Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 26 juin 2011

La gare abandonnée (The Abandoned Train Station)

Il y a une chance que pendant un voyage en train à travers le pays, vous passerez devant une gare sombre. La plate-forme donnera l'impression que ladite gare ait été désertée des années auparavant. Le train devra ralentir dû au piteux état des rails, mais il ne s'arrêtera pas. Certains conducteurs iront beaucoup plus vite juste pour dépasser la gare, secouant le train à un tel point qu'on dirait qu'il tombera en morceaux

Si vous demandez quelque chose sur cette gare aux membres du personnel, il vous diront de ne pas vous inquiéter et de retourner à votre place. Si vous le demandez une seconde fois, vous et toutes vos choses seront jetés hors du train à la prochaine gare, que ce soit votre destination ou non. Vous n'aurez nul autre choix que d'attendre pas moins d'un jour le prochain train qui passera par là.

Certains curieux ont pris la peine de marcher huit kilomètres sur le chemin de fer pour voir cette gare abandonnée eux-même. Personne ne sait ce qui se passe quand vous arrivez à cet endroit. Certains disparaissent pour ne plus jamais revenir et d'autres sautent sur les rails sur le chemin d'un train arrivant à pleine vitesse.

La seule chose intéressante qui soit arrivée sur ces rails s'est passée tôt dans les années 1900 quand un train se rendant vers l'ouest a déraillé près de cette gare, tuant soixante et une personnes à bord et en en blessant d'autres. Le blâme pour l'incident est tombé sur une erreur du conducteur et sur le fait que les rails étaient mal alignés dû à la modification du sol après une forte pluie.

Il n'y a aucune connexion connue entre le déraillement survenu il y a cent ans et les événements qui entourent la zone aujourd'hui.
Traducteur : GamerQc018

Creepypasta originale.

M. Grandebouche (Mr. Widemouth)

Pendant mon enfance, ma famille était comme une goutte d'eau dans une vaste rivière, ne restant jamais au même endroit pour très longtemps. Nous avons vécu au Rhode Island quand j'avais huit ans et nous y sommes restés jusqu'à ce que j'aille au collège à Colorado Springs. La plupart de mes souvenirs sont enracinés au Rhode Island, mais ils y a des fragments dans le grenier de mon cerveau qui appartiennent aux différentes maisons dans lesquelles nous avons vécu quand j'étais plus jeune.

La plupart de ces souvenirs ne sont pas clairs et sont inutiles- moi poursuivant un autre garçon dans la cour d'une maison dans la Caroline du Nord, moi essayant de construire un radeau qui flotterait sur le ruisseau derrière l'appartement qui nous avons loué dans la Pennsylvanie, etc. Mais certains souvenirs restent clairs comme le verre, comme si c'était hier. Je me demande souvent si ce ne sont que de simples rêves produits par la maladie dont j'étais atteint ce printemps-là, mais au fond de mon cœur, je sais qu'ils sont réels.

Nous vivions dans une maison juste en dehors de la bruyante métropole de New Vineyard, dans l'état de Maine, population 643. C'était une grande bâtisse, surtout pour une famille de trois. Il y a un certain nombre de pièce que je n'ai pas visitées durant les cinq mois où nous y avons résidé. Dans un certain sens, c'était du gaspillage d'espace, mais c'était la seule maison sur le marché qui était à moins d'une heure du lieu de travail de mon père.

Le jour après mon cinquième anniversaire (que j'ai fêté seul avec mes parents), la fièvre s'est emparée de moi. Le médecin a dit que j'avais une mononucléose infectueuse, ce qui signifiait beaucoup de repos et encore de la fièvre pour encore au moins trois semaines. Ce n'était vraiment pas le moment de rester au lit - nous procédions à l'emballage de nos affaires pour déménager en Pennsylvanie, et la plupart de mes choses étaient déjà emballées dans des boîtes, laissant ma chambre vide. Ma mère m'apportait de la boisson gazeuse et des livres plusieurs fois par jour, et ces derniers servaient en tant que ma principale source de divertissement pour les prochaines semaines. L'ennui rôdait toujours dans le coin, attendant de montrer son affreux visage.

Je ne me rappelle pas exactement comment j'ai rencontré M. Grandebouche. Je pense que c'était environ une semaine après que j'aie été diagnostiqué. Mon premier souvenir de la petite créature est moi lui demandant si elle avait un nom. Il m'a dit de l'appeler M. Grandebouche, parce que sa bouche était grande. En fait, tout sur lui était grand en comparaison à son corps- sa tête, ses yeux, ses oreilles courbées- mais sa bouche était sans doute la plus grande.

«Tu ressembles à un Furby,» ai-je dit alors qu'il tournait les page d'un de mes livres.

M. Grandebouche m'a envoyé un regard perplexe. «Furby ? C'est quoi, un Furby ?» a-t-il demandé.

J'ai haussé les épaules. «Tu sais... le jouet. Le petit robot avec les grandes oreilles. Tu peux le caresser et le nourrir, comme un vrai animal.»

«Oh.» M. Grandebouche a continué de tourner les pages de mon livre. «Tu n'en a pas besoin. Ce n'est pas la même chose qu'avoir un vrai ami.»

Je me souviens que M. Grandebouche disparaissait chaque fois que ma mère me payait une visite. «Je suis sous ton lit,» m'a-t-il plus tard expliqué. «Je ne veux pas que tes parents me voient car j'ai peur qu'ils ne nous laisseront plus jouer.»

Nous n'avons pas fait grand chose durant les premiers jours. M. Grandebouche a juste regardé mes livres, fasciné par par les histoires et les images qui s'y trouvaient. Le troisième ou quatrième jour après notre rencontre, il m'a accueilli avec un grand sourire. «J'ai un nouveau jeu auquel nous pouvons jouer,» a-t-il dit. «Nous devons attendre que ta mère soit venue parce qu'elle ne peut pas nous voir jouer. C'est un jeu secret.»

Après que ma mère soit venue me donner des livres et du soda, comme d'habitude, M. Grandebouche est sorti de sa cachette et m'a prit par la main. «Nous devons aller dans la pièce au bout de ce corridor,» a-t-il déclaré. J'ai refusé puisque mes parents m'ont interdit de sortir du lit sans leur permission, mais M. Grandebouche a insisté jusqu'à ce que j'accepte.

La pièce en question n'avait ni meubles, ni papier-peint. Sa seule caractéristique distincte était une fenêtre sur le mur en face de la porte. M. Grandebouche s'y est précipité et lui a donné une poussée ferme, l'ouvrant. Il m'a donc demandé de regarder en bas.

Nous étions au deuxième étage de la maison, mais elle était sur une falaise, donc le précipice était plus haut que deux étages dû à l'inclinaison. «J'aime jouer à faire semblant ici,» a expliqué M. Grandebouche. «Je prétends qu'il y a un grand trampoline sous cette fenêtre, et je saute. Si tu y pense assez fort, tu rebondiras comme une plume. Je veux que tu essaies.»

J'étais un garçon de cinq ans qui faisait de la fièvre, alors seul un flash scepticisme a traversé mon esprit alors que je regardais en bas en considérant la possibilité. «C'est haut,» ai-je dit.

«Mais c'est ce qui est amusant. Ça ne serait pas amusant si ce ne serait pas haut. Tu ferais bien de sauter sur un vrai trampoline, pendant que tu y es.»

J'aimais bien l'idée, m'imaginant tomber dans le vide pour ensuite rebondir sur quelque chose invisible par l’œil humain. Mais le réaliste en moi a prit le dessus. «Peut-être une autre fois,» ai-je dit. «Je ne sais pas si j'ai assez d'imagination. Je pourrais me faire mal.»

Le visage de M. Grandebouche a prit une allure féroce, mais seulement pendant un instant. La colère a laissée la place à la déception. «Si tu le dis.» a-t-il soufflé. Il a passé le restant de la journée sous mon lit, silencieux comme une souris.

Le matin suivant, M. Grandebouche est arrivé en tenant une petite boîte. «Je veux t'enseigner à jongler,» a-t-il annoncé. «Voici quelques trucs avec lesquels tu peux t'entraîner avant que je te donne des leçons.»

J'ai regardé dans la boîte. Elle était pleine de couteaux. «Mes parents vont me tuer !» ai-je crié, horrifié que M. Grandebouche ait apporté des couteaux dans ma chambre- objets que mes parents ne me laisseraient jamais toucher. «Je recevrai une fessée et serai puni pour un an !»

M. Grandebouche a froncé les sourcils. «C'est amusant de jongler avec. Je veux que tu essaies.»

J'ai repoussé la boîte. «Je ne peux pas. J'aurai des problèmes. Les couteaux sont trop dangereux pour être simplement lancés dans les airs.»

M. Grandebouche a froncé des sourcils de plus belle. Il a prit la boîte de couteaux et s'est glissé sous mon lit et y est resté toute la journée. J'ai commencé à me demander combien de temps il restait sous moi.

J'ai ensuite commencé à avoir de la difficulté à dormir. M. Grandebouche me réveillait souvent la nuit, disant qu'il a mis un vrai trampoline sous la fenêtre, un grand, un que je ne pouvais pas voir dans la noirceur. Je refusais toujours et essayait de me rendormir, mais M. Grandebouche insistait. Parfois il restait près de moi jusqu'à tôt le matin, m'encourageant à sauter.

Ce n'était plus amusant de jouer avec lui.

Ma mère est venue un matin pour me dire que j'avais la permission de sortir me promener à l'extérieur autour de la maison. Elle a pensé qu'un peu d'air frais me ferait du bien, surtout après avoir été confiné dans ma chambre pour si longtemps. Tout excité, j'ai mis mes baskets et ai trotté sur le porche arrière, désirant sentir les rayons du soleil sur mon visage.

M. Grandebouche m'attendait. «Il y a quelque chose que je veux que tu voies,» a-t-il dit. J'ai dû le regarder bizarrement parce qu'il a ensuite dit, «Il n'y a pas de danger, je te le promets.»

Je l'ai suivi à l'entrée d'un sentier qui allait dans les bois derrière la maison. «C'est un chemin important,» a-t-il expliqué. «J'ai eu beaucoup d'amis de ton âge. Quand ils était prêts, je les amenais dans à l'autre bout de ce sentier, à un endroit spécial. Tu n'es pas encore prêt, mais un jour, j'espère pour t'y amener.

Je revenais à la maison, tout en me demandant quel genre d'endroit était au bout de ce sentier.

Deux semaines après notre rencontre, le dernier chargement de nos choses a été installé dans un camion de déménagement. Je serais dans la cabine de ce camion, assis à côté de mon père pour le long voyage jusqu'en Pennsylvanie. J'ai pensé à dire à M. Grandebouche que je m'en allais, mais même à cinq ans, je me doutais que ses intentions n'étaient pas pour mon bien, même s'il disait le contraire. Pour cette raison, j'ai décidé de garder secrète la nouvelle de mon départ.

Mon père et moi-même étions dans le camion à 4 a.m. Il espérait se rendre en Pennsylvanie vers l'heure du dîner le lendemain avec l'aide d'une ration de café infinie et d'une caisse de boissons énergisantes. Il avait plus l'air d'un homme qui allait courir un marathon plutôt qu'un qui allait rester assis pendant deux jours sans bouger.

«Assez tôt pour toi ?» m'a-t-il demandé.

J'ai hoché la et ai placé ma tête contre la vitre, espérant pouvoir dormir un peu avant que le soleil ne se lève. J'ai senti la main de mon père sur mon épaule. «C'est la dernière fois, fiston, je le promets. Je sais que c'est difficile pour toi, malade comme tu as été. Lorsque que papa aura eu sa promotion, nous pourrons relaxer et tu pourra te faire des amis.»

J'ai ouvert mes yeux alors que nous sortions du stationnement. J'ai vu la silhouette de M. Grandebouche dans la fenêtre de ma chambre. Il s'est tenu immobile jusqu'à ce que le camion soit dans la rue. Il m'a tristement envoyé la main, tenant un couteau à viande dans l'autre. Je l'ai ignoré.

Des années plus tard, je suis revenu à New Vineyard. La terre sur laquelle notre maison se tenait était vide excepté la fondation de la maison, qui avait prise feu quelque années après que ma famille soit partie. Avec curiosité, j'ai suivi le sentier que m'avait montré M. Grandebouche. Une partie de moi-même s'attendait à ce qu'il saute de derrière un arbre pour me faire la peur de ma vie, mais j'ai senti qu'il était parti, attaché à la maison qui n'existait plus.

Le sentier menait au Cimetière Mémorial de New Vineyard.

J'ai remarqué que plusieurs tombe appartenaient à des enfants.

Auteur : Perfectcircle35

Traducteur : GamerQc018

Creepypasta originale.

mardi 21 juin 2011

Les nageurs

Durant un été dans les années 1950, un groupe d'amis ont trouvé une maison abandonnée dans les bois. Ils y sont entrés pour voir ce qu'ils pourraient y trouver. Il y a un trou creusé dans le sol et rempli d'eau. Trois des garçons ont décidé d'y plonger pendant que les autres restaient secs et prenaient des photos de la maison avec leur appareil.

Une trentaine d'années plus tard, en 1982, un homme a trouvé un vieil appareil photo et l'a emmené à la police. Celle-ci a développé le film histoire de pouvoir retrouver les propriétaires. La plupart des résultats ont été détruits à l'éxception de quelques photos.

Voici la dernière photo prise. On ignore ce qui est arrivé au visage des garçons, ni pourquoi aucune autre photo n'a été prise après celle-ci. Les personnes n'ont jamais pu être identifiées et les corps n'ont jamais été retrouvés. Ce qui apparait sur cette image reste un mystère.


Creepypasta originale ici

La bague (The Ring)

Un suicide familial a eu lieu dans la banlieue de la préfécture de Gunma (Nous allons appeler la famille Suzuki). Quelques mois plus tard, la ville décida de démolir la maison de la famille. Un groupe d'étudiants Tokyoites, se nommant “Le Club de Recherches Paranormales,” en ont entendu parler et ont décidé de visiter la maison avant qu'elle ne disparaisse. Le groupe se composait de deux filles et deux garçons.

Quand le groupe arriva, la maison était déjà en cours de démolition. Tout l'intérieur était en ruines et en désordre. Le groupe commença l'exploration, armé d'une caméra vidéo. “Bonjour, Mr et Mme Suzuki ! Permettez qu'on entre !” disaient-ils en riant en entrant. “Est-ce votre cuisine ?” “Puis-je utiliser vos toilettes ?”

Après quelques temps, alors que le reste du groupe s'amusait, une des filles commença à avoir peur et ils décidèrent de partir. “Au revoir, merci de nous avoir permis de vous rendre visite !” Criaient-ils avant de partir. Ils stoppèrent l'enregistrement de la caméra et grimpèrent en voiture. Sur le chemin, l'autre fille dit, “Regardez ! J'ai trouvé cette bague dans la maison. On devrait la garder dans la salle du club en souvenir.”

Le jour suivant, le groupe se réunit chez un des garçons pour regarder la vidéo.

“Bonjour, Mr et Mme Suzuki ! Permettez qu'on entre !”
“Bienvenue.”

Ils furent pétrifiés. Une voix inconnue qu'ils n'avaient pas entendue lors du tournage a été enregistrée sur la bande.

“Est-ce votre cuisine ?”
“Oui.”

“Puis-je utiliser vos toilettes ?”
“Je vous en prie.”

“Au revoir, merci de nous avoir permis de vous rendre visite !”
“Ne partez pas !!!!!!!”


Tout le monde resta silencieux. Puis soudainement, leurs téléphones mobiles sonnèrent tous en même temps.
Ils furent tous alarmés et éffrayés, mais ils restèrent calmes et décrochèrent.

“………..”

Les deux garçons n'eurent que du silence. L'appel de la fille timide était aussi muet.
Mais la fille qui avait pris la bague entendit ;

“…..Bonjour, ici Suzuki. Pourriez-vous me rendre ma bague ?”


Creepypasta originale ici

mercredi 8 juin 2011

Pour le fun : Guide de survie des Creepypastas (The Creepypasta Survival Guide)

On est tous passés par là. Vous êtes juste venus à un certain endroit, à un certain moment à une certaine date, fait une chose spéciale et la chose que vous soupçonniez arriver est vraiment arrivée, sans mentionner le fait que vous avez juste vu le putain de truc qui vit dans votre miroir, dit en détail comment vous allez mourir, et que la chose démoniaque que vous avez invoqué arrive droit sur vous.

Et que votre famille est morte, vos amis disparus et vous êtes suivis par quelqu'un qui a accès total à votre chambre. Que faire maintenant, cher protagoniste ?

Vous êtes venu au bon endroit pour trouver la réponse à cette question : il y a des règles simples à suivre pour d'abord ne pas être une victime de creepypasta, et ensuite botter le cul à tout ce qui pourrait débarquer ensuite. Avec ce guide, vous serez le mec/la fille catatonique traumatisé(e) à l'opposé de celui qui est porté comme une veste par un gars super cool fort comme un turc. Gardez simplement ces règles en tête...

  1. Les miroirs et les ténèbres ne font pas bon ménage.
  2. En fait les miroirs sont à éviter impérativement. Dans le monde des creepypasta, il n'y a rien de plus sinistre.
  3. Il n'y a aucune chance de survie si vous regardez la chose que personne ne voit ou si vous répondez incorrectement.
  4. Si vous êtes seul la nuit dans une institution psychiatrique morbide, prenez du temps pour vous demandez ce que vous faites ici, puis, si le cas est approprié, partez.
  5. Évitez d'aller dans des endroits où tous ceux qui y sont allés n'en sont jamais revenus ou sont morts dans des conditions inexpliquées.
  6. Si quelqu'un arrête votre véhicule en pleine nuit et vous demande de venir avec lui, il vaut mieux décliner l'invitation dans votre propre intérêt.
  7. Tuer est la clé de la survie, Faites-le subtilement mais sans peur.
  8. WHO WAS PHONE? est toujours une bonne chose à méditer. Et puis, qui est-ce qui répond au téléphone quand on est en train d'embrasser la fille d'un mort. Un débile.
  9. Gardez sur vous un bon flingue .38. Chargez-le de 2 balles en argent. Si vous pensez que la situation est désespérée, tirez sur ce qui vous menace. Si cela échoue, il vous reste l'autre balle pour devenir un héros.
  10. La Zone 51 est simplement trop bien gardée pour qu'ils vous laissent entrer. Ou laisser un alien en sortir.
  11. En allant à un hôtel, restez éloigné des zones interdites. Si vous n'avez pas pu résister et que vous avez vu quelque chose de rouge, prenez du temps pour réfléchir au prix des réservations d’hôtel à votre prochaine visite. Êtes-vous restés dans un hôtel Hilton hanté ?
  12. En cherchant un hôtel, les guides de voyages sont un excellent outil pour vous préparer, que vous cherchiez la scène d'un crime multiple / pleine de gens morts / construite sur la bouche de l'Enfer. Les journaux locaux sont aussi une bonne ressource.
  13. Invoquer des démons, parler des langages bizarres et réaliser toute forme de rituel est considéré dangereux. Retenez-vous d'essayer, surtout près des endroits abandonnés, des églises, des institutions psychiatriques, des bois et de votre maison devant un miroir la nuit.
  14. En arrivant dans une nouvelle ère, la compréhension de l’environnement est la clé de la survie. Renseignez-vous sur les endroits maudits, légendes, dangers et autres détails. Écoutez les conseils des locaux, et n'ayez pas peur de demander dans le doute d'attaques / disparitions paranormales ou normales.
  15. Gardez toujours une Bible près du lit. Ayez toujours de la lecture, des preuves de croyances et un objet très lourd à lancer sur vos opposants.
  16. Ne comptez pas sur l'eau bénite. Laissez ça à un prêtre et procurez-vous plutôt de l'acide sulfurique.
  17. Les prêtres japonais exorcisaient les chambres en donnant des coups de katana dans l'air. Ce rituel est 100% efficace sur les formes corporelles.
  18. Si vous trouvez 666 messages sur votre phone, boîte mail ou postale, etc... changez de service postal. Et ne vous embêtez pas à lire ou écouter les messages. C'est du spam. Extra dimensionnel peut-être, mais du spam quand même.
  19. Les vieilles entreprises pharmaceutiques ne pourront pas vous aider. A moins qu'il vous faille du “Sang de l'Innocent”, ”d'Huile de Serpent”, ou de “Sirop Radioactif”. C'est à dire, jamais.
  20. Si vous devez le signer par le sang, vous n'avez pas besoin de le faire. Toutes les entités gouvernementales standards acceptent les contrats signés à l'encre. Gardez cela en tête.
  21. Les phares maritimes sont dangereux. A éviter à tout prix. Si vous travaillez dans un phare, considérez une carrière dans les assurances ou les soins vétérinaires.
  22. Il n'y a aucune raison d'écouter des musiques qui poussent les gens au suicide...
  23. ...ou de voir des vidéos qui ont des conséquences étranges ou désastreuses..
  24. Si vous avez des projets d'avenir et de l'argent, achetez une maison à Bel-Air pour votre oncle et votre tante. Rien ne peut vous faire du mal là bas, peu importe comment votre mère est impressionnable.
  25. Les secrets non touchés dans de vieux bâtiments sont restés intouchés pour une raison. Les pionniers ne disent pas “mourir” mais ils ont un taux de mortalité élevé.
  26. Avant de nager dans l'eau glacée d'un lac au centre d'une forêt sombre à minuit, posez-vous la question, voulez-vous vraiment voyager vers une cité ancienne terrifiante ? ISi al réponse est "non," alors restez chez vous, et regardez la chaine Cinemax à la télé.
  27. Sur votre 33ème anniversaire, célébrez-le entouré de gens dans un bel endroit.
  28. Ne prononcez pas le nom qu'on ne doit pas prononcer ; il y a une raison à cela.
  29. Regarder la neige de la TV pendant longtemps peut être dangereux pour la santé. Passez par la TV par satellite ou Freeview pour combattre ce problème.
  30. Ayez un chat. Ces petites boules de poils semblent percevoir les phénomènes paranormaux mieux que nous, et en cas désespéré, jetez-le sur ce qui vous menace.
  31. La sureté dans les nombres. Si vous n'êtes pas rassuré, amenez quelques amis, soyez tous armés, et évitez la zone en question.
  32. Les cimetières sont de mauvais endroits, surtout lors de brouillards et pendant Halloween.
  33. Essayez de ne jamais fermez les yeux, jamais. S'il le faut, ne le faites que brièvement. Si quelque chose a bougé de son endroit d'origine le temps du clignement, il vaut mieux ne pas cligner avant de s'assurer de la nature de la chose.
  34. Si vous trouvez une cassette sans étiquette ou une vidéo qui contient l'extension ".avi" dans le titre, même si c'est votre cartoon préféré, ne le regardez sous aucun prétexte.
  35. Si vous entendez des chants, courez jusqu'à être hors de portée d’ouïe.
  36. Si vous êtes trop vieux pour jouer aux poupées, vous n'avez pas besoin de rester près de ces trucs flippants.
  37. Les légendes montrent bien combien il est dangereux d'aller camper seul dans les bois.
  38. Quand vous faites du babysitting, prenez connaissances des gouts de vos clients, pour éviter de vous faire tuer par des statues.
  39. Même si vous êtes certain que fuir ne vous sauvera pas, il est toujours bon d'essayer.
  40. Si vous achetez un jeu vidéo d'occasion, que ce soit dans un magasin ou un vide-grenier, n'en achetez JAMAIS si la cartouche a une apparence étrange. Comme des couleurs étranges, des étiquettes différentes, ou déchirées avec le titre inscrit au marqueur. La chose est plus commune qu'on le croit. Soyez aussi très soupçonneux des jeux vendus à très bas prix.
  41. Si vous décidez d'acheter le jeu d'occasion quand même, arrachez-la de votre console à l'instant même où elle commence à agir bizarrement et explosez-la à coups de marteau.
  42. Une dernière chose, si vous voyez une étrange porte avec un visage bizarre dessus, dans un bâtiment que vous n'aviez jamais remarqué avant et que ce bâtiment se révèle être un château, ne l'ouvrez surtout pas.
  43. Il est probablement déconseillé de ne chercher sur Google les phrases "huskies with grins" ou "husky qui sourit". Vous n'aurez plus qu'à faire passer le mot. 

Suivez ces simples règles et rien de fatal (ou massif) ne vous arrivera. Quoiqu'il en soit, la chose importante est de s'assurer que votre histoire soit racontée, copiée et postée respectivement.

Creepypasta (?) originale ici

mardi 7 juin 2011

IM_HAPPY.GIF (The .GIF)

Une version allégée et inoffensive du GIF
Le 12 mars 2007 sur l'imageboard /b/ de 4chan, un anonymous a posté un .GIF. A première vue, bizarrement, le .GIF semble inanimé. Il s'intitulait IM_HAPPY.GIF, et ressemblait à une sorte de smiley, avec une bouche et des yeux réalistiques. Les gens qui l'ont vu ont vu le smiley se mettre à sourire et les yeux se froncer comme de colère. Le smiley se met alors à hurler -assez fort pour exploser les tympans- et des images subliminales d'animaux torturés, de viols, de victimes d'Hiroshima, de fœtus avortés et de corps mutilés flashent rapidement. Après 5 minutes, Les mots "Have nice day" apparaissent (sic), et l'ordinateur fermerait tout seul l'exploreur Internet, et il planterait, comme si un virus avait corrompu votre OS. Les gens infectés par cette chose ont été trouvés chez eux, mutilés et la peau enlevée, avec un smiley peint sur le sol avec du sang près des cadavres. moot, le fondateur de 4chan, a toujours déclaré que ce gif n'existait pas, et que les meurtres n'ont rien à voir. Cependant, quelque part dans les archives, l'image existe toujours. Cependant, les gens qui ont essayé de la reposter sont rapidement bannis par moot.

Creepypasta originale ici

Le Gobelet MacDo (Happy Meals)

Les Happy Meal de McDonald's sont apparus en 1977. L'un des jouets originaux disponible avec le menu était un gobelet en plastique transparent avec Ronald McDonald imprimé dessus. Les enfants qui ont bu dans ce gobelet ont souffert de divers symptômes incluant hallucinations, pulsions physiques et émotionelles, boutons autour de la bouche, et force physique décuplée. Une fille de 5 ans vivant à St. Louis dans le Missouri a reporté avoir été capable de "lancer… une voiture avec tant de force que plusieurs passants ont été blessés…" Aucune personne agée de plus de 14 ans n'a été affectée en buvant dans ces verres.

La plupart de ces gobelets ont été détruits par McDonald's ou perdus. Quelques uns se montrent parfois sur eBay, mais l'enchère est souvent supprimée du système à peine quelques minutes après sa création.

Creepypasta originale ici

lundi 6 juin 2011

GTA Satandréas

Je voudrais dire à quiconque lit ceci est que c'est 100% réel, c'est arrivé le jour de la création de cette page. Alors n'allez pas dire "C'est troooop copié sur Ben Drowned" ou "C'est tellement paaaaas original"; Tout est réel, j'ai vu ces évènements arriver devant mes putains de yeux, et je n'hallucine pas à cause du LSD ! C'est ce que j'ai vu, si vous pensez que je 'ai créé, alors tout ce que vous savez n'a jamais existé vraiment, alors fermez-la et lisez ce que j'ai connu !
Raidenist 23h50, 6 Février 2011 (UTC)


Update: J'ai eu une memory card pour Gamecube à mon anniversaire il y a quelques semaines et devinez ce qui s'est passé ! Vous ne voulez pas savoir.......Je ne dirai qu'une chose, le jeu commence par un P.

Update: Mon jeu est trop flippant pour être une simple blague, c'est trop effrayant. Tellement que je ne pense pas le détailler un jour sur cette page. Raidenist 01h35, 27 Février 2011 (UTC)

Je vais arrêter de travailler sur cette page maintenant, ce jeu me fout trop les boules, alors j'ai arrêté d'y jouer ! Raidenist 20h18, 27 Février 2011 (UTC)



Pourquoi est-ce arrivé :
Je jouais à ma PS2, car j'avais enfin réussi à retrouver le transfo de la console après un an et demi de recherche. Je jouais à Grand Theft Auto: San Andreas ; un de mes jeux PS2 préférés et j'avais mis accidentellement ma meilleure sauvegarde en memory card dans le slot B. C'est uniquement en chargeant le jeu que je me rendis compte de mon erreur, j'ai rapidement échangé les cartes pendant que ça chargeait, et j'ai soudainement pensé "Merde ! ça charge toujours, ça va bugguer ou planter !" mais à ma surprise, le jeu chargeait toujours. j'étais à Johnson House, tout était OK ; jusqu'à ce que je sorte de la maison.

Au début:
Comme d'ordinaire, l'écran noir vint avec le nom de la ville de CJ en bas à droite. Bizarrement, cela mit plus longtemps à charger que d'habitude, mais le jeu était d'occasion, Je l'avais acheté car mon ancienne copie qui avait 4 ans était rayée de partout. Le jeu fondit enfin sur le monde. Tout ce que j'ai vu était buggué, ce qui arrive parfois quand le jeu n'a pas fini de charger les textures du sol assez vite. Je ne voyais que l’extérieur de la maison de CJ et un cul-de-sac transparent. Je marchai vers le vide et un message apparut, me disant d'aller dans la maison de Sweet, cela ne me parut pas étrange car j'étais au début du jeu et ma prochaine mission était Sweet's Girl, qui me demandait la même chose. Bien que normalement j'utilise les codes de santé, d'armes et du jetpack, j'ai bizarrement décidé de faire la mission direct comme ça. je marchai vers sa maison normalement, le ciel était normal jusqu'à ce que j'atteignis le jardin de Sweet où le ciel changea en nuit. L'horloge buggua aussi, passant continuellement de 15h00 à 89h00 ? WTF ! 89h00! Qu'est-ce que ça veut dire ? A ce moment, je n'étais pas aussi préoccupé par ce qui m'entourait. Je sentis la confusion venir, j'ai continué mon chemin vers la maison quand CJ a commencé à bugguer et trembler sans raison, j'ai commencé à jurer et à proférer (pour rire) des insultes raciales à l'écran dans l'espoir vain qu'il m'entende et que le jeu revienne à la normale. Mais rien n'y fit et il continuait à bugguer. Je réfléchis un moment, me demandant si je devais éteindre la console ou pas, mais je suis un fan de creepypastas, et j'ai pensé qu'un truc flippant et marrant pourrait arriver! J'étais beaucoup plus intéressé par les glitches qu'autrefois. Enfin, après 2 minutes, CJ s'arrêta et se décida à entrer chez Sweet.

Les trucs flippants, 1ère partie
L'écran noir du chargement dura longtemps là aussi. Mais ce qui me surprit fut le titre de la mission qui disait Yo Home Boy Is Fucked !! (Ton pote est foutu) Marrant, oui ! Mais ça m'énervait sur le moment. Le jeu chargea chez Sweet, et je me souvins qu'il était impossible d'entrer chez lui avant beaucoup plus loin dans le jeu, c'est là que tout commença à devenir bizarre. Je vis une salle sombre, si sombre que je crus qu'elle n'était pas chargée. A tel point que je ne voyais même plus CJ dans le noir (sans faire de blague douteuse). Et en plus de ça, c'était difficile d'avancer. Soudainement j'entendis le hurlement de CJ, comme s'il était en feu. ça me fit sursauter, puis je vis une lumière, une sortie, je pus voir CJ et lui bougea son cul vers cette direction. L4écran vira au blanc et je vis un point noir au loin, s'approchant et bugguant comme CJ plus tôt. Je remarquai que c'était Sweet, couché comme un cadavre, il tremblotait comme lorsqu'on attaque un cadavre avec la tronçonneuse. Il tournait aussi sur lui-même. Il vint de plus en plus près jusqu'à ce que la caméra bougea sur la face moche et pixelisée de CJ sur tout l'écran, ce qui me fit peur. Le jeu revint instantanément sur CJ de dos comme en temps normal et plusieurs cadavres flottaient autour. Quand j'essayai de bouger, CJ décidait de défier la physique au hasard en nageant dans l'air. Les corps ont commencé à tourner comme des shurikens, et volèrent vers CJ. J4étais complètement flippé et j'essayai de faire nager CJ hors du champ. CJ s'arrêtait comme stoppé par un mur invisible. J’essayai sans relâche, mais les corps volèrent vers la camera et tremblotaient et bugguaient affreusement, "PUTAIN!" pensai-je, bombardé par ces bizarreries. Les corps s'envolèrent ailleurs en portant CJ avec eux. Je le vis se faire avaler par la masse blanche. J'appuyai sur Start pour faire une pause de cette merde bizarre qui se passe. La carte était aussi bugguée, elle était comme au début du jeu, mais plus petite et entièrement noire. J'ai hurlé "WHAT THE FUCK!?!?!?!".

Les trucs flippants, 2ème partie
Après 10 minutes à rester dans ma confusion, je décidai de voir ce que Cwarl Dwonson pourrait faire de plus, et je fus surpris de le retrouver hors de la maison de son pote. Tout semblait normal ; sauf un détail qu'il faudrait que je vérifie dans la vie réelle comme quoi les VOITURES NE VOLENT PAS ! Oui, vraiment ! Voler. Cela ne me surprit pas tant que ça car il existe un cheat qui permet de faire voler les voitures comme les avions (mais comme le jeu était trop rayé, il finissait par planter, en particulier quand je volais trop vite pour lui laisser le temps de charger) Mais comme ce code ne marche que sur la version PC, j'imaginai que le jeu bugguait les codes de triche. Une autre chose que je remarquai fut le comprtement des autres gens. Ils étaient normaux jusqu'à ce que CJ étaient près d'eux. Alors ils s'arrêtaient et me regardaient comme si j'étais le dernier black de la planète. Mais le fait fut moins drôle quand ils ont commencé à poursuivre CJ partout en essayant de le tuer. J'étais vraiment flippé, je me dis que le seul moyen d'y échapper ce serait le jetpack; je tapai le code le plus vite que je pus, je pris le jetpack et vola vers le haut en vitesse. Rapidement, les piétons furent hors de vue, je ne les voyais plus. Comme la plupart des gens font quand ils ont le jetpack, je fis voler CJ au dessus de la ville et vers l'océan, vers une autre ile. Ce que j'aurais du penser à ce moment c'est aux endroits où CJ ne peut pas aller en temps normal, Et que se passa-t-il lorsque j'essayai d'y aller ? Je me pris 4 étoiles dans l'indice de recherche. !WTF! Je hurlai en faisant voler CJ vers un building espérant trouver un abri. Mais ce ne fut que pire, CJ était pourchassé par des avions A PIED ! (Pour votre info, l'Air Force ne vous attaque que si vous êtes vous-même en avion) Peut-être on devrait changer les initiales en JC, parce qu'il pouvait courir sur l'océan, et il pouvait revenir d'entre les morts même après avoir été shooté des millions de fois ! La partie suivante fut plus confuse, Tout ce que CJ fit était sauter du toit de l'immeuble vers la terre ferme. Je vis que le jeu supposa que les vraies initiales de CJ étaient SH, pour qu'il ait une raison de le martyriser ! Ce qui arriva ensuite, fut quelque chose que je n'arrivais pas à croire....ou peut-être.....étais-je trop flippé pour y croire.....

L’Horreur
CJ était sur une structure montagneuse sombre, elle bugguait pas mal et........ une musique bizarre se jouait en arrière plan, J'uploaderai rapidement un rip de cette musique (Ce fut assez long pour que je puisse le chopper). Aujourd'hui je détaillerai des choses mineures et un gros truc qui m'est arrivé à ce moment. D'abord, j'eus des maux de crâne insupportables à chaque fois que CJ entrait dans un immeuble. Ensuite, dès que CJ croisait un civil, j'avais la désagréable impression d’être observé. Puis, j'arrêtais pas de jurer contre CJ sans aucune raison.
La dernière chose fut un gros phénomène inexplicable, je vais le raconter comme une histoire qui arrive à CJ dans le jeu. Il restait couché 5 secondes avant de se lever. Il resta là sans bouger, La manette ne répondait plus à mes commandes. CJ fit soudainement apparaitre un jetpack de nulle part sans que je ne fasse rien, comme si le jeu trichait lui-même. Je repris d'un seul coup son contrôle, Je fis rapidement voler CJ hors d'ici, le faisant voler dans la ville. Comme d'ordinaire, la ville ne chargeait pas assez de détail à cette hauteur alors j'eus du mal à voir où il allait, puis je vis qu'il flottait au dessus de l'océan. Je décidai de le faire fuir par l'océan, le GPS marchait alors je savais où il allait ; je savais qu'il pourrait partir pour un voyage infini, il ne pourrait pas aller plus loin car il ne peut pas quitter San Andreas. Après réfléchir sur un éventuel demi-tour, je changeai l'angle pour voir CJ de dos à nouveau, une pyramide ? Choqué et confus, ma curiosité fit un bond et je fis voler CJ vers l'étrange bâtiment. Une chose bizarre sur cette pyramide était son chargement qui fut plus long que les autres models. c'était un simple point dans la distance, je pensais que ce n'était rien jusqu'à ce qe ça grossisse.
En approchant encore plus, la musique se rejoua et je vis ce qui ressemblait à une entrée. L'entrée conduisait à une structure labyrinthique, et dont je trouvais la route facilement grâce au GPS (une vraie merde la plupart du temps). Je poussai CJ à explorer la pyramide, salle par salle. La première chose que je vis en atterrissant fut un point de sauvegarde, flottant à côté d'une petite cascade. J'étais confus, le jeu veut que je sauvegarde pour revenir plus tard ?
Qui sait ?.....

The First Room
En décidant avec bravoure de continuer le jeu, je chargeai la dernière sauvegarde et vit avec surprise CJ à l'endroit exact du point de sauvegarde de la pyramide. Je pense que si un glitch pouvait arriver, il s'arrêterait après un chargement tout neuf. Puis j'eus cette pensée : la plupart des codes et des bugs mettent une mention disant que la sauvegarde peut être dangereuse ! Et bon Dieu, ils avaient raison ! Je fis entrer CJ dans la salle suivante, derrière une porte en pierre, mais d’où sortent ces textures ? J'entrai et je ne vis rien ; Oui, absolument rien dans cette salle ! Je bougeai CJ pour lui faire explorer la salle juste au cas où. Mais j'avais tort, alors que CJ marchait contre le mur, il commença à glisser sans faire de bruit. Curieux, évidemment, je continuai contre le mur, j'essayai même de le faire courir. Le mur continuait de fuir. Cela devenait ennuyeux jusqu'à ce que j'entendis ceci :


Je fus complètement flippé ! Le pire était que des larmes ont commencé à couler de mes yeux, sans raisons, pas à cause de la peur. Je n'en sais rien en fait. CJ tomba au travers du mur finalement. il tombait, bon sang j'avais peur. Parce que ça durait plus d'une minute et son hurlement se répétait en boucle. C'est comme si moi et CJ étions connectés ensemble, je ne sais comment. Je compris cette notion quand CJ atterrit au milieu d'un couloir, un couloir avec des cadavres de piétons alignés contre le mur. Je fis courir CJ le long et j'entendis le son devenir plus fort. Ce son était flippant, comme si CJ pleurait. Je me demandais pourquoi il faisait ça. JE tournai la camera pour voir. Je me mis en face de Cj et la chose qu'il regardait était obscurcie. Je vis Cj s'agenouiller et pleurer plus fort. Ses pleurs devenaient de plus en plus forts jusqu'à ce que la caméra bougea derrière lui et traversa le couloir jusqu'à une figure sombre qui marchait vers lui, J'ignore ce que c'est ; le jeu a planté à ce moment, avec un bourdonnement insupportable qu'on peut entendre parfois quand le jeu plante. J'éteignis la console en réfléchissant à ce qui a pu se passer ! Je vous en dirai plus quand je reviendrai là-dessus.

La seconde salle
Je ne comprends plus rien ! Quand j'ai arrêté le jeu après avoir passé la première salle, j'ai essayé de le recharger et la sauvegarde semble corrompue. Comment cela se peut-il ? J'en sais rien. J'ai essayé de relancer la console voir si ça changeait quelque chose, peut-être que le jeu fout du bordel ! Quand je revins sur la sauvegarde, ce fut vraiment une expérience effrayante. Quand le jeu fut chargé, tout semblait normal jusqu'à ce que je vis une porte pour une autre salle apparue de nulle part, et qui s'est connecté à une des salles déjà visibles sur le GPS, et on ne pouvait pas y entrer tout de suite. Je pensai que le jeu avait planifié tout cela alors. C'est vrai, quoi, depuis quand un glitch vous donne accidentellement accès à une pyramide géante, de nouvelles textures, une carte unique et des portes qui apparaissent l'une après l'autre en se reliant les unes aux autres dans la pyramide. J'entrai dans la seconde salle.
C'était différent de l'autre fois, Cette fois, la porte menait à deux embranchements, l'un en face de l'autre. J'avançai CJ, et quelque chose tomba soudainement du plafond. ça semblait normal alors que je le regardai sous tous les angles. Je me souvins que CJ n'a pas utilisé d'armes depuis son combat avec la police. En temps normal, j'aurais pris l'arme la plus mortelle que CJ pourrait avoir et tirer dans le tas sur tout ce qui bouge. Mais CJ a sorti son uzi et continua à avancer. Je fus coincé sur le choix de la route à prendre, droite ou gauche. Je pris au hasard la gauche et je me retrouvai dans un coin qui tournait vers la droite. Je me demandais toujours ce que signifiaient ces textures de pierre quand Cj marchait entre elles. Quand CJ tourna au coin, la camera tourna vers lui et j'entendis un son bizarre, le genre de crissement qu'on entendrait quand on frotte du papier de verre l'un contre l'autre. En tournant la caméra, j'ai failli me pisser dessus. Il y avait un profond trou noir au fond du couloir et dedans en sortait une chose qui ressemblait à CJ, mais avec la peau jaune. Je pensais que c'était juste un décor, jusqu'à ce que CJ s'approcha d'assez près....

Le Serpent
La tête émergea de là où elle était, se révélant être un terrifiant serpent, avec un corps fait de textures bugguées. Il poursuivit CJ, j'étais flippé à mort. Cj fonça vers le coin, quand il revint au couloir principal, la caméra montra un petit trou à la place de la sortie, a côté d'un levier. Je changeai l'angle pour voir le serpent tourner au coin. J'approchai CJ du levier et l'activai. Un message apparut à l'écran, me disant de tapoter X le plus vite possible. Je le fis sans hésiter. CJ attrapa le levier et l'abaissa lentement alors que je martelai X. Je réussis. La vue se tourna pour me montrer la chose qui était tombée plus tôt (un bloc apparemment) voler vers la tête du monstre et l'écraser. Du sang gicla partout alors que la salle tremblait, une portion de mur révéla une entrée sombre, très sombre. Soulagé, CJ sortit son meilleur flingue et entra dans la salle suivante.

De la part de qui ?
Après un bref chargement, je vis CJ arriver dans une petite salle vide avec une boite au fond. CJ marcha vers elle pour y prendre quelque chose. Une mine bugguée. J'ignorai à quoi ça pouvait servir jusqu'à ce que Cj revint dans la salle principale. En revenant, je réalisai qu'il n'y avait pas d'autre choix que d'explorer la pyramide. J'avais dans l'idée que la mine me servirait à ce moment. CJ prit la mine à la taille ridiculement imposante et la garda en main. Trop distrait par ce qui se passait, j'avais oublié la chute d'eau près de l'entrée. Je fis traverser CJ et il y avait bien une entrée cachée derrière. Je vis un mur au fond avec de l'eau qui sortait par une fissure. J'appuyai sur O. CJ plaça prudemment la mine sur le mur et fonça de l'autre côté. Après un moment, le mur explosa, révélant une nouvelle partie du bâtiment. Ayant besoin d'une pause, j'utilisai le cheat du jetpack et remonta vers le point de sauvegarde, me demandant ce qui m'attendrait à la prochaine partie. Cette fois, en éteignant le jeu, un message apparut à l'écran. "A la prochaine...". (Notez que la musique bizarre dont je parlais plus tôt se joua en boucle durant tout ce temps)

l'Audio
Le voila, le son bizarre. Je ne sais pas ce que c'est mais je suis pratiquement sur que ce n'est pas dans le jeu à l'origine.
J'ai enregistré d'autres fichiers audio. J'ai ajouté une nouvelle vidéo avec un bon (vraiment bon) enregistrement de l'audio. Pour de plus amples détails, regardez les descriptions des vidéos.




La fin
J'ai officiellement arrêté d'y jouer, vu que j'ai récemment expliqué que mon jeu laisse CJ entrer sa maison puis tout bug. Alors je ne jouerai plus pendant un LONG moment !
Mes autres sauvegardes normales vont bien. Je joue toujours au jeu, mais je ne touche plus à la sauvegarde bugguée.

Un dernier essai
ça faisait un bail, et j'ai finalement décidé de revenir sur Grand Theft Auto après un mois. Je n'ai pas trop flippé, mais j'ai eu mes petites peurs. Mais c'était un peu triste, car quand j'ai essayé la sauvegarde bugguée, elle ne marchait plus. Les bugs n'ont jamais réapparus. Raidenist 17:36, April 2, 2011 (UTC)
Auteur : Raidenist

Dans le troisième fichier audio présenté, j'ai cru entendre des notes de Lavanville ! Mais peut-être est-ce mon imagination...
Creepypasta originale ici