez présent avec une des plus grandes entités de l'univers des Creepypastas, faites chauffer les appareil photo, 'Toshop et pour les plus expert, la palette graphique !
Alors ça se déroule en 4 étapes :


Du 5 mai au 12 mai, postez vos photos sur notre page Facebook.
Ensuite, les 10 meilleurs photos seront sélectionnées.
Une semaine après, plus que trois.
Et pour terminer, la photo qui tue !

Auteur : L'équipe de CFTC

Il faut que votre image soit vraiment flippante !

mardi 1 mai 2012

Un simple jeu...

Vous qui avez ce texte en face de vous, je vous en prie, lisez le jusqu'à la fin, car peut être il vous permettra de ne pas faire l'erreur que j'ai commise en voulant jouer avec mes amis à un jeu...

Je m'appelle Jason, je suis un lycéen et comme beaucoup d'adolescent j'aime avoir ma dose de peur, ma dose d'adrénaline devant des films ou des jeux. Par chance, en naviguant sur le net je suis tombé sur un forum dont l'un des sujets était un jeu nommait SCP-087-B. Je me souviens qu'avec des amis on avait joué à SCP-087 une nuit pour nous faire peur mais, une version "B" était totalement inconnu pour moi.

Je l'ai de suite télécharger et j'ai prévenu via Skype les amis avec qui j'avais essayé la première version qu'une autre était sortie. Ainsi Jonathan, Julie et Claire (mes trois amis) ont télécharger le jeu aussi. On a démarré un appel vidéo à quatre pour pouvoir voir les réactions des autres et on a commencé une partie chacun de notre côté.

L'ambiance était vraiment sombre et pesante mais bon, c'est qu'un jeu, c'est pas ça qui me fera trembler. Seulement quelques secondes après avoir commencé, sursaut général suivi d'un fou rire après que l'on s'est rendu compte qu'on a eu peur d'une voix venant d'un talkie walkie.

On a joué comme ça à peu près deux heures et après de nombreux éclats de rire et moult crises d'angoisse, on a décidé d'arrêter, car il était déjà 1 h 47 et que dans quelques heures il faudrait se lever pour les cours. On a juste parler de choses marquante comme le visage ressemblant un peu à un smile.jpg qui apparaît parfois sur une ombre et aussi de la voix qui nous dit "Behind you" ou "Don't look at me" qui nous a donné des sueurs froides.

En cours, on était tous présent sauf Jonathan. On c'est dit en rigolant qu'il a dû avoir tellement peur de notre soirée qu'il est resté chez lui à ce cacher. M'enfin on a prévu de lui demander après les cours ce qu'il a sur Skype Jonathan n'ayant pas de portable pour qu'on puisse lui demander.

Les cours étant fini depuis un moment, nous voilà en appel vidéo en train d'attendre Jonathan. Il reste déconnecter et ça ne change pas. On a commencé à s'inquiéter pour lui, il était peut-être vraiment malade.

Soudain il se connecte. Grand soulagement pour nous tous. Je m'empresse de le rajouter à la conversation mais, sur son écran dans Skype on voit son bureau et sa chaise mais, lui on ne le voit pas. On l'appelle via nos micro et il ne répond pas. D'un coup son écran devient noir. Claire sursaute et je l'entends dire que c'est une blague ridicule et que Jonathan n'est pas drôle. Mais pendant qu'elle parle, l'écran de Jonathan affiche le visage de Jonathan avec les yeux enlever et les joues arracher de telle manière que ça forme un sourire en quelque sorte. On cri tous d'horreur et je retire Jonathan de la conversation au plus vite.

On se reprend, ça nous a bien fait flipper. Claire montre bien sa mauvaise humeur et continue de dire que c'est une mauvaise blague qui est de mauvais goûts en plus. Julie a encore peur et pour ma part je pense un peu comme Claire tout en ayant un peu peur encore. Claire arrête de crier après Jonathan et nous dis qu'elle revient, car sa gratte à la porte de sa chambre et elle pense que son chat veut entrer. On attend qu'elle revienne et en attendant je vais sur Facebook pour voir si Jonathan est connecté et pour savoir si c'est vraiment une blague qu'il nous a fait. Au moment où je finis d'écrire Facebook sur Google, j'entend Julie crier. Je retourne sur Skype et je vois que l'écran de Claire affiches le visage de Claire dans le même état que celui de Jonathan. De peur je pousse un cri de terreur avant de virer Claire de la conversation aussi.

La peur m'envahissait et j'avais pu voir que Julie était devenu pâle et avait des larmes aux yeux. Il se passait quoi là ? Qu'est ce qui leur est arrivé ? J'étais trop effrayé pour pouvoir y réfléchir vraiment mais, ces questions tournaient dans ma tête. Je commençais à essayer de parler à Julie mais, elle ne voulait pas parler, elle pleurait et me dit de l'excuser.

A ce moment je vis quelque chose sur l'écran de Julie qui bougea vite derrière elle, un rapide mouvement. Je lui écrit avec le coeur qui battait à 100 à l'heure qu'un truc avait bougé derrière elle. Quand elle lue ça, elle ne bougea plus du tout et elle pleura de plus en plus. Je sentais qu'elle était horrifié et je l'étais aussi. Son écran s'éteignit alors. Alors, je me dis que c'était vraiment la fin, on allait tous y passer. Quelque chose d'inconnu avait décidé de tous nous tuer nous quatre. Son écran se ralluma et elle était elle aussi comme Jonathan et Claire. J'éteignis complètement Skype et sous le poids de la terreur je me mis à hurler tout en pleurant mes amis.

Me voilà maintenant en train de vous écrire tout ça. Je veux que les personnes qui trouveront ce texte comprenne ce que je viens de comprendre à l'instant. L'état du visage de mes amis après ce qui vient d'arriver ressemble énormément au visage qui apparaît dans SCP-087-B et qui ressemble un peu à un Smile.jpg. Tout ça est arrivé le jour suivant notre essais de ce jeu. Ce jeu est la cause de tout ce qui vient d'arriver, il n'est qu'une malédiction, un fléau sans nom.

Vous qui lisez ceci, ne jouer jamais à SCP-087-B, n'ouvrez jamais de fichier portant ce nom et si vous en avez la possibilité, faite le retirer du net, je vous en prie. J'entends du bruit derrière moi. Je vais prendre une photo avec ma webcam et j'espère que quelque chose sera visible dessus. Se sera mon dernier acte je pense, car je viens d'entendre une voix grave me dire "Behind you".


Auteur : Kyogariss

Moi j'aime bien :ahde: (deuxième pasta publiée grâce au vote GG à l'auteur x)) et ceci m'a fait penser à moi la première fois que j'ai joué à SCP-087-B x)