Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 30 octobre 2011

Pour le fun - Joyeux Halloween

Bon, le costume n'est pas
encore au point... N'empêche
que le vieux de la télé, lui,
est bien creepy, lui...
Joyeux Halloween à tous les fans de creepy !!

Pour fêter l'évènement, voici en cadeau un masque smiledog à découper soi-même ! Bien utile si on a pas de costume à se mettre !
(Perso, j'ai pas ce problème, je me suis déguisé en Slenderman cette année, voir photo ci-contre. :p )

Téléchargez le masque ici !

samedi 29 octobre 2011

Resident Evil 4 : Christmas Morning

Je sais pas du tout pourquoi j'écris ça. Je comprend pas pourquoi je m'inflige ça, de replonger en détail dans ces souvenirs horribles.
Je crois que j'ai juste besoin qu'il reste une trace de ça. Que je n'emporte pas cette histoire dans ma tombe. A défaut de l'avoir raconté dans mon entourage, je vais le raconter à des inconnus.
Vous ne me croirez probablement pas, mais sachez que que ça a existé. Que ce genre de chose existe, même si vous préfèrerez que non.

C'était, il y a genre un an. Je cherchais sur internet des roms de jeux Wii sur des forums anglophones, quand je suis tombé sur un lien bizarre. Il redirigeait vers un site allemand je crois dont j'ai heureusement oublié le nom, et proposais ce qui semblait être des hacks de jeux pour Wii crackés. Ça m'avait l'air pas mal. Je m'en suis téléchargé une dizaine, que j'ai gravé sur un CD pour y jouer avec ma Wii.
L'ensemble était assez marrant, bien que je ne comprenne rien aux textes. Il y avait un Super Mario Galaxy hardcore où il y avait dix fois plus d'ennemies que dans le jeu original, un hack de Super Smash Bros Brawl avec des niveaux inédits et d'autres hacks un peu foireux. Bref, des trucs très classiques. Puis j'ai essayé un hack intitulé "residentevil4: Chrismas morning", un hack apparemment assez récent selon la date.

Le nom, "chrismas morning" était un peu bizarre, mais pas plus que les noms d'autres hacks. Je m'attendais à trouver un hack un peu naze d'une maison avec des décorations de Noël et des centaines de zombies. Il n'y avait pas de description sur le site, et puis, de toute façon, j'aurais rien compris( c'était un site allemand je vous rappelle). Mais le nom en anglais me faisait penser à un hack en anglais, l'un des seuls du site. C'est pour ça que je l'avais téléchargé. Bordel, si j'avais su.

Je lançait le jeu, donc. Apparemment, pas de changements à l'écran titre. Même musique, même écran, mêmes icônes. Même en lançant le jeu, les mêmes cinématiques sortaient. Je commençais à penser que ce hack était une blague débile, à mesure que le jeu se déroulait, sans aucun changement avec le jeu original. Même après toutes les cinématiques d'intro, pas de changement, au détail près que je n'avais rien dans mon inventaire, mis à part un pistolet et une seule balle. Je prend donc en main le jeu, vais parler au chauffeur qui nous envoie chier, comme d'hab, et rentre donc finalement dans la maison où l'on rencontre normalement le premier zombie après une animation. Ben là, pas d'animation, pas de zombie. La maison est vide. Même le placard censé être remplis de crânes humains n'y est pas, remplacé par une bête texture marron. Je vais pour sortir, mais bizarrement, je n'y arrive pas. L'animation d'ouverture de porte ne se joue même pas. Je vais voir à l'étage si je peux pas sauter par la fenêtre. Non plus. "Un piège à con" j'ai pensé de suite.

Avant d'éteindre ma console, j'ai pensé à vérifier dans tout les coins pour voir si il y avait quand même un truc. A un moment, j'inspecte en détail la texture marron qui remplace le placard, et je me rend compte qu'il y a une icône action qui s'affiche. J'exécute. Bizarrement, ça joue une animation d'ouverture de porte. Je traverse cette texture étrange, et arrive en haut d'un escalier qui mène apparemment à une cave.Je le descendis et arriva dans une cave assez glauque, mais assez mal faite aussi. Les textures étaient bizarrement étirés, et elle était un peu éclairé malgré l'absence de source de lumière. Il n'y a rien dans cette cave, mis à par des morceaux de zombies éparpillés sur le sol baignant dans une quantité incroyable de sang et, pendu au mur opposé, des scies et des haches rouillés. En s'y approchant, une nouvelle icône action est apparu. Mon cœur s'emballa d'excitation. Enfin ça commençait. Je cliqua donc. Et là, Leon braqua son pistolet sur sa tempe et se tira une balle dans la tête.

J'ai été surpris de la rapidité de l'action, mais aussi extrêmement choqué. Le héros se tuait lui même ? C'était ça le but de ce hack ? Et c'était pas fini parce que l'animation de game over ne se jouait pas. La caméra restait juste sur le cadavre de Leon, à terre, gisant dans une mare de sang. J'essayai d'appuyer sur tout les bouton pour essayer de faire une réaction, mais rien ne se passait. Au bout d'un moment l'écran vira au noir et la musique de game over se joua, mais très rapidement et en boucle, de manière assez agaçante, il faut dire. Puis, avant même que l'on me demande de continuer ou non, je suis réapparu au milieu d'une nouvelle map, custom apparemment. C'était un long couloir aux murs nu, de couleur grise uni. Leon avait la santé au plus bas, et encore rien d'autre dans son inventaire qu'un pistolet avec une seule balle. Je commença a parcourir le couloir, et je me rendis rapidement compte que quelque chose était écrit sur les murs. D'abord très rare, puis de plus en plus jusqu'à se chevaucher, c'était juste un nom écrit en Comic sans MS rouge sang, "Christian".

Le jeu commençait à devenir vraiment malsain. J'avais envi de continuer, mais je me sentais de plus en plus mal à l'aise. Le couloir était de plus en plus sombre, et le nom de Christian commençait à recouvrir intégralement les murs.
Puis, tout à coup, de nouveau une surface marron avec l'icône action.

J'avais envie d'arrêter, j'aurais dû arrêter. Pourtant, j'ai appuyé sur action. Je voulais voir, coute que coute. Aller jusqu'au bout pour comprendre tout ce bordel.

L'écran vira au noir, avec encore la musique de game over en boucle. Mais là, ce fut différent. L'image resta noire presque une minute, puis un texte apparut, écrit en Comic Sans MS, encore : "25 december 2009, Chrismas morning". La chose la plus malsaine qu'on puisse voir dans ces circonstances apparut : Des photos d'un petit garçon blond de six ans apparut. Il était à côté d'un sapin de Noel, au milieu d'un tas impressionnant de cadeaux. Plusieurs autres images se succédaient. Il ouvrait ses cadeaux avec un air émerveillé, jouaient avec, faisait de grand sourire à la personne qui prenait les photos. C'était très dérangeant, mais je n'avais encore rien vu :au bout d'un moment, je me suis mis à regarder un peu la pièce dans laquelle il était. C'était très sombre à cause du contraste, mais il y avait quelque chose de bizarre. On aurait dit une cave...
Encore une autre image. Maintenant on voit clairement la salle. Des vielles scies rouillés sont pendus au mur. Du sang séchés sur le mur, une quantité incroyable, dégoulinant sur le sol, une quantité incroyable, à peine à une mètre du petit garçon qui ne s'apercevait de rien.

J'étais seul chez moi, et heureusement d'ailleurs. Comme ça personne ne m'a entendu pousser des cris d'horreur. Bien avant que ça se passe, je savais qu'est ce qu'il allait se passer. Et pourtant j'ai regardé.
J'ai pas envie d'en parler, j'ai pas du tout envie de vous décrire ça. C'était... c'était horrible. Les images se succédaient à une très grande vitesse, entrecoupés de flashs. J'avais presque l'impression d'entendre ce pauvre petit garçon hurler. Ça allait de plus en plus vite, presque comme une vidéo saccadé. Les hurlements... ils étaient dans ma tête ou dehors ? De plus en plus fort, toujours plus fort...

J'ai donné un coup de pied dans ma Wii. Elle a volé contre le mur et s'est explosé en mille morceaux. Puis je me suis écroulé sur mon fauteuil, haletant, en regardant l'écran noir de ma télé. Je suis resté comme ça pendant une demi heure.
Je n'arriva pas à dormir, cette nuit là. Et les autres nuits encore. Même si le CD était très abimé, je l'ai brulé, pour qu'il n'en reste rien. Je sais que c'est con de faire ça, mais j'en avait besoin. Je suis retourné sur le site allemand où j'avais trouvé les hack. Je me suis rendu compte que à part les fichiers proposés par l'auteur de chrismas morning, les autres fichiers datent d'il y a deux ou trois ans. Comment j'ai pas pu voir ça... Bien sûr, ce type peut poster ces saloperies comme il veut sans qu'un modérateur s'en rende compte. Et on peut dire qu'il en a posté des saloperies: Birthday of Max, happy sunday, TV movie night, ect... Tout ça me dégoute. J'ai essayé de signaler ça, mais je sais pas si ça portera ces fruits.
Et puis de toute façon, pour quoi faire ? Faire taire tout les hurlements que j'entends dès que je ferme l'œil? Arrêter de voir sans cesse cet enfant sourire à l'appareil photo, juste avant de se faire tuer ? Arriver de nouveau à dormir ou manger normalement ? Vaudrait mieux que je me tire une balle dans la tête de suite... Comme dans le jeu...

Au cas où cela se passerait comme ça, il existera au moins quelque chose pour comprendre mon acte, même si personne ne prendra ça au sérieux...

Alex D.
Auteur : Le toulousaing

lundi 17 octobre 2011

JPN1000 et Magibon Project

Pour expliquer comment j'ai découvert tout ça, cela remonte aux alentours de mai, en parcourant un forum, j'ai trouvé un topic parlant d'une vidéo Creepy sur Youtube qui n'est autre qu'un assemblage de scènes du film Begotten dont l'uploadeur, JPN1000, l'a surnommé " ANITIBIL " (LIBITINA dans le bon sens et Libitina serait une sorte de déesse des funérailles d'après Wikipédia.), en parcourant sa chaîne Youtube, je découvre d'autres vidéos ayant aucun lien direct entre elles à part un titre inversé qui donnent un mot, apparemment, en latin...

On plonge de plus en plus vers le côté malsain, oppressant et, parfois, gore à chaque nouvelle vidéo (La dernière uploadée en juillet - août se nomme " OURROC " qui montre une espèce d'E.T, un corps humain décapité ayant un parasite qui prend le contrôle, ect...) mais ça ne s'arrête pas qu'aux vidéos.

En fouillant sa chaîne, il y avait un lien qui conduisant vers un site étrange nommé " Dead Drop " qui demandait un login et deux MDP, un peu comme les sites pour des ARG mais il se trouve que ce n'était pas un ARG mais bel et bien un site au contenu mystérieux, presque aucun indice le concernant à part le code source qui avait un code portant l'extension " Charon " puis, au bout d'une semaine, le site a disparu totalement du net, menant vers une page d'erreur.

JPN1000 remplace vite le lien vers un site nommé " Magibon Project " qui contient trois vidéos en SWF où un gars portant un masque à gaz et qui semble mal au point semble fantasmer sur Magibon, une fille très connue sur Youtube et encore une fois, il enlève le lien au bout d'une semaine et il impose un délai allant de 2 - 3 mois pour uploader une nouvelle vidéo dont la prochaine sera peut être uploader vers novembre...

Voici quelques unes de ses vidéos (ANITIBIL et OURROC n'y sont pas vu leur contenu qui risque d'envoyer le site aux oubliettes et peut choquer les âmes sensibles ainsi que les mineurs.) sans oublier un screen du site Dead Drop.












Chaîne Youtube de JPN1000

Dead Drop (Lien mort)
Magibon Project

dimanche 16 octobre 2011

C'était un Mercredi après midi...

C'était un mercredi après midi.
Le truc c'est que j'ai 5 heures de trou entre deux cours.
Et je fais mes études dans un bac pro qui se trouvait uniquement dans une petite ville à une demi-heure de train de chez moi.
Concrètement, pendant 5 heures moi et mes amis tuons le temps comme on peut dans une petite ville.
D'habitude on est à 5, mais là, entre une fille qui part chez son mec, un pote dans l'autre groupe qui a cours exceptionnellement, une qui doit allez chercher je ne sais plus quoi ...
Bref, on s'est retrouvé à deux.

Moi et une fille, notre coutume le mercredi après midi, c'est de bédave durant ce trou.
Pendant qu'on fumait, même si on se marrait bien, et je peux vous promettre que c'était bien le cas, j'ai eu ce qu'on appelle dans le métier un moment d'inexistence.
C'est quand on s'encre dans ses pensées à tel point d'oublier la réalité.
Ca peut arriver sans rien prendre et ca le fait souvent, vous n’existez plus dans ce monde ou bien l’inverse ce monde n’existe plus, qu’importe, plus rien ne semble réel et vous n’êtes plus que le spectateur impuissant d’une absurde comédie grotesque.

Je pense que si j'avais rien fumé ca aurait était peut-être un signe, mais sur le coup c'était normal vu le joint.

Une heure plus tard, le ciel était bien gris, mais la fille devait surtout aller voir son mec.
Donc je l'accompagne sur un bout de chemin pour au final me retrouver seul, seul non, une averse m'accompagnait.

Bon pas de panique je me dis, je vais à la gare m'habiter en écoutant de la musique.
Mais au lieu que le temps passe vite ou que je me sente tout simplement "bien".
Il y avait quelque chose de très lourd dans l'air, même s'il pleuvait l'air était irrespirable j'avais l'impression.
Je me disais "T'es défoncé, laisse" mais dès que la pluie s'arrêta, je décidai tout de même d'aller me caller dans le parc.
Je dois reconnaitre que le parc, c'est plus ou moins un grand rond avec des arbres.
J'ai réussi à faire deux tours avant de m'y perdre.
Je tiens à dire qu'au milieu il y avait un groupe de fille debout et immobile.
Mais c'était vraiment particulier.
Le parc prenait une allure de caricature grotesque de galerie d'art.

Le ciel gris n'était plus tout à fait ce qu'on peut appeler "le ciel du nord"
Les nuages formaient un étrange balais, j'aurais voir juré du van gogh.



Les arbres quant à eux mimaient plus où moins leurs fonctions d'arbre avec une allure surréaliste de tableau de dali.


Au début je me disais "pour un étudiant en art dans un tel état, c'est normal".
Ouais enfin jusqu'à ce que je découvre une allée tranquille cerclée d'arbre où j'ai pu uriner tranquillement.
En en sortant, la réalité semblait plus réelle, j'entamais un troisième tour du parc quand tout à coup.
Jetant par hasard un coup d'œil au milieu du parc, étant assez proche du groupe de fille debout, j'ai pu voir plus ou moins ...

Et ce groupe de fille, je pu constater qu'elles formaient un cercle parfait, bien au milieu du parc.
Elles ne bougeaient que leur bras pour faire des signes étranges.
Je continuais mon tour prudent, petite allée couverte d'arbre, Super j'étais à l’abri de leur ronde démoniaque.
Il y avait un trou dans la verdure, jetant un œil, encore plus près d'elle, je puis constater qu'elles étaient toutes en noir.

Damned ! Des sorcières !
Comment ai-je pu être défoncé au point de ne pas voir ça, j’étais terrifié, comment ai-je pu être aussi prêt de tel monstre sans m’en rendre compte. …
Je suis tout bonnement parti en courant.

Quand tout d'un coup, je me suis réveillé sur in banc à coté du parc, plus ou moins 5 minutes plus tard d'après ma montre … ou peut-être avais-je rêvé.
Avec le vague souvenir d'être venu sur le banc mais plus rien.
Surement un moment de non existence après l'effort ... j'espère

Ensuite j'ai sortis une canette d'ice tea, je bois une petite gorgée, je la pose, je souffle un coup.
Une guêpe vient se poser sur la canette, pour au final y rentrer.
... Ciel, les sorcières m'envoient leurs sbires !
Je me lève donc pour retourner à la gare en courant.
Une fois posé, plus de poids étrange ou d'impression malsaine.
Ayant échappé du terrible rituel des sorcières, ma vie reprenait son cours normal.

Auteur : South

mardi 11 octobre 2011

Robert la poupée maudite (Robert the Doll)

Robert, aussi appelé Robert the Doll (Robert la poupée), Robert the Haunted Doll (Robert la poupée hantée), ou Robert the Devil Doll (Robert la poupée du diable) ; était une poupée qui appartenait autrefois à Robert Eugene Otto, un peintre et auteur de Key West en Floride.

Eugene l'a reçu en 1904 par un serviteur africain qui, d'après la légende, connaissait la magie noire et le vaudou et ne se plaisait pas au sein de la famille. Peu après, il devint clair que quelque chose n'allait pas avec la poupée. Les parents d'Eugene disaient qu'Eugene parlait parfois à sa poupée et qu'elle semblait lui répondre. Bien qu'ils pensaient que c'était Eugene qui répondait avec sa propre voix changée, ils ont cru plus tard que la poupée lui répondait réellement.

Les voisins disaient avoir aperçu la poupée bouger de fenêtre en fenêtre quand la famille était de sortie. La famille Otto juraient que parfois la poupée faisait un terrible rire et qu'ils l'auraient vu du coin de l'oeil courir d'une salle à l'autre. Une nuit, Eugene aurait hurlé, et quand ses parents ont couru à sa chambre, ils auraient vu les meubles renversés et Eugene dans son lit, terrifié, leur criant "Ce n'est pas moi ! C'est Robert qui a fait ça !". En outre, des invités ont juré avoir vu l'expression faciale de Robert changer devant leurs yeux.

Quand Eugene mourut en 1974, la poupée est restée dans le grenier jusqu'au jour où la maison fut rachetée. La nouvelle famille avait une fille de 10 ans qui devint la nouvelle propriétaire de Robert. Ce ne fut pas long avant que la fille commence à crier certaines nuits, disant que Robert avait bougé et même essayé de l'attaquer à de multiples occasions. Plus de 30 ans plus tard, elle continue de dire que la poupée était vivante et qu'elle voulait la tuer.

La poupée déménage annuellement du Old Post Office and Customhouse en Octobre, et les employés du musée disent que d'étranges phénomènes surviennent durant cette période.

Les individus qui désirent voir Robert au Fort East Martello Museum et prendre une photo de lui, ils doivent, d'après la légende, demander poliment à la poupée, et si elle refuse (en bougeant sa tête sur un côté) et que l'individu prend quand même la photo, alors la poupée lance une malédiction sur lui et sa famille.


Histoire vraie. Cette légende est notamment celle qui a inspiré la série des Chucky.
Source ici.

Site officiel de Robert la poupée ici.